Tags Posts tagged with "finlande"

finlande

par -

A la sortie d’un restaurant, samedi 3 décembre au soir, une élue de la ville finlandaise d’Imatra et deux journalistes locales ont été assassinées, a indiqué la police dimanche.

Cités par l’agence de presse STT, les enquêteurs ont indiqué que les trois femmes avaient été tuées par un homme armé d’un fusil qui a ensuite été interpellé. Son interrogatoire, dimanche, ne laissait pas clairement apparaître le mobile du triple homicide.

Âgé de 23 ans, le suspect avait déjà été condamné pour des faits de violence. Les premiers éléments de l’enquête laissent penser qu’il a agi seul, a ajouté la police, qui ne cherchait pas d’autre suspect dans cette affaire.
L’identité des journalistes pas encore dévoilée

Imatra, dans le sud-est de la Finlande, compte 27 500 habitants. Son maire, Pertti Lintunen, a confirmé que la sociale-démocrate Tiina Wilén-Jäppinen, née en 1963, était parmi les victimes. L’identité des deux journalistes, nées en 1964 et 1980, n’a pas été révélée. La municipalité a mis en place une cellule d’aide psychologique pour les habitants.

Source : Lemonde.fr

par -

Une étude réalisée par des chercheurs de l’Université d’Helsinki, en Finlande, a établi un lien direct entre les problèmes dentaires et les ennuis cardiaques. D’après ce travail, les personnes présentant des caries ont 2,7 fois plus de chances de développer un syndrome coronarien aigu (SCA).

Les chercheurs ont abouti à ces conclusions en réalisant des tests sur 508 volontaires affectés par des troubles cardiaques, dont l’âge moyen était de 62 ans. Des techniques d’imagerie médicale ciblant les vaisseaux sanguins (angiographie) et la mâchoire (tomographie panoramique) ont pu permettre aux chercheurs d’avoir des éléments probants sur l’état de santé des participants. Il a été établi que 33 % des volontaires présentaient un syndrome coronarien aigu (SCA). Cette pathologie se définit par une chute brutale de l’afflux sanguin dans le coeur. La crise cardiaque et l’angine stable sont les deux SCA les plus courants.

Parmi les cas de SCA, 58% étaient affectés par une parodontite apicale (PA), un problème dentaire difficilement détectable mais très fréquent. C’est une lésion inflammatoire qui affecte la racine de la dent. Et on sait que la cause la plus répandue de la parodontite apicale c’est une carie mal soignée.

« Nous avons remarqué que les SCA étaient 2,7 fois plus fréquents chez les personnes qui souffraient d’une parodontite apicale », a dit John Liljestrand, principal artisan de ces travaux, parus dans la revue Journal of Dental Research . « Heureusement, ces lésions inflammatoires sont facilement détectables avec des rayons X . Cependant, lorsqu’on a mal aux dents , mieux vaut aller consulter un professionnel de santé rapidement avant que le problème ne s’aggrave… », a ajouté le chercheur.

par -

En matière de civisme et d’amour de la patrie, la Finlande, une fois de plus, donne l’exemple. De toute façon si ce n’est pas elle c’est la Norvège, la Suède, les Pays-Bas… Bref, ça se passe souvent du côté de l’Europe du Nord. Cette fois les Finlandais, plus précisément les plus grands syndicats du pays, ont étonné le monde en concluant hier mardi 14 juin 2016 un accord avec le gouvernement pour contraindre la grande majorité des salariés à travailler plus sans gagner plus. But de la manière : Booster la compétitivité du pays après des années de léthargie.

Il a fallu une année pour négocier et mettre au point cette délicate affaire, du fait que c’est un gouvernement de centre-droit qui est actuellement aux manettes et il ne jure que par l’austérité ; en face il y a des syndicats lesquels, bien entendu, sont farouchement opposés au virage de la rigueur. Mais enfin, tout ce petit monde a pu arriver à trouver un point de convergence, une chose impensable en France par exemple, où l’économie du pays est perturbée actuellement par les syndicats, très remontés contre la gauche au pouvoir qui a fait passer en force une loi du travail bradant les intérêts des salariés, selon les dires des protestataires.

Le gouvernement finlandais mise sur ce qu’il appelle une « dévaluation interne » pour réveiller cette économie de la zone euro malmenée par la crise, avec notamment des indicateurs au rouge pour le secteur de l’exportation. « Je crois que ce sera d’une grande importance pour notre objectif de créer 110 000 emplois et de porter le taux d’emploi à 72 % » contre 68,5 % actuellement, a confié le Premier ministre centriste, Juha Sipilä.

En pratique, à peu près 87 % des salariés finlandais vont devoir bosser vingt-quatre heures (soit trois jours) de plus par an, sans un sou de plus. En plus, les syndicats ont avalisé le principe d’un gel des salaires sur une année. Enfin, sacrifice ultime, la plus grosse part des cotisations sociales va peser sur les épaules des salariés et les rémunérations, en cas de congés payés dans le secteur public seront rognés de 30 % d’ici à 2019. Un fonctionnaire qui touche 3 000 euros par mois va voir son salaire fondre de 4,5 %, soit 1 700 euros par an. Le gouvernement s’est engagé à compenser tous ces efforts par des baisses d’impôts. C’est le minimum qu’il pouvait faire…

par -

La présidente du parlement finlandais Maria Lohela a souligné vendredi l’engagement de son pays à promouvoir ses relations avec la Tunisie et à inciter les entreprises finlandaises à investir dans le pays.

« La Finlande est disposée à promouvoir ses relations avec la Tunisie et à inciter les entreprises finlandaises à investir dans ce pays, à la faveur des compétences dont il dispose dans tous les domaines », a-t-elle indiqué lors de son entretien avec le président de la République Béji Caïd Essebsi.

Selon un communiqué de la présidence de la République, le Chef de l’Etat a souligné la volonté de la Tunisie de raffermir ses relations avec la Finlande, notamment dans les secteurs de la formation professionnelle et des technologies de l’information et de la communication (TIC).

par -

Une délégation finlandaise conduite par  Anne Sipilainen, sous-secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, était en visite en Tunisie hier mercredi 03 février pour prendre le pouls de la transition politique et économique. Les Finlandais se sont entretenus avec Hichem Elloumi, vice-président de l’UTICA et Slim Ghorbel, membre du bureau exécutif de l’UTICA, en charge des relations avec l’Europe.

D’après un communiqué, « le rôle désormais dévolu à l’UTICA après son apport déterminant dans la conduite du processus du Dialogue national et son couronnement par le Prix Nobel de la Paix » fait de la centrale patronale une interlocutrice de choix pour les Finlandais. Ces derniers sont venus se renseigner sur la vision de l’UTICA pour assainir davantage le climat des affaires, faire grossir le flux des investissements locaux et étrangers et créer les conditions d’une paix sociale durable avec les partenaires sociaux.

Il a également été question du cadre géopolitique régional, des horizons de la croissance de l’économie du pays, du rôle de la femme dans l’espace social et de la contribution des jeunes dans l’édification d’une société équitable et florissante.

A la fin de l’entretien, Mme Sipilainen s’est engagée à appuyer les actions de la société civile et des institutions du pays pour faire de l’expérience démocratique  et de la transition économique tunisiennes une réussite, un gage de stabilité pour toute la région.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE