Tags Posts tagged with "faux taxis"

faux taxis

par -

Les faux taxis en Tunisie, un phénomène qui n’est certes pas nouveau, mais qui n’a fait que s’amplifier ces dernières années. La chasse aux pseudos chauffeurs a été toujours la grande préoccupation des policiers de la circulation pour tenter de débusquer ces particuliers qui utilisent leurs voitures personnelles pour concurrencer les « vrais » taxis.

Difficile de chiffrer exactement le nombre de faux taxis en Tunisie. Mais les résultats sont là : Des données dévoilées ce mardi 11 octobre 2016 par le quotidien Al Sarih relèvent que des milliers de faux taxis circulent essentiellement sur les routes de la capitale.

Moez Sellami, président de la Chambre syndicale des taxis, a dans ce contexte affirmé que des clandestins ont peint en jaune leurs véhicules et utilisent également de fausses plaques pour circuler en toute sécurité. Et d’ajouter : « nous avons appelé les ministères du Transport et de l’Intérieur à nous fournir les statistiques sur le nombre total de clandestins qui ont été arrêtés par les autorités concernées, néanmoins nous n’avons pas reçu de réponse ».

Sur un autre volet, il a ajouté que la Chambre syndicale des taxis a fourni aux unités sécuritaires quelques informations sur de faux chauffeurs de taxis ayant utilisé des plaques identiques à celles des vrais taxis.

Retrait de 800 autorisations de taxi en 2016 !

Environ 800 autorisations de taxi qui ne répondent pas aux conditions requises pour l’exercice de cette profession ont été retirées par le gouverneur de Tunis, depuis le début de l’année 2016. Cette décision a été appliquée suite à la découverte de plusieurs dépassements : l’utilisation de plaques d’immatriculation fictives, des personnes avec une double fonction, des autorisations appartenant à des personnes décédées, des autorisations factices…

On rappelle que le ministère du Transport, en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, a décidé de mettre fin aux dépassements enregistrés par de nombreux chauffeurs de taxis, dont notamment le refus d’utiliser le compteur. C’est dans ce contexte qu’un numéro vert (1876) a été mis en place pour recevoir les plaintes des citoyens tunisiens et même étrangers. Les chauffeurs de taxi frauduleux risquent des sanctions administratives et financières sévères !

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT