Tags Posts tagged with "Fitch Ratings, Tunisiana"

Fitch Ratings, Tunisiana

par -
L’agence de notation Fitch Ratings a confirmé la note de défaut émetteur  à long terme en devises étrangères et en monnaie locale  de Tunisiana à 'BBB-' et sa note nationale  à long terme à 'AA-(tun)'. La perspective de toutes les notes est stable. ...

L’agence de notation Fitch Ratings a confirmé la note de défaut émetteur  à long terme en devises étrangères et en monnaie locale  de Tunisiana à ‘BBB-‘ et sa note nationale  à long terme à ‘AA-(tun)’. La perspective de toutes les notes est stable.

Les notes de Tunisiana reposent sur  la performance autonome et le profil financier de son entreprise de téléphonie mobile en Tunisie sous la marque Tunisiana. Wataniya, qui détenait déjà 50% de Tunisiana avant l’acquisition de la participation d’Orascom Telecom, est devenue l’actionnaire majoritaire avec une participation de 75% au premier trimestre 2011. L’acquisition renforce la relation de Tunisiana avec sa société mère ultime, Qatar Telecom QSC (Qtel, ‘A +’ / Stable), qui détient 52,5% de Wataniya.

La perspective stable reflète la capacité de Tunisiana à défendre sa position sur le marché contre toute menace potentielle de la concurrence et l’impact limité sur son pré-dividende en  cash flow libre à partir d’une baisse attendue des marges  EBITDA. Le marché tunisien du mobile a atteint sa maturité en 2010 et  un taux de pénétration actuel de près de 115% à 2011, ce qui signifie qu’une  croissance du nombre des abonnés  sera probablement limitée. Toute croissance du marché devrait être tirée par les services prépayés et le taux de désabonnement du fixe au mobile.

Fitch note également que le taux de change tunisien est un régime de flottement dirigé n’ayant subi qu’une légère érosion  par rapport à l’euro en 2011. Même si le dinar tunisien n’est pas totalement convertible, il n’existe aucune restriction sur les transferts de devises à l’étranger, et la société ne dispose pas actuellement des problèmes d’accès au Forex.

Tunisiana avait  une longueur d’avance sur ses concurrents, alors que Tunisie Télécom et Divona-Orange sont  aux prises avec des  questions relatives aux actionnaires internes, mais cette situation devrait changer à moyen terme. Fitch considère que la concurrence élevée  générée par Divona-Orange mettra davantage de pression sur  le long terme concernant les revenus moyens par utilisateur (ARPU), qui semblaient se stabiliser durant le 2ème et 3ème  trimestres 2011. Si le régulateur introduit la portabilité du numéro mobile (MNP), que Fitch donne comme probable en 2012-2013, ce sera bénéfique pour le nouvel arrivant. Toutefois, l’agence estime que, en termes de couverture et de qualité de service, Tunisiana a encore un avantage sur les nouveaux concurrents.

Les marges EBITDA de Tunisiana sont demeurées  à environ 56,5% au 9ème mois 2011 et à55% au titre de l’année fiscale 2010 10 malgré la baisse de l’ARPU. La baisse de l’ARPU a représenté une tendance significative depuis 2007 en raison d’une concurrence accrue, mais n’a pas affecté les marges d’exploitation en raison du leadership de l’entreprise sur le marché  et des mesures de contrôle des coûts  mises en œuvre par une équipe managériale  solide. Le retard important dans l’octroi  d’une licence 3G à Tunisiana n’a pas affecté la performance opérationnelle de l’entreprise même  si les concurrents ont obtenu la licence depuis près de deux ans. Fitch note que, malgré les  lourds investissements nécessaires au cours des trois prochaines années, l’entreprise va générer  des flux de trésorerie sains avant  dividendes grâce  à une forte  position sur le marché  et aux  marges EBITDA.

Une forte détérioration du climat des affaires  (par exemple, un marché mature  exacerbé  par une forte concurrence) conduisant à des marges d’exploitation significativement plus faibles et à un  effet de levier plus important  serait négative  pour la notation. En outre, les lourds investissements dans la 3G  ou des paiements de dividendes excessifs pourraient être préjudiciables pour les notes.

Fitch prévoit  que les ratios d’endettement demeureront conformes à l’actuel niveau de notation. Un abaissement de plusieurs crans de la note souveraine de la Tunisie aurait également des répercussions  sur la notation de Tunisiana  en raison de son impact sur le plafond pays. Fitch s’attend à ce que l’orientation stratégique de Tunisiana demeure concentrée sur  le segment mobile. Les notes ne tiennent pas compte du potentiel d’importantes acquisitions internationales. Une telle évolution serait traitée comme un risque exceptionnel.

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE