Tags Posts tagged with "fête du Travail"

fête du Travail

par -

Une cérémonie a été organisée, lundi 1er mai 2017, au palais des congrès à Tunis à l’occasion de la célébration de la fête du travail.
La cérémonie a été marquée par la remise du prix du travailleur exemplaire ainsi que du prix du progrès social, du prix des commissions consultatives et paritaires des entreprises et du prix national de la santé et de la sécurité au travail au titre de 2016.
Le prix du travailleur exemplaire décerné aux agents qui se sont distingués par leur dévouement et leur contribution à promouvoir leur entreprise et l’économie nationale a été attribué à 20 travailleurs, 10 du secteur public et 10 du secteur privé.
Le prix du progrès social qui récompense les entreprises publiques et privées qui se sont distinguées par leurs efforts constants à promouvoir les conditions de travail de leurs employés et de consolider le dialogue et la concertation au sein de l’entreprise a été attribué au titre de 2016 à la société « Ooredoo Tunisie » (gouvernorat de Tunis). Le prix a été remis à Youssef Masri, de nationalité libanaise. Le même prix a été, également, décerné aux laboratoires Unimed (gouvernorat de Sousse) et remis à Ridha Charfeddine ainsi qu’à la société de stockage et de transport de carburant (gouvernorat de Médenine). Le prix a été remis à Mohamed Jouini.
Le prix des commissions consultatives et paritaires des entreprises au titre de 2016 a été attribué à Attijari bank Tunisie et remis à Hichem Sfa de nationalité marocaine ainsi qu’à la société régionale de transport des voyageurs de Bizerte et remis à Béchir Doqui.
Le prix national de la santé et de la sécurité au travail qui récompense les entreprises privées pour leurs efforts continus en matière de santé et de sécurité au travail, à travers l’aménagement des postes de travail, la garantie des meilleures conditions d’hygiène au sein de l’entreprise et le renforcement de la prévention des risques professionnels a été décerné au titre de 2016 à la Société Bouzguenda Frères (gouvernorat de Tunis) et remis à Ahmed Bouzguenda. Le même prix remis à Khaled Sallami a été décerné à la société Essilor SIVO (sfax) ainsi qu’à la société Nolam Tunisie (gouvernorat de Ben Arous)Voici la liste des récipiendaires du prix du travailleur exemplaire au titre de 2016:
Dans le secteur de la fonction publique :
– Hichem Saadi : Présidence de la République
– Raouf Jebali : Assemblée des représentants du peuple
– Abdelaziz Talbi : Présidence du gouvernement
– Mourad Dhambri : Ministère de l’intérieur
– Monia Lassoued : Ministère des affaires sociales
– Tarek Khmiri : Ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche
– Mounir Jelassi : Ministère de la justice
– Béchir Ben Amor : Ministère de l’éducation
– Abdelhamid Yahyaoui : Ministère de la formation professionnelle et de l’emploi
– Soula Ben Hassen Ben Soula : Ministère de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire
Dans le secteur privé :
– Mouldi Zouari : Groupe Chimique Tunisien (gouvernorat de Gafsa)
– Mohamed Achech : LEONI Wiring Systems (Gouvernorat de Sousse)
– Riadh Romdhani : Manufacture DE Tabac de Kairouan
– Sawsen Louhichi : Société internationale de la couture à Swassi (gouvernorat de Mahdia)
– Moncef Ajroudi : Groupe Chimique Tunisien, usine d’acide phosphorique (gouvernorat de Gabès)
– Nourredine Bouajila : Union Tunisienne de l’agriculture et de la pêche (gouvernorat de Tataouine)
– Lanwar Cherbib : Société les ciments de Bizerte
– Bilel Hannachi : Société MARJA de développement de l’élevage et de l’agriculture (gouvernorat de Jendouba)
– Mohamed Boughanmi : La Générale Industrielle Alimentaire du Nord
– Ridha Bousaid : Hôtel Amir Palace (Gouvernorat de Monastir)

par -

Ce 6ème 1er mai de l’ère de la Révolution semble cultiver la singularité d’être tourné vers l’avenir, rompant clairement avec les traditionnelles revendications de divers ordres, notamment celles salariales, avec des appels à faire prévaloir l’intérêt national et à conjurer tous les écueils qui s’y dressent.

Serait-on en présence d’une nouvelle « obligation ardente » qui enjoint aux acteurs tant politiques que sociaux de sonder par d’autres biais la gestion de la vie nationale et des crises qui les ponctuent avec les effets souvent dévastateurs que l’on sait ? Il est certain que les uns et les autres ont enfin compris que les choix sont limités pour fixer à la Tunisie la perspective qui vaille afin de sortir de la détestable situation dans laquelle elle s’enfonce depuis janvier 2011.

Témoin, ce nouveau « nouveau modèle de développement sociétal » dont le  lancement effectif a été annoncé ce dimanche par le ministre des Affaires sociales Mahmoud Ben Romdhane, un modèle à même d’asseoir une économie forte à haute valeur ajoutée, et une orientation consacrée par le projet du plan de développement 2016-2020 à travers l’instauration de nouvelles relations ouvrières basées sur le dialogue social (gouvernement-Syndicat-patronat).

Il est assigné à ce  nouveau modèle de développement l’objectif  de « placer les  catégories faibles et celles à besoin spécifiques en tête des priorités et de garantir le droit de tous à la couverture sociale et aux services de soin » outre la garantie d’un revenu minimum à tous les Tunisiens ainsi que d’un régime de retraite stable et intégrera les personnes à besoin spécifiques dans la vie économique, sociale et culturelle.

Le secrétaire général de l’UGTT), Houcine Abassi, qui semble ces derniers jours, animé des « meilleurs dispositions » à l’égard des deux têtes de l’Exécutif, notamment le chef du gouvernement, Habib Essid, a lancé vibrant appel au  gouvernement, aux  organisations, aux  associations et aux  citoyens à « faire prévaloir l’intérêt supérieur de la nation et à transcender les clivages qui ne peuvent que conduire à la discorde, à la dissension et à la dérive ».

« Ces tiraillements risquent de saper le processus de réforme tant revendiqué par le peuple et d’entraver la réalisation des objectifs de la révolution pour lesquels se sont sacrifiés les jeunes », a-t-il averti  lors d’une cérémonie officielle organisée au palais des Congrès de Tunis à l’occasion de la fête des travailleurs, à laquelle étaient présents les membres du gouvernement et les partenaires sociaux.

Dans le même contexte, il a invité le gouvernement à être à l’écoute des régions déshéritées, des sans-emplois et des victimes de la marginalisation et de l’exclusion et à réagir avec responsabilité envers leurs mouvements de protestation.

Les trois « non » de Bouchammaoui !

Pour la présidente de l’UTICA, Wided Bouchammaoui,  cette date anniversaire se veut une occasion pour dire non à ceux qui ont versé dans l’inertie, la mentalité d’assisté et l’absentéisme, non  à ceux qui empêchent les autres de travailler, non  à ceux qui entravent la bonne marche des services publics et qui empêchent les gens de vaquer à leurs occupations.

« La Tunisie a plus que jamais besoin de toutes ses forces vives pour surmonter les difficultés, transcender cette étape précaire au moindre coût et aborder l’avenir avec optimisme », a-t-elle lancé.

« Nous n’avons aujourd’hui d’autre alternative que de faire preuve d’engagement et de responsabilité et d’opter pour la voie du dialogue et du consensus afin de trouver une issue heureuse à la situation difficile que traverse la Tunisie », a-t-elle ajouté.

D’ailleurs, il est important de noter à cet égard que Houcine Abbassi a annoncé que l’UGTT s’apprête à engager dans les prochains jours les négociations sectorielles dans le secteur privé au titre des années 2016-2017, sans s’empêcher de souligner « la nécessité d’opter pour la voie de la concertation et du consensus en tant que choix stratégique pour traiter les grands dossiers nationaux, faisant observer que la voie du consensus ne peut que garantir la stabilité et l’équilibre et immuniser la société tunisienne contre toute forme de violence et de sclérose intellectuelle et idéologique ».

par -

La fête du travail coïncide cette année en Tunisie avec le lancement effectif de la mise en place d’un nouveau modèle de développement sociétal permettant d’asseoir une économie forte à haute valeur ajoutée, a déclaré dimanche le ministre des Affaires sociales Mahmoud Ben Romdhane. S’exprimant au cours d’une cérémonie au Palais des  Congrès à Tunis, en présence des trois présidences, le ministre a ajouté que le projet du plan de développement 2016-2020 est venu consacrer cette orientation, à travers l’instauration de nouvelles relations ouvrières basées sur le dialogue social (gouvernement-Syndicat-patronat). Ce nouveau modèle de développement placera les  catégories faibles et celles à besoin spécifiques en tête des priorités et garantira le droit de tous à la couverture sociale et aux services de soin, a-t-il assuré. Parmi ses objectifs, figurent également la garantie d’un revenu minimum à tous les Tunisiens ainsi que d’un régime de retraite stable et intégrera les personnes à besoin spécifiques dans la vie économique, sociale et culturelle.
Mahmoud Ben Romdhane a formé le voeu de voir tous ces objectifs atteints en 2020, au terme de la période de réalisation du plan de développement. Des membres du gouvernement, des députés et des représentants de la société civile et de partis politiques étaient présents à la cérémonie.

TAP

par -

Une cérémonie officielle a eu lieu dimanche au palais des Congrès de Tunis à l’occasion de la fête du Travail.
Présidée par le président de la République Béji Caïd Essebsi, le chef du gouvernement Habib Essid et le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) Mohamed Ennaceur, cette cérémonie s’est déroulée en présence notamment des membres du gouvernement, de députés, de représentants de partis politiques et d’organisations nationales ainsi que de plusieurs hauts cadres de l’Etat. Cette cérémonie a été marquée par la remise du prix du travailleur-modèle dans les secteurs public et privé, du prix du progrès social, du prix national de la santé et de la sécurité au travail et du prix des commissions consultatives et paritaires des entreprises au titre de l’année 2015.

TAP

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Selon un nouveau rapport présenté aujourd'hui lors d'une conférence, le commerce transfrontalier informel en Afrique pourrait contribuer à l'amélioration des moyens d'existence et à...

SPORT

Reseaux Sociaux