Tags Posts tagged with "Euro-2016"

Euro-2016

par -

Manifestement la cuisante défaite de l’Allemagne face à la France en demi-finale de l’Euro 2016 (0-2) ne passe toujours pas. L’heure est maintenant aux accusations de dopage contre les Français. Le missile est venu du journal allemand « Bild », qui n’y est pas allé de main morte en titrant hier mercredi 13 juillet : « Des stimulants dans le vestiaire français ! »

Le papier dit qu’un journaliste allemand aurait fait « d’étranges» découvertes dans le vestiaire français au terme du match, photo à l’appui. On y voit un carton qui contient une bouteille de jus d’orange, des déchets et une boîte de comprimés Gurosan, un médicament à base de caféine bourré de vitamine C laquelle, comme on le sait, aide à combattre la fatigue. A souligner que c’est un produit consommé régulièrement par les sportifs et qui n’est pas sur la liste des produits prohibés par l’Agence mondiale antidopage, d’après Francetvsport.

Autre son de cloche chez un expert allemand de la lutte antidopage, le professeur Fritz Sörgel. Il a déclaré ceci : « Selon le code anti-dopage, chaque moyen utilisé pour augmenter les performances autrement que par la puissance du corps est considéré comme du dopage. Le Guronsan est donc, pour moi, du dopage ! L’amélioration des performances sportives grâce à la caféine a été prouvée. Il augmente également les capacités cognitives, et donc la vitesse de réaction ».

Une affaire qui aura certainement des développements…

par -

L’équipe du Portugal, menée par le capitaine et vedette Cristiano Ronaldo, a été la plus représentée dans l’équipe type de l’Euro 2016 de football, dévoilée par l’UEFA, avec quatre joueurs.
Ainsi, selon le site web de l’instance footballistique européenne, dont le siège se trouve à Nyon (Suisse), le Portugal, vainqueur de cette édition pour la première fois de son histoire, compte dans cette équipe le gardien Rui Patricio, qui a joué un rôle important dans ce sacre surtout lors de la finale, les défenseurs Pepe et Raphaël Guerreiro et le capitaine Cristiano Ronaldo, qui n’a pourtant pas pris part effectivement à la victoire finale, puisqu’il a dû quitter la pelouse dès la 25è minute, pour blessure.
Les Français, malheureux finalistes, sont représentés par deux joueurs dans ce Onze européen, à savoir Antoine Griezmann, soulier d’or (six buts) et meilleur joueur du tournoi, et Dimitri Payet, auteur de trois buts et de deux passes décisives.
Paradoxalement, les Allemands, demi-finalistes, sont mieux représentés que leurs tombeurs français. Les champions du monde en titre comptent dans cette équipe type trois joueurs : les défenseurs Joshua Kimmich et Jerome Boateng, ainsi que le milieu de terrain Toni Kroos.
Les Gallois Aaron Ramsey et Joe Allen, demi-finalistes contre le Portugal (2-0), complètent l’équipe.

par -

Tableau des quarts de finale de l’Euro-2016, après les huitièmes de finale joués de samedi à lundi :
Pologne – Portugal jeudi à Marseille (20h00 HT)
pays de Galles – Belgique vendredi à Lille (20h00 HT)
Allemagne – Italie samedi à Bordeaux (20h00 HT)
France – Angleterre ou Islande dimanche au Stade de France (20h00 HT)
Résultats des huitièmes de finale
Joués samedi :
Suisse – Pologne 1-1 a.p. (Pologne vainqueur 5 – 4 aux tirs au buts)
pays de Galles – Irlande du Nord 1-0
Croatie – Portugal 0-1 a.p.
Joués dimanche :
France – Eire 2-1
Allemagne – Slovaquie 3-0
Hongrie – Belgique 0-4
Joué lundi:
Italie – Espagne 2-0
Reste à jouer :
Lundi (20h00 HT) Nice
Angleterre – Islande.

par -

En s’imposant contre l’Espagne (2-1), la Croatie a réalisé une opération idéale qui lui offre un tableau très ouvert pour la suite du tournoi. Les Espagnols de Sergio Ramos, qui a passé une soirée compliquée, ont eux perdu très gros, a commenté la chaine EuroSport.

S’agissant de la Turquie, qui avait perdu ses deux premiers matchs, celle-ci s’est réveillée pour battre les Tchèques (2-0), et termine à la troisième place, mais devra attendre mercredi pour connaître son sort. Un résultat qui qualifie l’Irlande du Nord, probable adversaire de la France en 8èmes.

La Croatie aura livré une fin de matche spectaculaire, en renversant la situation la match en battant, mardi 21 juin, l’Espagne (2-1) et terminer en tête du groupe C. L’Espagne devra affronter l’Italie en huitièmes de finale.

par -

Le pays de Galles et l’Angleterre ont décroché leur ticket pour les 8es de finale de l’Euro-2016, grâce à la victoire galloise sur
la Russie (3-0) et au match nul anglais contre la Slovaquie (0-0).
Gallois et Anglais rejoignent la France, la Suisse, l’Espagne et l’Italie en 8e. Quinze équipes sont encore en lice pour les dix derniers billets avant
les troisièmes rencontres des groupes B à F, disputées entre lundi et mercredi.
Les équipes qualifiées:
Gr.A: France (1er), Suisse (2e)
Gr.B: Pays de Galles (1er), Angleterre (2e),
Gr.D: Espagne
Gr.E: Italie
Les équipes éliminées:
Gr.A: Roumanie
Gr.B: Russie
Gr.C: Ukraine.

par -

Alors que les fans de football du monde entier se pressent pour regarder le Championnat d’Europe 2016 de lUEFA, Hyundai contribue à relever le niveau d’excitation. Hyundai est depuis longtemps un partenaire de l‘EURO, sefforçant de privilégier les véritables fans et veiller à ce qu’un maximum de supporters soit en mesure de profiter du spectacle et de la mise en scène de cette compétition qui dure un mois.

En Europe, le soutien de Hyundai se traduit par la mise en place de zones réservées aux supporters dans les grandes villes, où des milliers de fans peuvent se réunir et soutenir leurs équipes nationales, tandis que les activités numériques permettent de partager la passion du football bien au-delà des frontières européennes.

« Bien que le tournoi accueille des équipes uniquement européennes, il reste l’un des événements de football les plus attendus par les fans à travers le monde », a déclaré Mike Song, responsable Hyundai pour la région de l’Afrique et du Moyen-Orient, qui ajoute : « Avec la participation de certaines des meilleures équipes nationales du monde, le soutien de Hyundai reconnaît les nombreux fans qui suivront lEURO 2016 avec enthousiasme à l’échelle internationale, bien au-delà des stades français ».

par -

L’Espagne, double tenante du titre, s’est imposée en fin de match face à la République tchèque 1-0, lundi à Toulouse, pour le compte de la 1re journée du groupe D de l’Euro-2016.
C’est Piqué qui a inscrit de la tête le seul but de la rencontre à la 87e minute, sur un centre d’Iniesta et permis aux Espagnols de rejoindre la Croatie en tête du groupe D.
La Croatie avait réussi ses débuts dans l’Euro-2016 en battant la Turquie 1-0 grâce à un éclair de génie de sa vedette Luka Modric, dimanche au Parc des Princes à Paris.

par -

La coupe d’Europe de football (Euro-2016), qui débutera vendredi en France, se déroulera sous haute surveillance sécuritaire en raison d’une menace terroriste pesante sur le pays à l’occasion de ce grand rendez-vous sportif.
Pour soutenir les organisateurs dans le bon déroulement de cette compétition continentale, l’Etat français les a dotés d’un appui majeur des forces de sécurité intérieures, de l’autorité judiciaire et des services sanitaires pour que les stades, les « fans zones » (lieux officiels de retransmission publique des matchs de la compétition sur des écrans géants, situés dans les villes-hôtes), les vecteurs et les infrastructures de transport « bénéficient du plus haut niveau de sécurité ».
La France reste le pays « le plus menacé » par les groupes terroristes appartenant à Daech (organisation autoproclamée +Etat islamique+) et al-Qaïda, avait indiqué le premier responsable de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), Patrick Calvar.
Dans son audition le 10 mai par la commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée française, le responsable de la sécurité intérieure a révélé que Daech « planifi(ait) de nouvelles attaques, en utilisant des combattants sur zone, en empruntant les routes qui facilitent l’accès à notre territoire et que la France est clairement visée ». Pour l’Euro-2016, pas moins de 72.000 policiers et gendarmes sont mobilisés,
auxquels s’ajouteront 5.200 personnels de la sécurité civile ainsi que 13.000 agents de sécurité privée.
Le dispositif déployé assurera, selon le gouvernement français, la sécurité de l’Euro-2016 dans les 10 villes-hôtes en France (Lille, Lens, Paris, Saint-Denis, Lyon, Saint-Etienne, Bordeaux, Toulouse, Marseille et Nice). Tout le monde est pratiquement mobilisé pour une sécurité « optimale » (services de sécurité, l’UEFA,
la FFF et les villes-hôtes) pour pouvoir anticiper, prévenir et, le cas échéant, réagir à la menace terroriste et à d’éventuels débordements et violences des hooligans, assurent les organisateurs. Le rôle de tout un chacun est minutieusement défini pour la réussite de cette compétition qui rassemblera 24 équipes pour 51 matchs et attirera 2,5 millions de spectateurs dans les stades.
A l’intérieur des stades, la sécurité est à la charge de l’organisateur (la société EURO 2016 SAS). Les postes de commandements opérationnels (PCO), situés à l’intérieur des stades, constituent le point névralgique de coordination du service d’ordre mis en place pour chaque rencontre. A l’extérieur des stades, des effectifs de police et de gendarmerie seront pré-positionnés à la périphérie des enceintes. L’organisation et la sécurisation
des « fans zones », qui s’élève à 8 millions d’euros au profit des villes-hôtes, sont à la charge des collectivités territoriales qui les accueillent. Les forces de l’ordre en assureront la protection périphérique.
Par ailleurs, l’Etat va distribuer 20.000 places sociales, dont près de 3.300 places sociales dans le cadre de l’opération du « 11 Tricolores », au cours de laquelle 11 personnalités du monde sportif et de la société civile
ont mis en valeur différentes thématiques autour de l’Euro, comme l’emploi ou la santé.
Après le tirage au sort, 1.872 jeunes lauréats ont bénéficié de cartons bleus, en récompense de leur « fair-play » et leur attitude respectueuse sur le terrain.
Il est à rappeler que l’Euro-2016 a permis à la France de se doter de l’un des parcs de stades les plus modernes d’Europe, avec 9 enceintes neuves ou rénovées.

par -

Composition des groupes du 15e championnat d’Europe UEFA de football masculin, Euro-2016, prévu du 10 juin au 10 juillet en France.
Groupe A : France, Roumanie, Albanie, Suisse.
Groupe B : Angleterre, Russie, Pays de Galle, Slovaquie.
Groupe C : Allemagne, Ukraine, Pologne, Irlande du Nord.
Groupe D : Espagne, République Tchèque, Turquie, Croatie.
Groupe E : Belgique, Italie, Eire, Suède.
Groupe F : Portugal, Islande, Autriche, Hongrie.

par -

La France sera sous les feux de la rampe à partir de vendredi et tout au long d’un mois à l’occasion de la coupe d’Europe de football
avec au menu, 51 matchs pour la première fois de l’histoire de cette compétition intervenant cette fois-ci dans un contexte social et économique très tendu régnant dans l’Hexagone et marqué par des grèves à répétition depuis plusieurs semaines. La sélection de France figure parmi les favoris en puissance pour triompher.
Après être devenue championne d’Europe des nations en 1984 avec la bande à Platini puis championne du Monde en 1998 avec la génération Zidane, l’équipe de France va relever un nouveau défi en tentant à nouveau de remporter une grande compétition à domicile.
Mais la championne du monde en titre, l’Allemagne, est l’autre grand favori des spécialistes, avec la France, pour remporter l’Euro 2016. Avec 3
victoires finales à l’Euro et 4 à la Coupe du Monde (dont la dernière), les Allemands ont l’expérience et la culture de la gagne. Si les hommes de Joachim
Low ont échoué en finale en 2008 puis en 1/2 finale en 2012 lors des deux derniers Euros, ils sont redevenus champions du monde en 2014 et semblent capables d’enchaîner avec un nouveau triomphe.
Pour leur part, les Espagnols, et s’ils ont sombré lors de la dernière Coupe du Monde en 2014, restent doubles tenants du titre après leurs victoires
à l’Euro en 2008 et en 2012, et que l’envie d’écrire un peu plus l’histoire du football européen sera présente chez eux.
Vainqueur de 9 de ses 10 matchs en éliminatoires, l’Espagne est toujours redoutable grâce à un vivier de joueurs sans fin et à des clubs qui continuent
à truster les finales des coupes d’Europe. Avec à sa tête un Vicente del Bosque qui sait comment créer l’alchimie entre les joueurs du Barça, du Real et de
l’Atletico, l’Espagne ne visera rien d’autre qu’un nouveau titre de champion d’Europe dans cet Euro 2016.
Quant à l’Angleterre, sur qui personne n’aurait plus misé un centime après le Mondial-2014, tout a changé aujourd’hui chez elle. Auteurs d’un carton
plein en éliminatoires avec 10 victoires en autant de matchs, les Anglais sont arrivés largement en tête du groupe E devant la Suisse, et ils ont confirmé
depuis lors de matchs amicaux avec notamment des succès face à la France et l’Allemagne.
Ils sont outsiders
Outre les 4 gros favoris, la Belgique peut, dans une moindre mesure, prétendre au sacre final. Cette sélection belge regorge de talents parmi lesquels
Jan Vertongen et Toby Alderweireld de Tottenham, Radja Nainggolan de l’AS Rome, Kevin de Bruyne de Manchester City, Eden Hazard de Chelsea ou encore Romelu Lukaku d’Everton.
Toutefois, le tirage au sort n’a pas été clément avec les Diables Rouges dans cet Euro puisqu’ils devront affronter l’Italie en phase de groupes. En
cas de 1re place dans le groupe E, les Belges devraient vraisemblablement retrouver l’Allemagne en quarts de finale et le pays organisateur, la France, en demi-finales.
Les hommes de Marc Wilmots seront donc dans l’obligation de réaliser plusieurs grandes performances s’ils veulent soulever la coupe le 10 juillet
prochain au stade de France.
Dans la même poule que la Belgique, il y a l’Italie. La Squadra Azzura est une habituée des bons parcours en championnat d’Europe : 3 finales disputées
en 1968, 2000 et 2012. L’arrière-garde menée par le gardien de but Gianluigi Buffon et ses coéquipiers de la Juve, Barzagli, Bonucci et Chiellini a de quoi
faire saliver bon nombre d’équipes présentes à ce championnat d’Europe. Si l’Italie se réveille en attaque, elle pourrait créer la surprise.
Le Portugal est également un outsider crédible au sacre final. Les Portugais disposent dans leur effectif de l’attaquant du Real Madrid, Cristiano Ronaldo,
véritable machine à marquer, 52 buts inscrits en 50 matchs disputés cette année toutes compétitions confondues et 56 réalisations en 125 sélections.
Mais la présence de l’un des meilleurs joueurs du monde ne cache pas certains manques dont fait état la sélection lusitanienne. Cristiano Ronaldo
sera donc un peu esseulé au sein de son équipe. La question est de savoir s’il peut mener ses coéquipiers vers un triomphe sur la scène internationale et glaner
ainsi son 1er trophée avec son pays.
Enfin, la Croatie est l’une des sélections, peu évoquée, mais qui peut créer la surprise. Auteurs de matchs éliminatoires intéressants dans le groupe
H, les partenaires de Luka Modric ont terminé à la 2ème place juste derrière l’Italie.
Avec seulement 5 buts encaissés, les Croates ont fait état de leurs belles dispositions en défense et ils peuvent s’appuyer sur des éléments jouant
dans les plus grands clubs européens comme Luka Modric du Real Madrid, Ivan Rakitic de Barcelone et Mario Mandzukic de la Juventus de Turin.
L’exploit du Danemark et de la Grèce dans les esprits
Cette année, le parcours de Leicester en Premier League a rappelé aux observateurs que les grosses surprises étaient toujours possibles. Pour cet
Euro, un vainqueur surprise n’est pas non plus à exclure.
Dans l’histoire, le Danemark, en 1992, avait réussi à remporter le 1er championnat d’Europe de son histoire après avoir été repêché peu de temps avant
le début du tournoi suite à l’exclusion de la Yougoslavie et avait ainsi créé la sensation.
De même lors de l’édition de 2004 et ce fabuleux triomphe de la Grèce. Malgré l’absence de joueurs de renom, les Hellènes, grâce à une défense de fer
et un collectif très soudé, avaient éliminé la France en quarts de finale, la République Tchèque de Pavel Nedved en demies et le pays hôte, le Portugal de
Cristiano Ronaldo et Figo, en finale. Preuve que les surprises peuvent également se produire dans une grande compétition internationale.

par -

15 attentats en France avant et pendant l’Euro 2016, c’est le projet funeste que fomentait un Français. L’individu a été stoppé dans son élan par les services de sécurité ukrainiens (SBU) le 21 mai dernier, en Ukraine, mais ce n’est que ce lundi 06 juin que le patron du (SBU), Vassil Grytsak, a ébruité l’affaire, rapporte l’AFP.

« Le SBU a réussi à empêcher quinze actes terroristes qui étaient planifiés en France à la veille et pendant le championnat d’Europe de football », a déclaré M. Grytsak, ajoutant que le Français avait été appréhendé alors qu’il tentait de franchir la frontière ukraino-polonaise.

Toujours selon le chef du SBU, le ressortissant français a motivé son projet par « la politique de son gouvernement concernant l’arrivée massive d’étrangers en France, la diffusion de l’islam et la mondialisation » et dit haut et fort qu’il était déterminé à frapper la France. Selon lui, l’homme avait l’intention de commettre des attentats dans des mosquées, des synagogues, des centres de prélèvement de l’impôt et des autoroutes.

Il avait amassé des armes de guerre !

« Piégé par les services secrets, le citoyen français a reçu cinq fusils d’assaut Kalachnikov, plus de 5.000 munitions, deux lance-roquettes antichar, 125 kg de TNT, 100 détonateurs, 20 cagoules et d’autres choses », a indiqué le chef des services secrets ukrainiens. Il a déclaré que ce Français a débarqué en Ukraine en décembre 2015 et s’est fait passer pout un bénévole, ensuite il a approché des unités militaires dans l’est du pays, où les troupes ukrainiennes ferraillent contre des séparatistes prorusses.

« Il a commencé à s’intéresser aux moyens d’acheter en Ukraine des armes, des explosifs et d’autres équipements », a déclaré M. Grytsak. Mais il a fallu six mois aux services secrets ukrainiens pour l’appréhender, le temps de mener les investigations et de constituer un solide dossier contre lui.

D’après le responsable, les Ukrainiens ne voulaient pas éventrer cette affaire avant la fin de l’Euro 2016, mais ce sont des fuites dans la presse qui les ont contraints de vendre la mèche.

Des sources policières françaises ont confié à l’AFP qu’il s’agit d’un Lorrain de 25 ans, pas fiché par les services de police et qui travaille en tant qu’inséminateur dans une coopérative agricole du Bas-Rhin (est de la France).

Une enquête a été déclenchée en France, elle est menée par l’Office central de lutte contre la criminalité organisée (OCLCO) et le service régional de la police judiciaire (SRPJ) de Nancy (est).

par -

Le jeune attaquant de Manchester United Marcus Rashford a été retenu dans la liste des 23 Anglais pour l’Euro-2016 en France, a annoncé mardi le sélectionneur Roy Hodgson.
Rashford, âgé de 18 ans et 213 jours, était devenu vendredi le plus jeune joueur anglais à marquer lors de sa première sélection.
Le jeune prodige Mancunien avait réussi cette performance à l’occasion d’un match de préparation pour l’Euro contre l’Australie (2-1) et pendant lequel
il n’a eu besoin que de 135 secondes pour trouver le chemin des filets.
Rashford est devenu par la même occasion le 10e plus jeune titulaire en sélection et le 3e plus jeune buteur, derrière Wayne Rooney (Everton) et
Michael Owen (Liverpool).
Le jeune Red Devil, qui vient de prolonger son contrat jusqu’en 2020, a inscrit 8 buts en 18 matchs, disputés depuis ses débuts en Premier League,
en février 2016.
La sélection anglaise:
Gardiens : Fraser Forster (Southampton), Joe Hart (Manchester City) et Tom Heaton (Burnley).
Défenseurs : Ryan Bertrand (Southampton), Gary Cahill (Chelsea), Nathaniel Clyne (Liverpool), Danny Rose (Tottenham Hotspur), Chris Smalling (Manchester
United), John Stones (Everton) et Kyle Walker (Tottenham Hotspur).
Milieux : Dele Alli (Tottenham Hotspur), Ross Barkley (Everton), Eric Dier (Tottenham Hotspur), Jordan Henderson (Liverpool), Adam Lallana (Liverpool),
James Milner (Liverpool), Raheem Sterling (Manchester City) et Jack Wilshere (Arsenal).
Attaquants: Harry Kane (Tottenham Hotspur), Marcus Rashford (Manchester United), Wayne Rooney (Manchester United, capt), Daniel Sturridge (Liverpool)
et Jamie Vardy (Leicester City).

par -

Le latéral droit du Real Madrid Dani Carvajal, blessé samedi lors de la finale de la Ligue des champions face à l’Atletico (1-1, aux tab 5-3) pourrait manquer l’Euro 2016 de football avec la sélection espagnole a indiqué le club madrilène lundi dans un communiqué.
« Après analyses, le diagnostique confirme une lésion de grade 2 au muscle ilio-psoas droit », précise le club.
Selon les médias espagnols, Carvajal sera absent des terrains de football au moins trois semaines, alors que l’Euro sera organisé en France à partir du 10 juin jusqu’au 10 juillet.
L’Espagnol de 24 ans, qui figure dans la pré-liste des 25 joueurs sélectionnés pour l’Euro, est sorti en larmes à la 51e minute lors du 11e sacre continental des Merengues samedi contre l’Atletico Madrid (1-1 a.p., 5 t.a.b
à 3).
Le sélectionneur espagnol Vicente Del Bosque dévoilera mardi la liste définitive des joueurs qui participeront à la compétition et Carvajal pourrait être remplacé par le défenseur d’Arsenal Hecto Bellerin..

par -

Le défenseur international français du Real Madrid Raphaël Varane, victime d’une blessure « très grave » à une cuisse, sera indisponible « au moins deux ou trois semaines », a annoncé mardi son entraîneur au Real Zinédine Zidane.
« Je pense qu’il en a pour au moins deux ou trois semaines », a déclaré Zidane lors d’une conférence de presse, officialisant le forfait du joueur pour la finale 100% madrilène de la Ligue des champions samedi face à l’Atletico à Milan.
Pour l’Euro-2016 (10 juin-10 juillet), le calendrier s’annonce serré pour Varane, victime samedi à l’entraînement d’une blessure musculaire à la cuisse gauche. Il est d’ores et déjà forfait pour le match d’ouverture de l’Euro-2016 le 10 juin contre la Roumanie.
Et il pourrait être également trop court pour le deuxième match des Bleus dans le groupe A, le 15 juin contre l’Albanie.
La blessure de Varane au biceps fémoral est « très grave », a souligné Zidane.
« J’espère pour lui que ce sera moins grave que prévu. J’espère qu’il aura une chance de faire quelque chose pour être à l’Euro », a ajouté le technicien français.
A une semaine du dépôt auprès de l’UEFA de la liste des 23 joueurs pour l’Euro-2016, le 31 mai à minuit, le sélectionneur français Didier Deschamps a été contraint de convoquer lundi en renfort Adil Rami (30 ans, 26 sélections, 1 but) « dans l’attente d’information complémentaire » sur le défenseur du Real Madrid.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

SPORT