Tags Posts tagged with "envolée, prix, Tunisie"

envolée, prix, Tunisie

par -
Les prix de l’ensemble des produits se sont envolés

Les prix de l’ensemble des produits se sont envolés, pour atteindre des niveaux astronomiques de plus en plus préoccupants. D’après les dernières données, cette envolée des prix va toucher plus de 4 millions de Tunisiens, soit presque 40% de la population, et l’érosion du pouvoir d’achat d’une large catégorie de citoyens. Reste à déterminer qui sont les vrais responsables.

Les experts divergent sur les causes et les origines de cette hausse. Cependant, ils sont d’accord sur le fait que la hausse inadéquate des salaires sans une contrepartie reste le phénomène le plus important qui a été enregistré, durant les deux dernières années, aggravé par des recrutements inutiles dans certaines administrations.

L’expert en économie, Salah Dhibi prévoit que ceci s’explique par une injection dans l’économie d’une masse monétaire supplémentaire sans création réelle de la richesse.

Cette hausse est imputée aussi à l’importation des matières premières et des biens d’équipements de l’étranger qui ont subi une augmentation considérable et ont, par conséquent, eu des répercussions importantes sur le niveau des prix en Tunisie.

A cela s’ajoute le glissement du dinar Tunisien qui a perdu, durant les 2 dernières années, plus que 10% de sa valeur par rapport aux principales monnaies étrangers (l’euro – le dollar – le livre sterling, …).Pour Salah Dhibi, ce glissement qui a poussé à la dépréciation de notre monnaie, va influer sur les produits importés et contribuer à la hausse des prix.

L’expert prévoit que l’augmentation du prix des carburants ne peut qu’influer sur le coût des produits fabriqués, ainsi que sur le portefeuille du citoyen.

Parmi les causes de cette envolée des prix, on peut citer le trafic de l’exportation illégale des produits frais (biens alimentaires et de première nécessite) vers les pays voisins, la majorité de ces produits est subventionnée par l’Etat Tunisien (lait, semoule, pâtes alimentaires, huile).

Les grèves est les opérations de pillage sont aussi pour beaucoup dans la hausse des prix.

Pour dépasser le cap, les solutions passent en tout premier lieu par une stabilité politique. « Nos élus doivent cesser de se chamailler, ils gagneront à s’unir autour d’un axe stratégique sous la forme d’une feuille de route claire et précise de l’avenir du pays. « Cela permettrait, à mon sens, de tranquilliser les Tunisiens et d’asseoir la sécurité dans notre pays », a-t-il affirmé.

L’éradication de la contrebande figure comme l’une des priorités du gouvernement qui doit trouver des solutions équitables aux échanges commerciaux avec les pays voisins notamment la Libye, et ce, par la création d’une zone de libre-échange où le trafic sera encadré et organisé.

L’encouragement à la protection surtout des produits de première nécessité reste aussi parmi les priorités du gouvernement et cela par le déblocage des canaux de financement aux promoteurs et notamment les petits agriculteurs et exploitants.

L’on remarque que les institutions de micro finance, qui, auparavant finançaient les crédits de campagne aux petits agriculteurs sont toujours bloqués à cause de l’inertie de l’assemblée nationale constituante qui n’a pas promulgué un article du décret-loi 117 du 5 novembre 2011.

La stabilité des prix reste l’un des objectifs primordiaux. Le gouvernement doit s’y atteler afin d’assurer au citoyen le maintien de son pouvoir d’achat et de permettre aussi à l’entreprise de fonctionner dans de bonnes conditions.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE