Tags Posts tagged with "Ennahdha, Salafiste, Khmais Mejri, , , ,"

Ennahdha, Salafiste, Khmais Mejri, , , ,

par -
0
Il est très difficile de comprendre les rapports entre Khmaies Mejri et Ennahdha . Jusqu'aux années 1990

Il est très difficile de comprendre les rapports entre Khmaies Mejri et Ennahdha . Jusqu’aux années 1990 , Mejri était affilié au Mouvement .Et ce n’est que vers 1996 , selon Ennahdha, et 2006 , selon le Cheikh Salafiste , que la rupture entre les deux a été consommée . Chacun avance sa version des faits .Les sources du parti islamiste affirment que Khmaies Mejri a été expulsé du parti, en 1996 pour avoir entretenu des liens avec la police de Ben Ali , mais notre illustre Salafiste souligne que la dispute existait, mais la rupture n’a été consommée qu’à son initiative en décembre 2006 , date de sa démission d’Ennahdha . D’ailleurs , il parle, dans l’interview accordée dernièrement au site Tanitpress , d’une offre qui lui a été faite par Rached Ghannouchi lui-même par le biais d’un émissaire spécial dans la soirée du 11 septembre 2001( le jour des attaques de New-York et de Washington ) , pour regagner les rangs du Mouvement Islamiste .

Son attachement à la Chariâa, son engagement sans nuance dans la mouvance Salafiste Djihadiste , sa vénération d’Oussama Ben Laden et son attachement à son héritage politique et spirituel forment les traits de l’identité de ce Salafiste que l’opinion publique ne connaît qu’à travers les anecdotes et les boutades épinglées sans cesse par les caméras et dont les journalistes en faisaient leurs choux gras.

Khemaies Mejri explique sa démission d’Ennahdha par l’écart de cette formation politique de la Chariâa et rejette les accusations adressées aux salafistes de pratiquer la violence . Il nie tout lien avec la police de Ben Ali , et avance que c’est Ennahdha qui a entretenu par le biais d’une bonne partie de ses responsables en exil en Europe, de tels contacts dans l’espoir de retourner en Tunisie en proposant des deals et des compromis.

L’interview publiée lundi , sur le site électronique Tanitpress , a fourni l’occasion à ce Salafiste d’affirmer qu’Ennahdha l’a empêché d’exposer ses idées portant sur les différends qui les opposent . Il a accusé Ennahdha d’avoir fermé devant lui les sites électroniques islamistes et piraté 25 de ses comptes facebook , dont celui du « Mouvement de la Jeunesse Tunisienne  » qui a mis en ligne la vidéo de Rached Ghannouchi « qui tombe dans l’apostasie  » selon son expression .

Il revient sur sa querelle avec Ennahdha , qui remonte à 1996 , et qui a abouti, selon sa version des faits, à sa démission du Mouvement , en date du 14/12/ 2006 , au moment où le parti islamiste situe cette rupture à 1996 , affirmant l’avoir expulsé ,à cette date , de ses rangs , à la suite de soupçons qui ont pesé sur lui au motif qu’il entretenait des contacts avec l’un des agents de la police de Ben Ali , le dénommé Hamadi Hlas , alias Mohammed Ennaceur .

Il inscrit ses critiques contre le Mouvement Ennahdha dans le cadre d’un engagement international de sa part pour donner conseil aux instances et islamiques , et redresser les torts des formations qui se réclament de l’islamisme. N’ayant ménagé personne , il assure qu’il a critiqué Ben Ali , les laïques tunisiens , l’Instance Internationale pour la défense de l’Islam en Tunisie , la Charte des Savants de Tunisie , le mouvement palestinien Hamas, après les évènements de Gaza , ainsi que l’Union Internationale des Savants Musulmans , présidée par Youssef Karadhaoui .

Pour ce qui est de ses contacts avec Rached Ghannouchi , il révèle que, dans la soirée du 11 septembre2001 , le président d’Ennahdha lui a envoyé un émissaire pour lui demander de rejoindre les rangs du Parti Islamiste , mais il a refusé cette offre . En 2011 , Ziad Daoulatli, dirigeant d’Ennahdha a voulu , après la Révolution , organiser une rencontre entre Khmaies Mejri et Rached Ghannouchi à Tunis , mais c’est Moâadh , le fils de Ghannouchi qui mis en échec cette initiative , à la dernière minute .

Khmaies Mejri a stigmatisé le comportement d’Ennahdha envers lui. Il affirme qu’il a été taxé par le Mouvement de Salafiste Takfiri , avant la Révolution , et que ce titre( de salafiste ) lui a été retiré après le 14 janvier 2011 , déplorant sa condamnation , le 25 octobre 2012 , après que les jeunes d’Al-Wardia l’ont choisi comme Imam .

Khmaies Mejri , qui s’est présenté , tout au long de l’interview comme un Salafiste pur et dur , n’a pas voulu se désolidariser d’Oussama Ben Laden qui a, à ses yeux, « combattu les Américains et mis son argent à la disposition du djihad mondial  » affirmant qu’il ne l’a renié ni livré à l’ennemi , pendant sa vie et il ne le fera pas après sa mort .

Aboussaoud Hmidi

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

SPORT