Tags Posts tagged with "facilitation"

facilitation

par -

Le site qui délivre l’extrait du casier judiciaire (Bulletin N°3) en ligne est enfin opérationnel, apprend Africanmanager d’une source de la direction de la police scientifique et technique au sein du ministère de l’Intérieur.

Depuis son entrée en fonction il y a une semaine, le site a permis la réalisation de 500 Bulletins n°3 en ligne, tout en ciblant prioritairement les Tunisiens résidents à l’étranger, a précisé le directeur Abdel Waheb Sbeii dans une déclaration accordée ce mercredi 2 novembre à Africanmanager. Toujours selon le responsable, les demandes sont venues de plusieurs pays, tels que Canada, la France et l’Arabie Saoudite.

Sur un autre plan, notre interlocuteur a précisé que ce service en ligne s’adresse dans une première étape aux Tunisiens résidant à l’étranger, les étrangers ayant fait un long séjour en Tunisie ou d’autres qui sont nés ici. Après une évaluation de cette nouvelle expérience, l’initiative va par la suite toucher tous les Tunisiens,
avant que les documents soient délivrés sans passer par la rapide poste, a encore ajouté Abdel Waheb Sbeii.

Il est à rappeler que le ministère de l’Intérieur a décidé la mise en place du casier judiciaire ou bulletin n° 3 électronique vu le nombre important de demandes. Elles s’élèvent à 200 mille pour les Tunisiens à l’étranger contre 700 mille pour ceux vivant dans le pays.

par -
Le ministère de l’Intérieur a entamé la réalisation d’un projet permettant la délivrance à distance du bulletin numéro 3, rapporte le quotidien « Al Maghreb ».
Dans son édition de ce samedi 15 octobre, la même source a ajouté que ce projet visant la facilitation des procédures sera concrétisé sur deux étapes : Les premiers bénéficiaires seront les Tunisiens résidents à l’étranger, avant de le généraliser à l’ensemble des citoyens.
Il est à rappeler que le bulletin numéro 3 est souvent un document difficile à obtenir, surtout pour les Tunisiens qui rédigent à l’étranger. En effet, il faut se déplacer en personne auprès de l’administration pour faire la demande de ce document ou bien le retirer.

par -

Le nouveau gouverneur de la Banque centrale d’Algérie, Mohamed Loukal, installé depuis le 1er juin 2016, n’a pas perdu de temps. Il a tout de suite entrepris de donner un coup de fouet à l’économie algérienne en adoptant cette semaine une mesure forte pour faciliter le travail des exportateurs hors hydrocarbures. Une décision qui devrait servir de palliatif à la baisse des exportations de pétrole algérien à cause de l’effondrement des cours mondiaux du brut, qui ont remonté légèrement mais sont encore scotchés sous les 50 dollars le baril.

Autre mesure de taille, aux aspects même révolutionnaires au regard d’une économie corsetée, verrouillée : « Une entreprise qui importe des matières premières pour fabriquer des produits destinés à l’exportation et qui détient des avoirs suffisants en devises dans son compte bancaire d’entreprise peut régler sa facture en devises sans passer par la Banque centrale », a confié à l’APS un cadre de la Banque centrale algérienne, sous couvert de l’anonymat. La seule condition qui est posée, ajoute le responsable, c’est que l’entreprise importatrice paie sa facture avec ses propres devises.

Il faut savoir qu’en Algérie, ceux qui opèrent à l’export ont la possibilité de toucher en devises la moitié des revenus de l’exportation, le reste est converti en dinars par la Banque centrale. « Ce qui exclut les primo exportateurs qui ne sont pas encore dotés de devises étrangères. Ils ont été retirés du périmètre de la mesure dans un second temps », souligne à Jeune Afrique Mohamed Bessa, directeur de la communication et des exportations au sein de la société algérienne Général Emballage. « Il paraît logique que les entreprises achètent en devises étrangères des importations qui serviront à la transformation avec ajout de valeur ajoutée de biens qui seront ensuite revendues en devises étrangères, le tout sans que la Banque centrale n’ait à faire la conversion des devises en dinars », poursuit-il.

Diversification de l’économie oblige

Ces décisions font partie de la nouvelle stratégie des autorités algériennes pour faire baisser les importations, et diversifier les exportations, dominées principalement par les hydrocarbures. Au premier trimestre 2015, les caisses publiques ont dû faire face à la chute vertigineuse du prix du pétrole, laquelle a provoqué un net recul de la valeur des exportations d’hydrocarbures, jusqu’à 8,7 milliards de dollars entre janvier et mars 2015 (-8,9% sur un an). Une situation qui forcément impacte négativement la balance commerciale. D’où les actions tous azimuts en ce moment pour redonner du tonus et diversifier l’économie du pays, marquée par des années d’immobilisme et de politique de la rente pétrolière.

Cette sinistrose sur les cours du pétrole sera peut-être une chance pour l’Algérie, in fine, à condition que les réformes aillent à leur terme et qu’elles donnent les fruits escomptés.

par -
La Cour des Comptes (CC)

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, le directeur général de l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII), Samir Bechouel, a appelé à faciliter l’accès des jeunes entrepreneurs aux financements.
« Il est temps de faciliter les procédures relatives à ce sujet étant donné que plusieurs jeunes porteurs d’idées sont coincés à cause des obstacles auxquels ils sont confrontés », a dit le responsable.
Pour ce faire, il a recommandé de consolider le financement participatif.

Outre ce volet, Samir Bouchouel a souligné la nécessité de former des techniciens au sein des banques tunisiennes pour qu’ils soient capables de mieux traiter « les idées innovantes ».
Pour le responsable, cette démarche est importante pour promouvoir l’entrepreneuriat, considéré comme l’une des solutions pour mieux aborder le problème de chômage, dont le taux est estimé à 15,4% pour le premier trimestre 2016.
D’après les dernières statistiques, le nombre de chômeurs s’établit à 622.700 du total de la population active, estimée à 4.037.400 personnes.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT