Tags Posts tagged with "Front_Populaire"

Front_Populaire

par -
0

Le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a affirmé que son parti continue de courtiser le Front populaire (FP)  qui « n’a pas encore réalisé que la politique d’exclusion est une politique vouée à l’échec », a-t-il expliqué dans une interview publiée dimanche par le quotidien Achourouk.

Il a précisé que le FP entretient des relations tendues avec Ennahdha, lequel n’est pas en tension avec le Front, ajoutant que son parti a conseillé le chef du gouvernement, Habib Essid de « séduire » le FP pour l’amener à accepter d’entrer dans le gouvernement lors du dernier remaniement ministériel.

Il a affirmé que le Front populaire est inflexible et fermement attaché à l’exclusion, tout en s’employant invariablement à accuser Ennahdha de terrorisme, outre le fait, a-t-il souligné, qu’il tente de faire pression sur la justice pour la pousser à imputer les  charges de terrorisme au parti islamiste.

 

par -
1
Jilani Hammami

« La nomination de certains ministres vient en réponse aux demandes du mouvement Ennahdha ». C’est ce qu’a indiqué à Africanmanager le député du groupe du Front Populaire (FP) à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Jilani Hammami.

« Dans la nouvelle composition du gouvernement, le parti islamiste d’Ennahdha domine le paysage politique en lui attribuant le portefeuille de la justice, de l’industrie et des mines,  de l’emploi et des affaires sociales », a-t-il dit.

Jilani Hammami s’est dit par ailleurs surpris par la nomination d’autres ministres alors qu’ils ont fait auparavant l’objet de réserves, citant l’exemple du député de l’UPL, Mohssen Hassen nommé ministre du Commerce. «  La nouvelle composition ministérielle a été faite sans aucun programme et sans évaluation du rendement de l’équipe précédente », a affirmé le député du FP, qualifiant la question de grave.

par -
0

Les députés du groupe du Front Populaire à l’Assemblée des Représentants du peuple, ont réaffirmé leur soutien total aux mouvements de protestation pacifiques et leur participation à la marche prévue, samedi, contre le projet de réconciliation économique.
Dans une déclaration rendue publique, jeudi, les députés du Front s’engagent à poursuivre leurs actions dénonçant toute « déviation » du gouvernement visant à « confisquer les libertés » et « enfreindre la Constitution ».
Le Front populaire a dit rejeter fermement les déclarations du ministre de l’Intérieur dans lesquelles il est question d’interdire les manifestations sous prétexte de l’état d’urgence.
Le droit de manifester et de protester, de manière pacifique, est un droit garanti par la Constitution, souligne le Front. «Justifier l’interdiction des manifestations par l’état d’urgence est un faux prétexte pour faire passer des lois et des mesures qui ne servent pas l’intérêt du peuple », lit-on dans le texte de la déclaration.
La Commission des droits, des libertés et des relations extérieures tient, jeudi, une séance d’audition du ministre de l’Intérieur, Najem Gharsalli, pour discuter de la situation générale dans le pays, dont en particulier l’application de la loi sur l’état d’urgence.
La coordination des partis opposés à la loi sur la réconciliation économique a réaffirmé, mercredi, son attachement à organiser la marche nationale samedi 12 septembre à 15H00.
Le ministère de l’Intérieur avait décidé l’interdiction à partir de mercredi 9 septembre et jusqu’à lundi 14 septembre l’accès à l’avenue Habib Bourguiba, en raison de « menaces terroristes ».
La coalition des partis opposés à la loi sur la réconciliation économique est formée d’Al-Joumhouri, Ettakatol, l’Alliance démocratique, le Courant démocrate et le Mouvement Echaab.

par -
0

Le député du Front Populaire à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Ammar Amroussia, a indiqué que le groupe du front populaire a présenté des propositions pour modifier le projet de loi des finances complémentaire relatif à l’exercice 2015 qui ne reflète pas, selon lui, les besoins du peuple et la situation économique du pays.

Lors de son passage ce mercredi 5 août sur Mosaïque Fm, il a indiqué que ces propositions de modification concernent des articles relatifs aux problèmes du chômage et au secteur agricole.

Selon ses déclarations, le Front Populaire ne votera pas en faveur de ce projet de loi en cas de non-approbation de leurs propositions.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Monsieur Hailemariam Dessalegn, Premier ministre de la République fédérale démocratique d'Éthiopie, participera à la 5e édition du AFRICA CEO FORUM en compagnie de plus...

SPORT

Le sélectionneur de l’équipe de Tunisie

0
Dix-neuf mois après avoir quitté la sélection tunisienne de football, l’entraîneur de l’équipe algérienne, le Belge Georges Leekens, retrouvera les "Aigles de Carthage" comme adversaire,...