Tags Posts tagged with "entrée"

entrée

par -

Donald Trump devrait poursuivre cette semaine son offensive contre l’immigration en suspendant l’entrée aux Etats-Unis de ressortissants de certains pays musulmans et l’admission de réfugiés, rapporte « Le Parisien.fr ».
Trump pourrait signer un autre décret, peut-être dès ce jeudi, pour bloquer pendant un mois l’arrivée en Amérique des ressortissants de sept pays musulmans : Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen.

Ce projet de décret présidentiel, que le quotidien Washington Post a publié mercredi soir, est intitulé « Protéger la nation d’attaques terroristes par des étrangers » et il prévoit également l’arrêt complet pendant quatre mois du programme américain d’admission de réfugiés de pays en guerre, a ajouté la même source.

par -

Les Tunisiens non-résidents devront désormais s’acquitter d’une taxe d’entrée sur le territoire algérien au niveau des postes frontières, a annoncé l’agence algérienne TSA, de source parlementaire.

L’Algérie a décidé d’appliquer le système de réciprocité en réponse à la taxe de 30 DT (2000 dinars algériens) instaurée par la Tunisie pour les touristes y compris les Algériens.

C’est Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères, qui a annoncé cette décision dans sa réponse écrite, dont TSA détient une copie, à une question posée par le député Lakhdar Benkhelaf, du parti El Adala.

Dans sa réponse Lamamra rappelle le caractère « non discriminatoire » de cette taxe instaurée par Tunis dans le cadre de la Loi de finances complémentaire de 2014. « Cette taxe est imposée aux touristes qui voyagent en Tunisie par voie terrestre ou maritime , elle n’est pas donc discriminatoire», explique Lamamra.

Le ministre affirme que « s’agissant d’un pays voisin avec qui nous entretenons des relations exceptionnelles, nous avons décidé d’appliquer le système de réciprocité tout en laissant la porte du dialogue ouverte avec les autorités tunisiennes dans l’objectif d’annuler cette taxe ».

Durant la saison estivale, des manifestations ont eu lieu au niveau des postes frontières entre les deux pays. Les Algériens exacerbés par ladite taxe avaient même procédé à la fermeture momentanée de plusieurs postes frontaliers et réclamé la suppression de cette taxe.

D’après la même source, la Tunisie a également bloqué les exportations algériennes de pomme de terre vers la Tunisie, ce qui a suscité la colère des opérateurs algériens.

doc

par -
L'ex-ministre délégué chargé des dossiers politiques

Le dirigeant du parti Ennahdha Lotfi Zitoun a démenti les informations relayées par plusieurs médias, selon lesquelles certains leaders nahdhouis sont interdits d’accès en Turquie.
Dans une déclaration au quotidien Assarih dans son édition de ce vendredi 16 septembre, il s’est dit surpris par la publication de ce genre d’information, surtout qu’il a effectué une visite en Turquie il y a deux mois.

Il est à rappeler que des informations ont été publiées par plusieurs médias selon lesquelles certains dirigeants nahdhouis, ayant des liens avec Fathallah Gülen, sont interdits d’entrer en Turquie.
Gülen est accusé par l’Etat turc d’avoir planifié la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016.

par -

Coris Bank International, un établissement burkinabé, fait son entrée dans la cour des grands : la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), basée à Abidjan, en Côte d’Ivoire. L’organe régulateur ouest-africain des marchés financiers, le Conseil régional de l’épargne public et des marchés financiers (CREPMF), a donné son aval lors de sa 67e session, le 8 septembre 2016 à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Ainsi, l’offre publique de vente (OPV) des actions de Coris Bank International est ouverte. Les souscriptions, qui porteront sur 20% du capital, vont démarrer d’ici fin octobre 2016.
« L’introduction en Bourse de Coris Bank International va être une grande opportunité pour les investisseurs de la sous-région », a écrit sur sa page Facebook le groupe bancaire burkinabé.
D’après Jeune Afrique, 1,25 million d’actions seront mises sur le marché, mais le prix d’émission n’a pas encore été fixé.

« Nous avons fait le choix de renforcer les fonds propres de la banque en augmentant le capital de 20% plutôt que de réaliser une cession », a confié au magazine une source au fait des dossiers de la banque. « Notre objectif est de permettre à la banque d’être plus forte pour être en mesure de poursuite son ambition de développement (…). Nous devons maintenant finaliser un certain nombre d’étapes avant de lancer l’introduction en bourse prévue fin octobre », a ajouté la même source, sous couvert d’anonymat.

A signaler que Coris Bank a vu le jour en 2008 suite au rachat des actifs de la Financière du Burkina, un établissement de crédit. En 2015, Coris a affiché un résultat net annuel de 15 milliards de francs CFA, quasiment le même sur an (à peine -0,2%) ; ses actionnaires ont touché près de 7 milliards de dividendes. Au premier semestre 2016, le résultat global de Coris Bank International s’est établi à 713 milliards de francs CFA.

Ces performances placent la banque au premier rang au Burkina Faso, son plus gros marché, devant le marocain BMCE, Bank Of Africa (673 milliards de francs CFA), et le panafricain Ecobank (665 milliards de francs CFA).

Coris Bank International opère en Côte d’Ivoire, au Mali et au Togo, et a des projets pour le Bénin et le Sénégal pour le dernier trimestre de 2016.

par -

La Tunisie n’a nullement l’intention de décréter des  restrictions fondées sur l’âge sur l’entrée des Libyens.  Tous les Libyens peuvent continuer à entrer en Tunisie sans aucune restriction d’âge, a affirmé le ministère tunisien de l’Intérieur, par la voix de son  porte – parole dans une déclaration au site anglophone libyen « Libya Herald ».

Des informations ont circulé tout au long de cette semaine sur les réseaux sociaux et relayées par des médias libyens prêtant aux autorités tunisiennes l’intention d’  » interdire bientôt  » aux Libyens de moins de 35 ans d’entrer en Tunisie via le point de passage frontalier de Ras Jedir.

« Ces informations sont sans fondement, et  il n’existe pas de loi interdisant aux Libyens d’entrer en Tunisie « , a insisté le porte-parole.

Toutefois, la page facebook  du point de passage frontalier de Ras Jedir Facebook fait état de  mesures de «routine» en cours, et de  « vérifications concernant les voyageurs qui viennent pour la première fois en Tunisie, pour des raisons de sécurité » ces mesures concernent aussi certains Libyens  » dont les noms figurent sur la liste  noire des autorités tunisiennes, qui ont  un casier judiciaire ou qui ont des liens avec une personne recherchée par les autorités tunisiennes ». Apparemment, dans le cas où les noms des voyageurs sont les mêmes que la personne recherchée, « ils seront refoulés en Libye », est-il précisé.

 

par -
Un Tunisien

Les forces d’élite irakiennes sont entrées ce lundi matin dans la ville de Fallouja pour chasser le groupe Daech  de ce bastion djihadiste situé à seulement 50 km à l’ouest de Bagdad, ont annoncé des commandants de l’opération.

« Les forces irakiennes sont entrées dans Fallouja  avec le soutien aérien de la coalition internationale et de l’armée de l’air irakienne ainsi que l’appui de l’artillerie et des chars », a indiqué le général Abdelwahab al-Saadi, commandant de l’opération. « Les forces du service du contre-terrorisme (CTS), la police (de la province) d’Al-Anbar et l’armée irakienne, ont commencé à entrer dans Fallouja  par trois directions vers 04h (01H00 GMT) », a-t-il précisé. « Il y a une résistance de la part de Daech », a-t-il affirmé. De son côté, le porte-parole du CTS Sabah al-Nomane a déclaré à l’AFP: « Nous avons donné tôt ce matin l’assaut à Fallouja « .

Les forces d’élite du CTS ont dirigé les assauts sur plusieurs villes d’Irak reprises aux djihadistes ces deux dernières années. Leur implication marque une nouvelle phase dans l’offensive contre Fallouja , première ville à tomber aux mains de l’EI en janvier 2014 avant même la fulgurante offensive djihadiste lancée cinq mois plus tard. Celle-ci avait permis au groupe extrémiste de s’emparer de vastes régions d’Irak, dont Mossoul, la deuxième ville du pays, toujours sous son contrôle. Au cours de l’offensive lancée il y a une semaine pour reprendre Fallouja , les forces irakiennes ont déjà repris des villages et secteurs autour du bastion djihadiste. Seules quelques centaines de familles sont parvenues à fuir avant l’assaut sur Fallouja , où environ 50.000 civils sont pris au piège des combats. Les djihadistes sont soupçonnés de vouloir les utiliser comme bouclier humain.

Fallouja avait auparavant été une ville symbole sous l’occupation américaine. L’armée américaine avait eu énormément de mal en 2004 à déloger les insurgés et y avait livré les combats parmi les plus durs depuis la guerre du Vietnam.

par -
Les forces gouvernementales irakiennes ont réussi à chasser les insurgés sunnites du village natal de l'ancien dictateur Saddam Hussein près de Tikrit

Les forces d’élite irakiennes s’apprêtaient dimanche à entrer dans Fallouja pour en chasser le groupe jihadiste Daech cible d’une autre offensive majeure en Syrie voisine, avec des craintes pour le sort de civils bloqués par les combats dans les deux pays.

Dans le même temps, Daech faisait face à un assaut des forces kurdes irakiennes soutenues par l’aviation de la coalition internationale, qui lui ont repris des secteurs à l’est de la ville septentrionale de Mossoul, principal bastion jihadiste en Irak.

Plus au sud, dans la province occidentale d’Al-Anbar, les forces irakiennes resserraient l’étau autour de la cité de Fallouja située à 50 km à l’ouest de Bagdad et contrôlée par Daech, au septième jour de leur offensive, selon des commandants.

Les forces d’élite du service de contre-terrorisme (CTS), la police d’Al-Anbar et les combattants de tribus locales sont déployés aux abords de la ville et « attendent l’heure H pour donner l’assaut », a indiqué un officier du commandement des opérations conjointes.

La veille, le commandant en chef de l’opération à Fallouja, Abdelwahab al-Saadi, a affirmé que ces forces allaient y entrer « dans les prochaines heures ».

Appuyées elles aussi par le soutien aérien de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, les forces d’élite ont dirigé les assauts sur plusieurs villes d’Irak reprises aux jihadistes ces deux dernières années.

Leur implication marque une nouvelle phase dans l’offensive contre Fallouja, première ville à tomber aux mains de l’EI en janvier 2014 avant même l’offensive jihadiste fulgurante lancée cinq mois plus tard. Celle-ci avait permis au groupe extrémiste de s’emparer de vastes régions d’Irak, dont Mossoul, la deuxième ville du pays toujours sous son contrôle.

Une reprise de Fallouja représente, avec celle de Mossoul et de Raqa en Syrie, le grand objectif de la coalition internationale antijihadistes.

par -

Tunisie Telecom, lors de son conseil d’administration du 29 avril 2016, décidera s’il entre ou non dans le capital de l’opérateur télécoms maltais GO, selon le journal Africa Intelligence coté par ecofin. Si l’opération est approuvée, l’opérateur historique tunisien fera son entrée dans le capital du numéro 2 du marché télécoms maltais à travers l’acquisition de la majorité des actions (60%) qu’y détient son coactionnaire Emirates International Telecommunications (EIT), filiale du fonds souverain Dubai Holding.

A l’étranger, Tunisie Telecom n’est détentrice que d’une seule filiale : Mattel, le second opérateur télécoms mauritanien en ce qui concerne les parts de marché. Une entrée sur le marché maltais représenterait de nouveaux revenus pour le groupe télécoms tunisien. GO, avec ses 39% de parts de marché au 30 juin 2015, est le second opérateur de téléphonie mobile sur un marché dominé par Vodafone. La société télécoms devance Melita Mobile, Redtouch Fone et VFC Mobile. Elle est également présente sur le segment de la téléphonie fixe et de la data, via la fibre optique. Ce pourrait être un investissement fort profitable sur le long terme pour Tunisie Telecom.

C’est l’année dernière qu’EIT a pris la décision de céder ses parts dans GO. La société émiratie avait alors annoncé qu’elle utiliserait les fonds générés par cette vente pour se concentrer sur le marché de l’immobilier.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères Didier Reynders a rencontré ce 23/3 le Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)...

SPORT