Tags Posts tagged with "Ferdinand Terburg, AHK, Tunisie"

Ferdinand Terburg, AHK, Tunisie

par -

Les entreprises étrangères implantées en Tunisie sont en train d’opérer un retour quasi massif à leurs activités témoignant ainsi leur confiance renouvelée dans le climat des affaires dans le pays après les derniers événements.
Ferdinand Terburg, Directeur général de van Laack Tunisie et Président de l’AHK Tunisie, exerçant  depuis plus de 30 ans en Tunisie et employant actuellement 800 personnes apporte son témoignage dans l’interview que voici :

 Comment  se présente  votre production en ce moment ? Travaillez-vous à nouveau en utilisant vos capacités maximales ?

Notre production tourne, à nouveau, à plein régime et l’ensemble du personnel est présent. Nous travaillons même avec une plus grande charge à pleine capacité qu’auparavant. Il y a eu encore quelques problèmes mineurs au niveau du transport qui ont occasionné des petits retards mais qui sont réglés maintenant.

 Comment apprécieriez-vous votre investissement et votre engagement économique par rapport aux récents événements en Tunisie ?

Je continue à être confiant et suis sûre que nous pouvons maîtriser la situation et assurer notre travail. Toute l’infrastructure comme l’internet, les télécommunications, la circulation des marchandises, le transport, les douanes etc. fonctionnent très bien et je ne m’attends pas à de mauvaises surprises.

 Quelles sont vos attentes au niveau des du développement économique dans les prochains 2 à 6 mois ?

Van Laack compte mettre en application les extensions décidés en 2010 c’est-à-dire la construction d’un nouveau bâtiment ainsi que d’une extension. Ainsi, nous développerons nos moyens de production en Tunisie ainsi que le nombre d’emplois y lié.

 Qu’attendez-vous du nouveau gouvernement tunisien ?

Nous souhaitons que les bonnes conditions générales qui nous ont incités à venir nous installer en Tunisie continuent soient maintenues et que la sécurité et les emplois de nos collaborateurs ainsi que notre investissement soient garantis. Par ailleurs, nous souhaitons que des décisions soient prises pour le futur afin que la Tunisie effectue un bond en avant et que nous puissions bénéficier d’un avantage concurrentiel.

 Qu’attendez-vous comme engagement de la part du gouvernement allemand qui pourrait soutenir votre investissement ?

Une meilleure coopération de la part de l’U.E. et du nouveau gouvernement tunisien accompagnée de mesures de soutien même au niveau économique et au niveau de la formation continue et de la formation professionnelle, ainsi que des conditions spéciales pour les entreprises d’export tunisiennes.

 Dans le cas où vous auriez subi des pertes financières durant les derniers jours, à quoi sont-elles dues et à combien les évalueriez-vous ?

Nous avons enregistré quelques pertes durant le pic des révoltes étant donné que, pour des raisons liées à la sécurité, les collaborateurs n’ont pu travailler pendant deux jours. Je pense que donner un chiffre exact des pertes subies n’a pas de sens, d’ailleurs les employés ont dit eux-mêmes qu’ils rattraperaient ces pertes par un surcroît de travail et une plus grande efficacité au travail.

 Si vous décrivez votre situation en Tunisie comme étant positive, de manière générale, à combien se monterait votre investissement en Tunisie pour l’année en cours ?

Nous avons prévu un investissement de près de 1 million d’euros.

 Quels prestataires de services financiers et/ou produits financiers souhaitez-vous promouvoir en Tunisie et lesquelles pensez-vous manquent ici sur place ?

L’entreprise van Laack a la chance de pouvoir financier, toute seule, presque l’ensemble des investissements. Cependant, nous avons eu recours à un prestataire de services financiers tunisien pour une petite partie. Nous espérons que le système bancaire sera réorganisé de telle manière que l’octroi des crédits s’effectuera de manière plus rapide et plus aisée.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

AFC s'apprête à investir 30 millions d'EUR dans des améliorations essentielles apportées à l'infrastructure de transport de la Guinée

Africa Finance Corporation (AFC), une grande institution multilatérale panafricaine de financement et de développement de projets, annonce aujourd'hui ses résultats pour l'exercice financier 2016.Une...

SPORT