Tags Posts tagged with "formation professionnelle, Emploi, Tunisie"

formation professionnelle, Emploi, Tunisie

par -

La formation  professionnelle représente  un moyen de soutenir un projet professionnel et d’atteindre un objectif défini. Elle peut aider à mettre à jour, à structurer ou à élargir les  connaissances des jeunes diplômés. C’est dans ce cadre que plusieurs partenaires européens ont signé  des contrats de formations au profit des jeunes tunisiens .Ils  se sont d’ores et déjà engagés à mener des actions concrètes, notamment améliorer des conditions d’hébergement des jeunes en formation, mettre en place dans les territoires des journées d’information et de recrutement sur l’alternance, renforcer l’information des conseillers de missions locales et des réseaux d’accueil de jeunes sur les dispositifs existants et les besoins des entreprises.

A titre d’exemple,  deux conventions  ont été récemment signées entre le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi, et l’Organisation américaine enseignement pour l’emploi et le British Council.  

Les parties signataires œuvreront, dans le cadre de la première convention, en vue d’assurer la formation complémentaire nécessaire pour les spécialités à forte employabilité, d’encourager l’initiative privée et d’encadrer les jeunes promoteurs. La deuxième convention porte sur le développement des connaissances linguistiques des demandeurs d’emploi.

 Des cours d’anglais seront donnés au profit des formateurs de tous les centres de formation professionnelle. Ces conventions ont été signées en marge de la conférence partenariat international  organisée récemment dans le cadre du mois de l’emploi et du développement régional.

Une  autre convention portant sur la promotion de la formation et l’insertion professionnelle des diplômés a été  récemment signée, entre le ministère tunisien de la Formation professionnelle et de l’Emploi, le ministère français de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, ainsi que le Conservatoire national des arts et métiers.

C’est une   convention, d’une durée de trois ans renouvelable, qui porte aussi sur l’intégration de nouvelles filières de formation visant à perfectionner et développer les compétences tunisiennes recherchées par les entreprises. Les parties signataires s’engagent, notamment, à mettre en œuvre un programme de création de formations professionnelles supérieures en alternance, à mettre en place des filières de reconversion dans les secteurs à forte employabilité et à promouvoir des formations complémentaires pour la requalification des nouveaux diplômés demandeurs d’emploi. Rappelons à ce propos que le Conservatoire national des arts et métiers en France est un établissement de formation professionnelle supérieure destiné aux personnes engagées dans la vie active. Il propose 1500 unités d’enseignement et 500 diplômes, de niveau bac à bac+8, dans 350 métiers spécialisés en Sciences industrielles et technologie de l’information et Management et société.

Force est de constater que la Tunisie possède des atouts pour proposer à la région un modèle de politique publique de formation. Un partenariat avec les centres de formation de la rive nord du méditerrané est également important.  Les spécialités prioritaires de la formation professionnelle  sont  notamment la construction, la télécommunication, l’agroalimentaire, l’électronique, l’électrique et la mécanique. La capacité d’accueil devrait également être augmentée de 100000 à 150000 en 2014.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE