Tags Posts tagged with "Frères Musulmans Egypte"

Frères Musulmans Egypte

par -
Il y a quelque chose qui interpelle dans la version donnée par les Frères Musulmans du récit des évènements en Egypte

Il y a quelque chose qui interpelle dans la version donnée par les Frères Musulmans du récit des évènements en Egypte , depuis mercredi dernier . Les sit-ineurs sont présentés en pacifistes défendant la légitimité, et les militaires embusqués en snipers sur les toits des bâtiments tuant de sang-froid , les citoyens égyptiens .

Après avoir dispersé les sit-inneurs de force en en tuant plus que 600 personnes , ces mêmes militaires se seraient attaqués , selon cette même version , aux fidèles abrités dans les mosquées pour les en déloger . La violence pratiquée par les manifestants est attribuée ,par les tenants de cette version , à la police politique ( sécurité de l’Etat ) , qui revient aux anciennes pratiques de l’ère Moubarak , en infiltrant les manifestants pacifistes , et en envoyant les malfrats salir l’image des protestations pacifistes , qui réclamaient le retour de la légitimité , et exprimaient l’attachement des citoyens à la démocratie . Des responsables du parti islamiste ( Parti de la liberté et de la justice ) , ont commenté dans ce sens les vidéos montrant des manifestants armés qui tiraient, le vendredi 16 août , sur la foule à partir du viaduc du 15 mai , à la place Ramsès , et dans plusieurs quartiers du Caire .

Evidemment cette version ne répond pas à toutes les questions soulevées par le suivi en direct des évènements sur les chaines satellitaires. Et trois éléments importants débordent l’explication simpliste des évènements avancée par les islamistes .

D’abord , les observateurs ont relevé que la violence n’a pas été exercée dans un seul sens : c’est-à- dire par les méchants ( armée et forces de sécurité ) sur les bons ( les légitimistes ) . La couverture live des agences de presse et des chaines locales , arabes et internationales a attesté que les frères musulmans possédaient des armes , les avaient utilisées pour tuer et non pour se défendre . De ce fait, ils étaient responsables , au moins au même titre que l’armée et des forces de sécurité de la violence qui a caractérisé les affrontements depuis mercredi.

Ensuite , tout le monde a remarqué dans la couverture des évènements que les citoyens se sont joints à l’armée et aux forces de l’ordre pour mater les islamistes , et les neutraliser , et dans plusieurs cas ce sont les forces armées et de sécurité qui ont sauvé les islamistes des mains de citoyens égyptiens ; ce qui prouve que l’équation ne se résumait pas à une opposition des islamistes légitimistes aux forces de la répression et au despotisme militaire .

Enfin , les faits établis ont révélé qu’au moins 45 églises et 11 institutions chrétiennes ont été incendiées, attaquées ou pillées dans les premières 48 heures, qui ont suivi le coup de force du mercredi 14 août . Le ministère égyptien des Affaires étrangères a publié une liste de 35 cas d’attaques recensés ,pendant les premières heures ,contre des chrétiens coptes à travers le pays se rapportant à des églises, des entreprises et des maisons privées de chrétiens coptes, ce qui prouve selon les observateurs que ces actes faisaient partie du plan de riposte des islamistes à leur dispersion . Les militaires se sont engagés à reconstruire les églises détruites et endommagées.

Ces trois données montrent que la thèse simpliste des bons et des méchants , de la violence qui va dans un seul sens , et des islamistes démocrates ne résiste pas à l’analyse . Et ces conclusions ont été possibles grâce à la couverture médiatique live par satellite .

En fait , les experts ont relevé que l’organisation internationale des frères musulmans réunie à Istanbul le 14 juillet a adopté une stratégie pour permettre la restauration de Mohammed Morsi à la tête de l’Etat égyptien et maintenir les islamistes au pouvoir dans d’autres pays dont la Tunisie .

Le volet communication , désinformation et guerre psychologique constitue un des éléments fondamentaux de cette stratégie . De ce fait , les derniers développements de l’Egypte ( depuis le 30 juin) devraient être présentés comme un coup d’Etat fomenté et exécuté par les militaires qui ont gouverné le pays depuis 1952 , et qui ne veulent pas lâcher le pouvoir aux civils , n’hésitant pas à bafouer les règles de la démocratie ,et la volonté populaire exprimée par les urnes . La déposition du président élu était donc la seule issue pour que les militaires gardent le pouvoir .

Vues sous cet angle les manifestations grandioses (30 millions) du 30 juin 2013 , ne sont que 500 mille au plus , et le rejet populaire des politiques des frères musulmans au pouvoir depuis l’élection de Morsi en Juin 2012 n’est que pure contre-propagande .

Parallèlement à la mise en avant de la légitimité électorale , et à la diabolisation des militaires , les frères musulmans ont cherché à rejeter toute violence sur les forces armées et la police politique . Déjà l’attaque qu’ils ont mené le 8 juillet, pour libérer Mohammed Morsi qu’ils croyaient détenu dans le bâtiment de la Garde républicaine au Caire , et qui a fait 51 morts et 435 blessés a été une répétition générale à ce qui allait se produire 5 semaines plus tard (mercredi 14 août ) . Des islamistes ont même dit que la Garde présidentielle a tiré sur eux alors qu’ils faisaient la prière .

L’armée , a diffusé des vidéos montrant des gens armés qui faisaient l’assaut des locaux de la garde présidentielle et des gens qui escaladaient les murs des bâtiments , pour y accéder , et les a commentées en affirmant le siège de la Garde républicaine a subi une attaque d’une bande armée ,tôt le matin (vers 4H00 /02H00 GMT), et que l’armée n’a fait que répondre « par des tirs en l’air et des jets de grenades lacrymogènes » et est intervenue en réaction aux violences venues de l’autre partie  » .

En fait les Frères Musulmans égyptiens ont su tirer profit de la situation de chaos qu’ils ont provoqué après la destitution de Mohammed Morsi , pour paraître devant l’opinion internationale, en position de victime, qui défend la démocratie , la légitimité , et la stabilité dans la région ( sous-entendu la sécurité d’Israël ) , ameutant le monde entier contre la  » contre révolution « , et le retour de la tyrannie militaire et faisant apparaître l’armée égyptienne comme le prolongement de l’aventurisme nassérien .

Mais c’était compter sans l’apport technologique de la diffusion satellitaire , le professionnalisme des médias du pays , et l’éveil de l’opinion publique égyptienne . Et ce sont là les éléments qui vont faire perdre aux Frères Musulmans cette bataille stratégique .

Aboussaoud Hmidi

par -
Il y a quelque chose qui interpelle dans la version donnée par les Frères Musulmans du récit des évènements en Egypte

Il y a quelque chose qui interpelle dans la version donnée par les Frères Musulmans du récit des évènements en Egypte , depuis mercredi dernier . Les sit-ineurs sont présentés en pacifistes défendant la légitimité, et les militaires embusqués en snipers sur les toits des bâtiments tuant de sang-froid , les citoyens égyptiens .

Après avoir dispersé les sit-inneurs de force en en tuant plus que 600 personnes , ces mêmes militaires se seraient attaqués , selon cette même version , aux fidèles abrités dans les mosquées pour les en déloger . La violence pratiquée par les manifestants est attribuée ,par les tenants de cette version , à la police politique ( sécurité de l’Etat ) , qui revient aux anciennes pratiques de l’ère Moubarak , en infiltrant les manifestants pacifistes , et en envoyant les malfrats salir l’image des protestations pacifistes , qui réclamaient le retour de la légitimité , et exprimaient l’attachement des citoyens à la démocratie . Des responsables du parti islamiste ( Parti de la liberté et de la justice ) , ont commenté dans ce sens les vidéos montrant des manifestants armés qui tiraient, le vendredi 16 août , sur la foule à partir du viaduc du 15 mai , à la place Ramsès , et dans plusieurs quartiers du Caire .

Evidemment cette version ne répond pas à toutes les questions soulevées par le suivi en direct des évènements sur les chaines satellitaires. Et trois éléments importants débordent l’explication simpliste des évènements avancée par les islamistes .

D’abord , les observateurs ont relevé que la violence n’a pas été exercée dans un seul sens : c’est-à- dire par les méchants ( armée et forces de sécurité ) sur les bons ( les légitimistes ) . La couverture live des agences de presse et des chaines locales , arabes et internationales a attesté que les frères musulmans possédaient des armes , les avaient utilisées pour tuer et non pour se défendre . De ce fait, ils étaient responsables , au moins au même titre que l’armée et des forces de sécurité de la violence qui a caractérisé les affrontements depuis mercredi.

Ensuite , tout le monde a remarqué dans la couverture des évènements que les citoyens se sont joints à l’armée et aux forces de l’ordre pour mater les islamistes , et les neutraliser , et dans plusieurs cas ce sont les forces armées et de sécurité qui ont sauvé les islamistes des mains de citoyens égyptiens ; ce qui prouve que l’équation ne se résumait pas à une opposition des islamistes légitimistes aux forces de la répression et au despotisme militaire .

Enfin , les faits établis ont révélé qu’au moins 45 églises et 11 institutions chrétiennes ont été incendiées, attaquées ou pillées dans les premières 48 heures, qui ont suivi le coup de force du mercredi 14 août . Le ministère égyptien des Affaires étrangères a publié une liste de 35 cas d’attaques recensés ,pendant les premières heures ,contre des chrétiens coptes à travers le pays se rapportant à des églises, des entreprises et des maisons privées de chrétiens coptes, ce qui prouve selon les observateurs que ces actes faisaient partie du plan de riposte des islamistes à leur dispersion . Les militaires se sont engagés à reconstruire les églises détruites et endommagées.

Ces trois données montrent que la thèse simpliste des bons et des méchants , de la violence qui va dans un seul sens , et des islamistes démocrates ne résiste pas à l’analyse . Et ces conclusions ont été possibles grâce à la couverture médiatique live par satellite .

En fait , les experts ont relevé que l’organisation internationale des frères musulmans réunie à Istanbul le 14 juillet a adopté une stratégie pour permettre la restauration de Mohammed Morsi à la tête de l’Etat égyptien et maintenir les islamistes au pouvoir dans d’autres pays dont la Tunisie .

Le volet communication , désinformation et guerre psychologique constitue un des éléments fondamentaux de cette stratégie . De ce fait , les derniers développements de l’Egypte ( depuis le 30 juin) devraient être présentés comme un coup d’Etat fomenté et exécuté par les militaires qui ont gouverné le pays depuis 1952 , et qui ne veulent pas lâcher le pouvoir aux civils , n’hésitant pas à bafouer les règles de la démocratie ,et la volonté populaire exprimée par les urnes . La déposition du président élu était donc la seule issue pour que les militaires gardent le pouvoir .

Vues sous cet angle les manifestations grandioses (30 millions) du 30 juin 2013 , ne sont que 500 mille au plus , et le rejet populaire des politiques des frères musulmans au pouvoir depuis l’élection de Morsi en Juin 2012 n’est que pure contre-propagande .

Parallèlement à la mise en avant de la légitimité électorale , et à la diabolisation des militaires , les frères musulmans ont cherché à rejeter toute violence sur les forces armées et la police politique . Déjà l’attaque qu’ils ont mené le 8 juillet, pour libérer Mohammed Morsi qu’ils croyaient détenu dans le bâtiment de la Garde républicaine au Caire , et qui a fait 51 morts et 435 blessés a été une répétition générale à ce qui allait se produire 5 semaines plus tard (mercredi 14 août ) . Des islamistes ont même dit que la Garde présidentielle a tiré sur eux alors qu’ils faisaient la prière .

L’armée , a diffusé des vidéos montrant des gens armés qui faisaient l’assaut des locaux de la garde présidentielle et des gens qui escaladaient les murs des bâtiments , pour y accéder , et les a commentées en affirmant le siège de la Garde républicaine a subi une attaque d’une bande armée ,tôt le matin (vers 4H00 /02H00 GMT), et que l’armée n’a fait que répondre « par des tirs en l’air et des jets de grenades lacrymogènes » et est intervenue en réaction aux violences venues de l’autre partie  » .

En fait les Frères Musulmans égyptiens ont su tirer profit de la situation de chaos qu’ils ont provoqué après la destitution de Mohammed Morsi , pour paraître devant l’opinion internationale, en position de victime, qui défend la démocratie , la légitimité , et la stabilité dans la région ( sous-entendu la sécurité d’Israël ) , ameutant le monde entier contre la  » contre révolution « , et le retour de la tyrannie militaire et faisant apparaître l’armée égyptienne comme le prolongement de l’aventurisme nassérien .

Mais c’était compter sans l’apport technologique de la diffusion satellitaire , le professionnalisme des médias du pays , et l’éveil de l’opinion publique égyptienne . Et ce sont là les éléments qui vont faire perdre aux Frères Musulmans cette bataille stratégique .

Aboussaoud Hmidi

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux