Tags Posts tagged with "extension"

extension

par -

Fathi Hachicha qui est déjà installé à Feriana au gouvernorat de Kasserine où il emploie déjà 600 personnes dans 4 unités, dans l’électroménager, poursuivra son extension par une nouvelle unité de matériel électroménager dans la même localité pour un investissement de 10 MDT créant 400 emplois et des centres d’installation et de réparation dans 14 des gouvernorats défavorisés à mettre en place et à gérer directement par des 600 sans-emploi parmi les diplômés du supérieur après formation par le groupe. C’est ce qu’a été annoncé lors du coup d’envoi du mégaprojet du « Port financier de Tunis », dimanche, 27 novembre 2016, dans la délégation de Kalaât El-Andalous du gouvernorat de l’Ariana.

Le coût global de cet investissement s’élève à 150 MDT.

par -

La phase pilote de la mise en œuvre du réseau public Wi-Fi  en  Tunisie a commencé, a annoncé  président de Hikmah Capital Corp. et PDG de IPLmedia,  l’Egyptien Hatem Zaghloul.

La mise en œuvre a commencé mercredi au parc technologique d’El Ghazala  en présence de trois entreprises de télécommunications, notamment  Tunisie Telecom, a-t-il précisé au Daily News Egypt.

Selon lui, la période d’essai va durer pendant plusieurs semaines, dans l’objectif d’élaborer  une vision finale de la solution à utiliser pour la connexion Wi-Fi.

Le scientifique égyptien a tenu une réunion avec les ministres tunisiens du Développement et des Communications fin mars. Au cours de la réunion, il a été convenu de procéder à une phase d’essai sur une aire de 4 km².

Le réseau public Wi-Fi reposera sur de nouveaux routeurs de technologie de pointe qui se nourrissent de l’Internet sans fil, de sorte que le service ne soit pas compromis  au cas où l’un d’entre eux tomberait en panne,  ce qui permet une plus grande couverture à un moindre coût.

Si la phase pilote est couronnée de succès, le projet sera développé  en collaboration avec Tunisie Telecom.

La société WI LAN, fondée par Zaghloul, fabrique  les dispositifs de routeurs susmentionnés dont  IPLmedia détient les droits exclusifs de distribution. Chaque routeur peut couvrir une superficie de 2 kilomètres carrés et se connecter à l’autre routeur en tant que passerelle, en lui ajoutant deux autres  2 kilomètres carrés. Le coût de chaque appareil varie entre 1200 $ et 1400 $, ce qui rend cette solution à la fois moins coûteuse et plus efficace dans la construction des réseaux Internet publics.

par -

L’Entreprise tunisienne d’activités pétrolières, à la demande de la filiale tunisienne de la compagnie pétrolière Independent Resources , cotée au marché alternatif de Londres, et unique exploitant du permis Ksar Hadada , a présenté une demande de prolongation d’ un an à la Direction  Générale de l’Energie au ministère tunisien de l’Energie.

La demande devrait être  examinée prochainement par le Comité Consultatif des Hydrocarbures, et en cas de réponse positive, la durée de la prolongation du permis devrait courir à partir de sa  date d’expiration, et jusqu’au 7 août 2017.

 Il  s’agira pour la compagnie de remplir des obligations minimales consistant en l’acquisition, le traitement et l’interprétation d’une étude sismique 3D couvrant 300 km2 et le forage de deux nouveaux puits d’exploration au lieu d’un  prévu par l’actuel permis.

par -

Les Chinois se frottent les mains. En effet le gouvernement kényan vient de confier au groupe China Communications Construction Company (CCCC) l’extension du réseau ferroviaire du pays, un contrat astronomique de 549 milliards de shilling kényans (environ 5,4 milliards de dollars).
Les travaux vont débuter dans la ville de Naivasha (nord-ouest de Nairobi, la capitale) pour faire la jonction avec Malaba, près de la frontière ougandaise, a fait savoir Kenya Railways. Il est également question d’études de faisabilité, de transferts de savoir-faire et de technologie ainsi que des opérations de maintenance jusqu’au bouclage du projet.

Le groupe chinois a raflé d’autres sous-contrats dans la foulée, comme l’édification du tronçon entre Naivasha et Kisumu (262 kilomètres), une localité à l’Ouest du pays, nichée près du lac Victoria, ainsi que le tronçon qui fait la jonction entre Kisumu et Malaba (107 kilomètres). CCCC a également la charge de l’extension du port de Kisumu et du dépôt à conteneurs d’Embakasi, à Nairobi.

Une vraie révolution dans le ferroviaire

Le Kenya est en pleine phase de révolution ferroviaire avec un énorme chantier qui touche tout le territoire. Il est prévu, d’ici 2017, que la première phase du projet relie la capitale à Mombasa, la deuxième ville du pays. Il faut actuellement plus de dix d’heures en train pour faire les 450 kilomètres qui séparent les deux villes, un vrai calvaire pour les voyageurs et une calamité pour l’économie du pays. Les travaux de doublement de la ligne à grande vitesse Nairobi-Mombasa avaient été confiés à l’entreprise publique chinoise China Road and Bridge Corporation (CRBC). Pour monter l’opération, la China Eximbank a prêté 1,5 milliard de dollars au Kenya en décembre dernier. C’est tout bénef pour la Chine qui rafle le marché et les intérêts de la dette du Kenya.

A terme, les lignes ferroviaires lancées par le Kenya rallieront l’Ouganda, puis Kigali, au Rwanda et même Djouba, au Soudan du Sud, soit un total de 2900 kilomètres. C’est un vrai accélérateur pour le développement de toute la région…

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux