Tags Posts tagged with "Essai nucléaire"

Essai nucléaire

par -
0

Rien ne semble pouvoir stopper les velléités nucléaires de la Corée du nord, pas même des sanctions internationales d’une rare dureté qui affament une bonne partie de la population. Pyongyang a annoncé ce vendredi 09 septembre un nouvel essai nucléaire, le cinquième et le plus puissant de tous. Et il en est très fier ! Les autorités nord-coréennes ont même ajouté des détails peu diplomatiques du genre cet essai est plus puissant que la déflagration de la bombe atomique balancée par les Américains sur Hiroshima en 1945. Les Japonais apprécieront…

Autre élément terrifiant pour la communauté internationale : Les Nord-Coréens affirment qu’ils ont maintenant la possibilité de fixer des têtes nucléaires sur des missiles balistiques.

Comme on pouvait s’y attendre, les grandes puissances et le Conseil de sécurité de l’ONU ont immédiatement condamné avec fermeté cette énième sortie de route dangereuse de Pyongyang. Mais on est à peu près sûr que ça n’empêchera pas le fantasque et incontrôlable président nord-coréen, Kim Jong-un, de dormir. Rappelons que l’ONU a procédé à un tour de vis dans les sanctions en janvier 2016 après le quatrième essai. Elle va se réunir dans la journée pour déterminer des représailles contre la Corée du Nord.

La présidente sud-coréenne, Park Geun-hye, a déclaré que les autorités nord-coréennes ont délibérément violé les résolutions du Conseil de sécurité et de la communauté internationale et que cela illustrait, une fois de plus, « l’inconscience maniaque » de Kim Jong-un.

Le président américain, Barack Obama, a déclaré que cette « provocation » aurait de « graves conséquences ». Il était à bord d’Air Force One direction les Etats-Unis après le sommet de l’Asean au Laos quand il a appris la terrible nouvelle. La Maison Blanche a fait savoir qu’il a eu une conversation avec son homologue sud-coréenne et avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, qui a jugé « intolérable » l’essai nucléaire nord-coréen.

La France y est également allée de sa condamnation, « avec force » et a invité la communauté internationale à faire front devant cette « provocation » de Pyongyang, a dit l’Elysée dans un communiqué.

La Chine, seul soutien de la Corée du Nord, a été moins sévère avec son poulain, qualifiant tout de même le test « malavisé » mais invitant dans le même élan ses partenaires internationaux à la « prudence ». Pékin a toutefois dénoncé, une fois de plus, l’entêtement de la Corée du Sud à installer un système antimissile américain sophistiqué qui a, d’après les Chinois, sérieusement affecté l’équilibre stratégique dans la région.

On le voit, derrière les frasques périlleuses de la Corée du Nord il y a une guerre de tranchées entre deux puissances, la Chine et les USA, et leurs alliés. Dangereux face à face…

par -
0

La Corée du Nord devrait effectuer prochainement son cinquième essai nucléaire, peut-être avant le congrès du parti unique prévu début mai, écrit dimanche l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, qui cite des sources gouvernementales à Séoul.

La probabilité d’un nouvel essai nucléaire dans les semaines à venir a augmenté du fait de l’échec d’un tir expérimental de missile balistique de moyenne portée, vendredi dernier au large de la côte est de la Corée du Nord, ce qui a représenté un revers embarrassant pour le numéro un nord-coréen, Kim Jong-un, estiment des responsables sud-coréens et des experts internationaux. Ce missile, Musudan, avait une portée supérieure à 3.000 kilomètres, selon Yonhap.

« Par comparaison avec le mois dernier, le trafic de véhicules, les déplacements de personnel et le transport de matériel ont doublé voire triplé récemment », écrit l’agence Yonhap, en citant plusieurs sources gouvernementales, lesquelles s’appuient sur les mouvements observés autour du site d’essai.

Cet essai, s’il intervient, fera suite au quatrième essai nucléaire, intervenu le 6 janvier, et au tir d’une « fusée » le mois suivant, dans lequel la communauté internationale a vu un tir expérimental de missile de longue portée. Ces tests ont conduit les Nations unies à imposer de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

Selon l’armée sud-coréenne, le Nord est techniquement prêt pour un nouvel essai nucléaire, qui ne dépendrait que d’une décision politique des dirigeants du pays. De son côté, le ministère sud-coréen de la Défense dit ne pas être en mesure de confirmer les informations de Yonhap mais réaffirme que le Nord est à même de procéder à tout moment à un nouvel essai nucléaire.

Le premier essai nucléaire souterrain nord-coréen remonte à octobre 2006. Le deuxième a eu lieu en mai 2009 et le troisième est intervenu le 12 février 2013.

par -
0

La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a exhorté mercredi la planète à réagir avec davantage de fermeté au quatrième essai nucléaire nord-coréen, se disant déterminée à faire pression pour infliger des sanctions sévères à Pyongyang.

S’exprimant lors d’une conférence de presse annuelle, Mme Park a indiqué que l’essai nucléaire du 6 janvier, présenté par la Corée du Nord comme le test réussi d’une bombe à hydrogène, constitue une provocation et un « défi inacceptable » pour la sécurité et la paix globale.
Il est temps de réagir durement contre ce régime qui poursuit son programme nucléaire envers et contre tout, a-t-elle martelé.
« Les contre-mesures de la communauté internationale envers la Corée du Nord doivent être différentes de celles prises dans le passé », a-t-elle affirmé.
La Corée du Sud travaille aux cotés des Nations unies afin d’obtenir que la résolution en train d’être étudiée par le Conseil de sécurité soit la plus ferme possible, a fait savoir Mme Park, soulignant que Séoul veut discuter avec les Etats-Unis et ses alliés de « sanctions punitives » supplémentaires.
La présidente sud-coréenne a fait ces déclarations alors que la Chambre des représentants des Etats-Unis vient de se prononcer pour un durcissement des sanctions américaines contre la Corée du Nord, sur le modèle des sanctions contre l’Iran. Le texte n’est pas définitif car le Sénat ne l’a pas encore examiné.
Les spécialistes mettent largement en doute le fait que la bombe de la semaine dernière ait été une bombe H, bien plus puissante que la bombe atomique ordinaire. L’énergie dégagée était trop faible, assurent-ils.
Mais quel que soit l’engin utilisé, il s’agissait du quatrième essai nucléaire de la Corée du Nord, mené en violation des résolutions de l’ONU qui lui interdisent tout programme nucléaire ou balistique.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Au milieu des collines verdoyantes de Mubuga, à 100 km de la capitale burundaise de Bujumbura, 2 500 personnes se sont réunies hier pour célébrer de manière festive...

SPORT