Tags Posts tagged with "exploson d’une mine"

exploson d’une mine

par -

Les mines placées par les djihadistes au Mali avant d’être délogés par les soldats français font des dégâts humains terribles. Hier mardi 12 avril, trois militaires français ont perdu la vie suite à l’explosion d’une mine. Le premier, un jeune homme de 19 ans, est mort dans la journée. Les deux autres sont décédés dans la nuit des suites de leurs blessures.

“Le président de la République a appris avec une grande tristesse le décès de deux militaires du 511ème régiment du train d’Auxonne des suites de leurs blessures après l’explosion d’une mine contre leur véhicule blindé le 12 avril, qui avait déjà tué un de leurs camarades au Mali, dans le cadre de l’opération Barkhane dont l’objet est la stabilité dans le Sahel et la lutte contre le terrorisme. Il salue avec émotion la mémoire de ces deux soldats français morts pour notre pays”, dit l’Elysée dans un communiqué publié ce mercredi.

On a appris que l’engin a explosé quand le véhicule des soldats, en tête de convoi, était à proximité de sa destination, la ville de Tessalit, au nord du Mali. Les équipes médicales ont administré les premiers soins, puis les blessés ont été acheminés vers la base française de Gao, pour par la suite les transporter vers la France. IIs sont morts avant.

Une bataille de longue haleine

Pour rappel, le nord du Mali a été occupé par des groupes djihadistes en mars-avril 2012, presque sans livrer bataille. En effet l’armée malienne, sous-équipée et mal entrainée, a préféré concentrer ses forces sur la défense de la capitale, Bamako. Sauf que cela ne suffisait toujours pas et n’eut été l’intervention militaire internationale en janvier 2013, sur les épaules de la France essentiellement, Bamako serait sans doute tombé aux mains des djihadistes. Certes l’armée française a pu atomiser les assaillants et desserrer l’étau autour de la capitale, mais n’a pas pu reprendre le contrôle de la totalité de ce vaste territoire de 1 240 192 km², ce qui est de toute façon impossible avec cette immensité désertique où les groupes djihadistes sont comme des poissons dans l’eau. Et les poches de résistance posent fréquemment des problèmes aux forces maliennes et étrangères.

Au total 17 soldats français ont été tués depuis le déclenchement de l’action militaire au Mali en 2013.

Une menace régionale qui demande des moyens

Il y a actuellement à peu près 3.500 militaires français déployés dans toute la région du Sahel (en Mauritanie, au Mali, au Niger, au Tchad et au Burkina Faso) dans le cadre de l’opération Barkhane, laquelle a pris le relais de l’opération Serval le 1er août 2014. Sept militaires français ont perdu la vie depuis le démarrage de l’opération Barkhane, suite à des accrochages avec des éléments djihadistes ou en sautant sur des mines. L’opération Serval (juillet 2013-juillet 2014) s’était soldée par la mort de dix soldats français. Et manifestement le bilan va encore s’alourdir car il faudra du temps et des prises de risque pour pacifier toute la région…

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Ministre conseiller auprès du chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed, chargé des réformes majeures, Taoufik Rajhi est à Washington dans le cadre d’une mission...

AFRIQUE

Dix-sept étudiants africains en droit, dont 9 femmes et 8 hommes, se sont qualifiés pour le dernier tour oral de la 15ème édition du concours...

SPORT