Tags Posts tagged with "etudiant égupytien"

etudiant égupytien

par -
0

Certes le candidat républicain Donald Trump fait peur, même dans son propre camp, en raison de ses déclarations à l’emporte-pièce sur les musulmans (qu’il promet d’empêcher d’entrer aux USA une fois élu, sa façon à lui d’enrayer la menace djihadiste), sur les Mexicains (tous des immigrés illégaux en puissance), etc. Mais de là à le menacer de mort, c’est une toute autre affaire. La justice américaine ne badine pas avec ces choses là. Un étudiant égyptien dans une école américaine de pilotage, Emadeldin Elsayed, l’a appris à ses dépens.

Il a été placé derrière les barreaux en Californie par les agents du FBI le 12 février 2016 suite à des accusations de menaces de mort sur la personne de Trump, des propos qu’il a balancés sur les réseaux sociaux. Mal lui en a pris. « J’ai envie de tuer Donald Trump et d’être condamné à la prison à vie. Le monde entier me remercierait de l’avoir fait ». C’est ce qu’Emadeldin Elsayed a publié sur sa page Facebook, d’après son avocat. Pour le moment le malheureux ne fait pas l’objet d’une inculpation formelle mais un juge de l’immigration a émis en début de semaine un ordre d’expulsion car son école de pilotage, qui a eu vent de son attitude, a supprimé son inscription. Résultat des courses : L’Egyptien n’a plus droit à un visa d’étudiant…

L’AFP a pu se procurer les documents qui démontrent que le juge lui a refusé une libération sous caution sur la base d’une possibilité qu’il disparaisse dans la nature une fois sorti de prison…

L’avocat plaide un péché de jeunesse

L’avocat d’Elsayed a déclaré à l’AFP que son client a manqué de jugeotte en publiant ce message mais que son intention n’était pas d’attenter vraiment à la vie de Donald Trump. Il a fait part des regrets de son client. Pour lui c’est un gosse qui a commis une bêtise, c’est tout.

Il poursuit en disant que le jeune s’est emballé suite aux propos anti-musulmans du candidat républicain. « Le commentaire de l’étudiant s’inscrit dans une rhétorique indignée similaire à la rhétorique qui est peut-être utilisée par M. Donald Trump lui-même lorsqu’il dit on va tuer les proches de terroristes, leurs enfants et leurs femmes », a déclaré l’avocat. « Je pense que ce n’est pas concrètement ce qu’il voulait dire, et mon client ne pensait pas non plus ce qu’il disait », a-t-il ajouté.

Pas sûr que la justice américaine, l’une des plus expéditives au monde, voit les choses de cette façon…

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE