Tags Posts tagged with "entreprise, tunisie, Samir Kotti, Paolo Giuri"

entreprise, tunisie, Samir Kotti, Paolo Giuri

par -

Classe export Tunisie et son partenaire Europages viennent d’organiser à Tunis un workshop sur « Europages, la nouvelle place de marché B to B dans le business international, et la présentation de la stratégie de développement 2011-2013 d’Europages sur le Maghreb ».

Deux intervenants majeurs dans cette stratégie expliquent ce qu’il faudra en attendre au niveau des entreprises tunisiennes d’abord et à celui du Maghreb en général. Il s’agit de Samir Kotti directeur de la société classe export Tunisie, et de Paolo Giuri, directeur général d’Europages. Interview :

Samir Kotti directeur de la société Classe export Tunisie

En quoi consiste la démarche que vous vous proposez de développer en direction des pays du Maghreb ?

Aujourd’hui,   on vient de présenter un petit peu Europages et sa stratégie de développement au Maghreb. Cette approche sert plutôt à lancer la nouvelle démarche  de développement sur Internet  et à l’international.
Donc nous sommes sur une  nouvelle démarche d’acheteurs, de  publicité,  différente  de la logique d’acheteurs classiques. Nous sommes  pratiquement basés sur une nouvelle génération d’acheteurs,  et là nous,  sommes en train de présenter le concept et le rôle que peut apporter Europages par rapport à  une stratégie plus claire.

Quel est l’apport de Classe export dans cette stratégie ?

S’agissant d’Europages aujourd’hui en Tunisie, on a un bilan positif qui prouve que Classe export et Europages sont la main dans la main pour  se développer  à l’international, et cela se concrétise par une mobilisation  du haut management  et d’Europages pour venir présenter au marché tunisien  les nouvelle stratégies de développement 2013.Aujourd’hui, Classe export est un opérateur  de l’international.

D’ailleurs, Classe export est reconnu pour son savoir-faire en matière d’aide au développement international et son écoute active des besoins des entreprises. En travaillant à rassembler, croiser, analyser les informations, en facilitant les contacts utiles, nous apportons un éclairage pratique, utilisable par tous ceux qui se positionnent sur les marchés étrangers et cherchent à établir des relations d’affaires durables.

Notre capacité de compréhension et d’analyse des enjeux de l’international nous permet de décrypter les problématiques, de partager l’expérience et d’offrir des solutions spécifiques à chaque entreprise.
Dans quelle mesure les entreprises pourront tirer profit de ce que vous proposez ?

Aujourd’hui, l’Internet est un moyen capital qui met le monde à la portée des PME. Il permet d’éviter les démarches fastidieuses et les déplacements prolongés et coûteux, afin de se bâtir cet indispensable réseau. À la seule condition de savoir exploiter efficacement toutes les nouvelles possibilités de l’Internet.

Cette plate forme , qui est le moteur de recherche B2B à l’international, apporte des solutions aux PME aussi bien pour trouver des fournisseurs à l’étranger que pour se faire connaître, entrer en contact avec de nouveaux clients, des partenaires ou des distributeurs du monde entier.

Sa base de données  référence  compte 2,3 millions d’entreprises de 35 pays, au sein de 751 rubriques. Les recherches peuvent être effectuées en 26 langues.

Paolo Giuri, directeur général d’Europages

Comment se présente la plateforme B to B ?

Europages a mis au point une plate forme B to B où, notamment chaque mois, des millions de professionnels visitent les sites Internet Europages. Elle est la plus  visitée en Europe.
Je tiens à préciser  que les visiteurs de cette plate forme proviennent de tous les secteurs professionnels, à savoir, le secteur de la fabrication et d’industrie 31% , des services de plusieurs entreprises 34%, commerce de gros 13%, distribution 9%.
En effet, la dernière enquête  conduite par « opinion way », a montré que les visiteurs d’Europages sont des professionnels dont notamment  79 % sont des propriétaires des entreprises,  8% des responsables du service des ventes, 7% des employés des services administratifs.
Dans ce sens-là, on a remarqué qu’une grande majorité des acheteurs B to B comme les recherches en ligne, et les informations sur les produits constituent l’un des contenus les plus utiles dans le processus de décision.

Comment s’articule le processus d’achat ?

Bien évidement, le processus d’achat B to B peut prendre  des mois, car les décideurs suivent une longue procédure d’examen avant de choisir leurs fournisseurs potentiels, la plupart des décisions d’achat commencent par des besoins partiellement définis et la recherche  en ligne constitue souvent une première étape.

Le contenu en ligne peut avoir une influence  considérable à ce stade précoce .Une fois qu’une liste restreinte de fournisseurs a été dressée, la décision finale est prise sur la base des informations disponibles ; les informations sur les produits et leur prix sont de loin les informations les plus importantes pour acheteur professionnel.

Nadia Ben Tamansourt

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux