Tags Posts tagged with "Ennahdha, Tayeb Laâguili,"

Ennahdha, Tayeb Laâguili,

par -
Les révélations de Tayeb Laâguili ont été cette fois sérieuses .Une partie de   l'opposition a été presque réconfortée de voir  sa thèse fondamentale accusant Ennahdha d'être derrière les deux assassinats

Les révélations de Tayeb Laâguili ont été cette fois sérieuses .Une partie de l’opposition a été presque réconfortée de voir sa thèse fondamentale accusant Ennahdha d’être derrière les deux assassinats , finalement étayée . Dans les rangs du parti islamiste, c’est la panique, paraît-il . L’opinion publique, elle, a subi, par ces révélations, une douche froide , et elle ne paraît pas se remettre de sitôt de ce choc.

A y regarder de près, on remarque que ces révélations ont apporté 3 nouveaux éléments qui n’étaient pas du tout ou étaient partiellement connus auparavant. D’abord, la connexion libyenne est présentée de manière claire, au cours de la conférence de presse. Cette piste fournit aux terroristes tunisiens l’armement (facile et bon marché) , l’espace pour l’entraînement militaire et l’encadrement doctrinal et procure surtout l’asile aux terroristes grillés ou poursuivis, leur garantissant une impunité et le sentiment d’appartenir à un réseau mondial puissant et efficace . Ils peuvent, le cas échéant, opérer une conversion pour aller faire le djihad ailleurs (au Nord-Mali, en Syrie ) lorsqu’ils le veulent . Tayeb Laâguili n’a pas dit que les responsables de cette filière ont contribué directement aux deux assassinats de Chokri Belaid et de Mohamed Brahmi , ou en sont les commanditaires , mais il n’a pas hésité à évoquer cette connexion comme une source de la puissance des Ansars Chariâa .

Le deuxième élément tient à l’établissement d’un lien entre Abdelhakim Belhaj et la direction d’Ennahdha . Or ces liens sont connus de tout le monde. Chafik Jarraya en a parlé à « Essaraha Raha », le 23 février 2013 , assurant qu’il entretenait de bons rapports avec Abdelhakim Belhaj pour le compte des gouvernants de Tunis . Les visites de Belhaj étaient bien fréquentes à Tunis, et il était bien accueilli par ces mêmes gouvernants, et les médias ont relaté la présence de Hamadi Jébali, alors chef de Gouvernement ainsi que Rached Ghannouchi, au chevet de Abdelhakim Belhaj, en décembre 2012 , dans une clinique tunisoise et les photos de Jébali ont même circulé sur les réseaux sociaux .

Le 3ème élément, qui est de loin le plus important et éminemment grave ,c’est le tableau clair esquissé sur ces liens et connexions entres formations islamistes de tout bord , donnant la preuve que ces mouvances qu’elles soient modérées , radicales ou carrément terroristes, jouent sur le même terrain et ont ,de ce fait , les mêmes motivations pour réaliser le même projet. Et le climat qui se dégage de ces informations autorise des raccourcis: Rached Ghannouchi entretient de bons rapports avec Abdelhakim Belhaj , celui-ci connaissait bien Abou Iyadh , donc la nébuleuse islamiste a échafaudé ensemble les plans des assassinats en question , et toute la machination terroriste en Tunisie .Et le raccourci peut convaincre une frange de l’opinion publique ,échaudée par le comportement politique du mouvement Ennahdha qui ne s’est pas empressé de tirer au clair tout ce qui se rapporte à ces assassinats ainsi qu’à l’affaire de Chaâmbi , et ne parvient pas toujours à renier ses rapports troubles avec les salafistes , les revendiquant presque , ni à convaincre de l’indulgence envers eux, malgré les crimes abominables qu’ils ont commis : stockage et trafic d’armes assassinats de politiciens et de soldats de l’armée nationale et attaque de l’ambassade américaine , sans oublier les menaces de mort contre les ennemis du parti islamiste .

Les révélations se rapportant aux liens de complémentarité au sein de la nébuleuse islamiste sont lourdes de conséquences, car elles ressuscitent l’analyse qui a été à l’origine de l’épreuve subie par ces mouvances après le 11 septembre 2001, lorsqu’elles étaient prises par l’administration Bush et les gouvernements occidentaux pour complices de la même entreprise terroriste qui prend pour cible le monde moderne . Or les islamistes modérés qui ont pris le pouvoir dans la foulée du printemps arabe , ont cru depuis , qu’ils sont en mesure de changer la règle du jeu avec l’Occident , et reprendre ces rapports troubles avec les radicaux arguant de les ramener à la raison et les convaincre des vertus de la modération qui paye à partir de maintenant .

Ces révélations font le plus mal à Ennahdha , car elles peuvent amener l’opinion publique à porter un jugement sévère sur elle et la rendre responsable de complicité dans le but de couvrir les plans des mouvances suspectées de tremper dans le terrorisme ou celles y adhérant directement .

Les premières réactions d’Ennahdha , qui a nié tout en bloc et donné la priorité , dans ce dossier , au recours à la justice , indiquent qu’elle n’a pas examiné avec attention les accusations et griefs portés par ces révélations , et donnent à penser que le parti islamiste n’est pas en train de saisir les spécificités de la région qui rendent Abdelhakim Belhaj respectable en Libye , non fréquentable en Tunisie , et une persona non grata , à refouler , sans gêne , de l’Aéroport Haouari Boumédiene d’Alger .

Ce qui est attendu d’Ennahdha , dans ce dossier , comme dans d’autres , c’est de convaincre qu’elle accorde ,dans ses approches , la priorité à la Tunisie , à son Etat et ses institutions , à sa sécurité et son développement et à l’instauration d’une démocratie réelle qui renforcera l’option moderniste du pays . Or tous les indices montrent que le parti islamiste prend le contrepied de cette orientation et met ses intérêts partisans au-dessus de toute considération et les rapports avec la nébuleuse islamiste en première ligne, et trouve l’idée de dire, pour dénoncer ces révélations , qu’elles visent à saboter le dialogue national , et bloquent l’avancée du pays vers des élections libres et transparentes .Seulement, peu de gens croient encore à ce discours .

Aboussaoud Hmidi

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères Didier Reynders a rencontré ce 23/3 le Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)...

SPORT