Tags Posts tagged with "faramineux"

faramineux

par -

On aura beau être partisan de l’économie de marché et un fervent défenseur de l’entreprenariat libre en Tunisie, on ne s’offusque pas moins, avec même un zeste d’étonnement, de voir certains salaires et autres rémunérations, avantages et privilèges dépasser «le raisonnable» pour presque s’inscrire dans la démesure voire  flirter avec l’indécence.

Cela au vu, d’abord, du pouvoir d’achat du Tunisien moyen, ensuite de la taille des entreprises tunisiennes cotées en bourse ou faisant appel public à l’épargne [ndlr : les seules entreprises dont on peut voir les salaires des dirigeants] par rapport à leurs homologues d’ailleurs, enfin au vu de l’état de crise économique et financière de tout le pays. Une crise, d’ailleurs, étonnante et surréaliste au regard  de résultats bénéficiaires toujours croissants de la quasi-totalité des cotées.   Jugez vous-mêmes.

enht

D’abord,  la toute petite croissance du PIB de 0,3 % de 2015, dans une économie déjà à genoux. Ensuite,  un taux d’endettement qui atteint désormais les 54 % du PIB de tout le pays, outre  les 14 % de salaires de la fonction publique.

Enfin, comme dit plus haut, des entreprises en quasi-totalité bénéficiaires et pas de peu. L’Etat, faut-il le rappeler encore, reste le plus grand bénéficiaire puisque ce sont des entreprises qui paient d’énormes sommes au Fisc et s’en acquittent régulièrement chaque année.

En face, ce sont des entreprises cotées sur la bourse de Tunis où les rémunérations des dirigeants sont à la hauteur des bénéfices. Le cru 2015 met déjà le PDG de Délice Holding en pool-position, avec un salaire brut mensuel de plus de 294 mille DT (3,5 MDT/an en brut et pour toutes les sociétés du groupe donnant 9,8 mille DT en brut par jour), suivi de celui de la SFBT avec un salaire mensuel brut dépassant les 114 mille DT. Moins «offusquant», (les dirigeants de ces entreprises dont nous saluons par ailleurs les très bons résultats, les efforts et l’ardeur au travail pour développer leurs entreprises, nous excuseront le terme),  le salaire du PDG d’Air Liquide Tunisie qui reçoit un peu plus de 51,9 mille DT en brut chaque mois (623,492 mDT/an en brut) et celui d’OTH qui reçoit chaque fin de mois 46,6 mille DT en brut.

Le millésime 2015 nous fait aussi découvrir ce «parachute doré», officiellement appelé «prestations pour départ à la retraite», de presque 1,7 MDT que prépare la TIB (Tunis International Bank) pour ses dirigeants. A noter que la TIB est une banque opérant essentiellement avec les non-résidents et n’est soumise à l’impôt qu’au taux de 10% pour ses activités avec les non‐résidents. Une banque qui a réalisé un PNB de plus de 13,1 MDT en 2015 et en a tiré un bénéfice net de 5,237 MDT.

 

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux