Tags Posts tagged with "Ford Motor Company"

Ford Motor Company

par -

Ford Motor Company a annoncé aujourd’hui un investissement d’un milliard de dollars sur les cinq ans à venir dans la startup technologique Argo AI, spécialisée dans l’intelligence artificielle, afin d’atteindre son objectif de développer un système de conducteur virtuel pour les véhicules autonomes prévus pour 2021 et éventuellement en accorder la licence à d’autres entreprises.

Fondée par d’anciens responsables chez Google et Uber, Argo AI rassemble, de l’intérieur et de l’extérieur de Ford, des roboticiens et ingénieurs des plus expérimentés spécialistes des voitures autonomes.

Les fondateurs d’Argo AI, Bryan Salesky, le PDG de la société et Peter Rander, le Directeur des opérations, dirigent des équipes d’experts en robotique et en intelligence artificielle. Tous deux sont des anciens du Centre national de génie robotique de Carnegie Mellon et d’anciens chefs des équipes de voiture sans conducteurs de Google et Uber, respectivement.

  L’équipe actuelle chargée du développement du système de conducteur virtuel de Ford – le logiciel d’apprentissage automatique agissant comme le cerveau des véhicules autonomes – s’associera au talent et à l’expertise en robotique d’Argo AI. Ce partenariat innovant vise à livrer le système de conducteur virtuel pour les véhicules Ford sans conducteurs de niveau 4 SAE.

 Ford continuera de diriger le développement de sa plateforme de matériel informatique spécialement conçue pour les véhicules autonomes ainsi que l’intégration des systèmes, la construction, la conception extérieure et intérieure ainsi que la gestion de la politique réglementaire.

 Argo AI se joindra aux efforts de Ford pour le développement du logiciel pour voitures autonomes afin de renforcer la commercialisation des véhicules sans conducteurs. L’agilité d’Argo AI et le calibre de Ford combinent de façon unique les avantages d’une start-up technologique avec l’expérience et la discipline du programme de développement de véhicules autonomes du pionnier de la construction automobile…

par -

Dans le cadre de son développement vers une compagnie de construction automobile et de mobilité, Ford Motor Company a annoncé aujourd’hui la nomination de Musa Tariq au poste de vice-président en charge de la notoriété de la marque.

A cet effet, Ford entend se rapprocher davantage de ses consommateurs actuels et d’aller plus loin dans son engagement à cet égard.

Agé de 34 ans, Musa Tariq a été nommé à son poste par Ford Motor Company le 30 janvier 2017.

Il sera responsable du développement et de la différentiation de Ford et travaillera au contact des leaders marketing et communication sur l’ensemble des marchés mondiaux afin de définir, construire et communiquer la marque primordiale Ford et ce qu’elle évoque pour toutes les parties concernées. Son travail viendra compléter la stratégie marketing et communication réussie actuellement en place des modèles de Ford.

« Au fur et à mesure de notre développement, nous portons notre attention et nos investissements sur la construction et la différenciation de notre marque, qui est déjà connue, aimée et présente dans le monde entier », a déclaré Mark Fields, président et CEO de Ford. « Nous avons aujourd’hui l’opportunité de nous connecter avec des consommateurs et des acteurs toujours plus nombreux, qui n’avaient peut-être pas choisi Ford auparavant, et ce par le biais d’une communication et d’un marketing plus pertinents et mieux adaptés culturellement. Musa est un véritable expert de la transformation des marques et il est impatient de relever ce challenge. Chez Ford, nous sommes ravis qu’il nous apporte son expertise, son savoir-faire et sa passion ».

Musa Tariq rapportera directement à Stephen Odell, vice-président exécutif de Ford en charge du marketing global et des ventes, et à Ray Day, vice-président en charge de la communication globale du groupe…

NB

par -

Ford Motor Company a annoncé aujourd’hui la liste des derniers lauréats de son programme « Conservation and Environmental Grants », d’une valeur totale de 120,000 dollars à partager entre les gagnants.

Les projets reçus proviennent de l’Algérie, du Bahreïn, d’Égypte, d’Irak, de la Jordanie, du Koweït, du Liban, du Maroc, du Sultanat d’Oman, du Qatar, de l’Arabie Saoudite, de la Tunisie, des Émirats Arabes Unis et du Yémen.

Ces projets-là se sont concentrés sur trois thèmes principaux : l’éducation environnementale, la protection de l’environnement et l’ingénierie de sauvegarde et de la conservation.

Lauréate du premier prix dans la catégorie « éducation environnementale » ainsi que d’une subvention d’une valeur de 15,000 dollars pour la mise en œuvre de son projet, Lina Nayel Al Tarawneh est l’initiatrice de « Green Mangroves » au Qatar.

La subvention servira à proposer un apprentissage pratique au cours de voyage hebdomadaire en kayak vers l’île « Purple Island » avec pour but de satisfaire aux besoins des écoliers et des individus, de sensibiliser et, inévitablement, à terme, sauver les mangroves de la région d’Alkhor.

La seconde place a été remportée par le Groupe d’ornithologie du Maroc (Gomac), qui s’est vu accorder un financement de 12,000 dollars pour la préservation de la dernière zone humide naturelle sur la côte entre les régions de Mohammedia et El Jadida au Maroc.

L’objectif de Gomac est de sensibiliser les populations locales à l’importance des zones humides de Dar Bouazza, actuellement menacées par l’activité humaine.

Le prix de la catégorie « éducation environnementale » a été gagné par l’ONG Torathiyat en Egypte pour un projet social qui se propose de traiter la question de la pollution de l’air et de l’eau dans la région rurale de Gizeh.

Le programme qui se résume à la promotion des produits respectueux de l’environnement, à l’élimination correcte des bios déchets et à une tentative globale d’amélioration de la qualité de vie des communautés locales par des interventions à petite échelle, bénéficiera d’une subvention de 9,000 dollars.

L’ingénieur agricole Abderrahmane Ait Hamou cherche à sauver les ruches traditionnelles du Maroc, en les développant et en les gérant conformément aux méthodes de production biologique. Concerné par le phénomène environnemental alarmant du déclin des abeilles, la subvention de 15,000 dollars dont a bénéficié Abderrahmane l’aidera à transformer les ruchers du pays d’une production traditionnelle, en apparence aléatoire, à un modèle biologique novateur qui pourrait augmenter le nombre d’abeilles dans la région.

Arrivé à la seconde place, le projet Arc en ciel s’est vu octroyer une subvention de 12,000 dollars. Le projet, lancé à l’initiative du Lebanese Conservation Volunteers (LCV), porte sur le changement climatique et sur les ravages et la menace croissante que fait porter l’urbanisation sur la biodiversité au Liban. Afin de lutter contre ces menaces, Arc en ciel, qui a bénéficié de plusieurs subventions de Ford, formera une équipe de bénévoles dont la mission serait la conservation des forêts du Liban. Cette équipe recevra une formation théorique et pratique intensive sur la sauvegarde et la conservation.

La Tunisie obtient la troisième place et la subvention de 9,000 dollars dans la catégorie « Environnement naturel », avec le projet de Sarra Arbaoui visant à améliorer la tolérance des végétaux au sel à l’aide de micro-organismes, une biotechnologie végétale pour l’adaptation aux changements climatiques. Le projet de Sarra Arbaoui mettra l’accent sur l’adaptation des espèces végétales au stress salin.

par -

Le numéro 68 Ford GT de Sébastien Bourdais (FRA), Joey Hand (USA) et Dirk Müller (ALL) a franchi la ligne d’arrivée au Mans, à 3h dimanche et remporte les 24 heures du Mans 2016 des GT. Le numéro 69 Ford GT de Ryan Briscoe (AUS), Scott Dixon (NZ) et Richard Westbrook (GB) a rejoint les vainqueurs sur le podium après avoir remporté la troisième place. Les numéros 66 et 67 Ford GT ont respectivement été classés quatrième et neuvième.

« C’est un moment historique pour Ford Motor Company », déclare Bill Ford, Directeur Exécutif Ford Motor Company. « Nous avons osé rêver que nous pouvons revenir au Mans, et gagner cinquante ans après la fameuse victoire de 1966, et surtout remporter une des compétitions les plus difficiles du monde. La fierté ressentie lorsque Ford GT a franchi la ligne d’arrivée est indescriptible. L’équipe qui a conçu, construit et participé à la compétition a travaillé sans relâche pour arriver à ce résultat, et je suis fier de chacun d’entre eux. L’équipe Ford Chip Ganassi Racing a démontré l’esprit de Ford : innovation, détermination et véritable travail d’équipe. Nous chérissons notre histoire et notre héritage, mais aujourd’hui nous avons réécrit l’histoire une nouvelle fois, et je ne peux pas être plus fier. »

Dévoilé pour la première fois aux médias au Mans l’année dernière, le véhicule a remporté la victoire du Mans de Ford GT 395 jours après que le véhicule a roulé pour la première fois le 20 mai 2015 au Calabogie Motorsports Park au Canada. Un effort herculéen déployé par l’équipe Ford Chip Ganassi a fait de ce véhicule en l’espace d’un an le vainqueur du Mans.

« Construire une nouvelle voiture et participer à la course du Mans est une tâche monumentale », affirme Mark Fields, Président et Directeur Général, Ford Motor Company. « Nous avons relevé le défi et nous sommes sortis vainqueurs des 24 heures du Mans. C’était incroyable de pouvoir partager cet événement avec nos distributeurs, propriétaires, employés, sponsors et invités qui explosent de fierté de faire partie de la famille Ford. Chaque fabriquant de la catégorie GTE Pro s’est investi au maximum, dans un esprit sportif, et nous sommes ravis d’avoir participé à cette course incroyable. »

Après une bataille titanesque contre le numéro 82 Ferrari, le numéro 68 Ford GT a pris les devants à la vingtième heure de la course. Hand était au volant de la Ford, les trois fois que Ford a dépassé Ferrari, ravivant l’ancienne rivalité qui existe entre les deux fabricants depuis cinquante ans.

« Ce n’est pas une mince affaire de revenir ici 50 ans après la victoire de Ford en 1966 » déclare Hand. « Nous avons dit que nous voulons gagner, mais être les vainqueurs est énorme! En si peu de temps, l’équipe a fait beaucoup de chemin. Tous ont travaillé dur, même à Noël et au Nouvel An, pour nous donner une voiture de course des plus performantes. Nous l’avons conduit comme si nous faisions une course de sprint pendant 24 heures. J’ai remporté plusieurs victoires, mais celle-ci est grandiose. Je suis honoré de faire partie de ce programme. C’est vrai je suis américain, mais je fais aussi partie de la famille Ford, où il fait bon y être! »

Cette victoire est particulièrement douce pour Bourdais, qui est né à proximité de Tertre Rouge (un virage du circuit des 24 heures du Mans). Ce Français a déjà participé dix fois au Mans, mais c’est sa première victoire.

« C’est un sentiment magique de remporter la victoire! » déclare Bourdais. « Beaucoup d’effort déployé, beaucoup d’émotion… et rien que le fait de pouvoir offrir ce trophée à la famille Ford est très spécial. C’est un tout : toute une histoire, la bataille Ford/Ferrari, depuis 50 ans Ford et la famille Ford sont présents là. Et remporté la victoire est un sentiment formidable. »

Le numéro 66 Ford GT de Billy Johnson (USA), Stefan Mücke (ALL) et Olivier Pla (FRA) était le candidat idéal pour la victoire, mais un petit problème électrique a pris le dessus et les a ralenti. Le rythme aux 24 heures du Mans est très rapide. Un petit retard aux arrêts au stand suffit pour perdre de la vitesse.

Le numéro 67 Ford GT de Marino Franchitti (GB), Andy Priaulx (GB) et Harry Tincknell (GB) ont souffert d’un problème de boite de vitesse au début de la course et ils ont dû continuer la course à essayer de rattraper ce retard, pour finalement être classé neuvième.

Fort de 175 victoires d’équipe, Chip Ganassi est aujourd’hui le seul propriétaire dans l’histoire à avoir remporté Indianapolis 500, Daytona 500, Brickyard 400, Rolex 24 At Daytona, 12 Heures de Sebring et Les 24 Heures du Mans.

Le numéro 66 Ford GT a gagné le maximum de points FIA World Endurance Championship de cet événement, ce qui stimule la compétition pour le reste de la saison WEC. L’équipe IMSA Ford Chip Ganassi Racing va retourner aux États-Unis pour participer à la WeatherTech SportsCar Championship, à Watkins Glen, le 3 juillet.

par -

Lorsque Ford Motor Company a dévoilé la toute nouvelle Ford GT, le monde de l’automobile a été surpris, voire choqué, qu’aucune information n’ait été divulguée. Maintenant, Ford lève le rideau dans une série vidéo en cinq parties appelée «Le Retour».

La passion de Ford est de construire des véhicules de pointe, les plus innovants sur la route. Voilà ce qui inspire la conception et la construction de la toute nouvelle Ford GT.

Le retour de la Ford GT aux 24 Heures du Mans pour marquer le 50ème anniversaire de sa première victoire à cette fameuse course était un geste audacieux pour une entreprise prête à présenter ses dernières avancées qui caractérisent la Ford GT, notamment son moteur EcoBoost, son aérodynamique et son allègement.

«La Ford GT est un projet exemplaire qui contribuera à promouvoir des technologies encore plus avancées dans notre gamme de véhicules», a déclaré Bill Ford, président directeur général de Ford Motor Company. «Nous la présentons non seulement pour voir ce qui est possible, mais aussi pour contribuer à l’écriture du prochain chapitre de notre histoire de course et de notre production future. »

Ford a conçu la toute nouvelle Ford GT en cherchant à créer l’équilibre parfait entre le confort et le plaisir du conducteur au quotidien – et ce qui serait exigé d’une super-voiture en compétition sur la scène mondiale des courses des voitures sport. Ce qui est convoité dans la rue aurait aussi besoin d’être compétitif sur la piste des courses.

fordGT_2

«Ce projet est très proche de l’essence de ce que nous sommes et de la Performance de Ford », a déclaré Raj Nair, vice-président exécutif de Ford Global Product Development et Directeur technique. «Elle représente le meilleur de ce que nous faisons; ce même esprit qui a poussé à l’innovation derrière la première Ford GT nous pousse encore aujourd’hui. Nous ne visons pas le succès à court terme – nos yeux sont sur les bénéfices qu’un tel produit de halo aussi passionnant peut nous rapporter à long terme, que ce soit en traçant un nouveau chapitre dans la légende de Ford GT pour les fans ou en révolutionnant l’ingénierie derrière les coulisses. »

« Le Retour » mets en vedettes Ford, Nair et Dave Pericak, Directeur de Global Ford Performance et montre à la fois le développement de la Ford GT, et ses aventures sur les pistes de course à travers le monde à la fois au championnat IMSA WeatherTechSportsCar (Amérique du Nord) et au Championnat du Monde d’Endurance FIA (mondial). «Nous sommes fiers du chemin que nous avons parcouru, mais nous avons encore un long chemin à faire », a déclaré Pericak. « Chaque fois que la Ford GT fait une course, nous apprenons quelque chose. Notre but ultime est le retour à Le Mans « .

Cinq épisodes ont commencé le 17 Mars:

  • Episode 1: « Le Retour: La Décision » – Bill Ford, Raj Nair et Dave Pericak discutent de ce qu’il faudra pour réussir avec la toute nouvelle Ford GT.
  • Episode 2: « L’Avant-Garde » – Ford GT représente la meilleure et la plus récente technologie que Ford peut offrir- des éléments qui seront avantageux pour toute la gamme de produits.
  • Episode 3: « En Piste » – raconte l’histoire des débuts de la Ford GT sur les pistes de la course Rolex 24 à Daytona.
  • Episode 4: « La Perspective d’un Pilote » – raconte l’histoire du point de vue des pilotes, qui s’expriment sur le fait d’être sélectionnés pour concourir aux 24 Heures du Mans. (Bientôt sur Youtube).
  • Episode 5: « La Route vers Le Mans » – La course à la ligne de départ se termine enfin à l’édition 2016 du 24 Heures du Mans. (Bientôt sur Youtube).

    Pour déposer votre candidature pour l’achat d’une Ford GT 2017, visitez FordGT.com.

A propos de Ford Motor Company

Ford Motor Company, un leader mondial de l’industrie automobile basé à Dearborn, au Michigan, fabrique ou distribue des automobiles sur six continents. Avec environ 201 000 employés et 67 usines dans le monde, les marques automobiles de la compagnie incluent Ford et Lincoln. La société fournit des services financiers par le biais de Ford MotorCredit Company. Pour plus d’informations au sujet de Ford et de ses produits à travers le monde, veuillez visitez:www.corporate.ford.com

L’histoire de Ford au Moyen-Orient remonte à plus de 60 ans. Les Importateurs-distributeurs locaux de la société exploitent plus de 155 installations dans la région et emploient directement plus de 7.000 personnes, dont la majorité sont des ressortissants arabes. Pour plus d’informations sur Ford Moyen-Orient, veuillez visitezwww.me.ford.com

 

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Le sort des banques publiques, les difficultés auxquelles elles font face et le dernier rapport de Fitch Rating ont été les principales questions soulevés...

AFRIQUE

Le Next Einstein Forum (NEF) lance aujourd'hui la recherche de cinquante-quatre ambassadeurs des sciences et des technologies, un champion pour chaque pays africain. Les...

SPORT