Tags Posts tagged with "frontière,"

frontière,

par -

Le Tchad, qui a fermé début janvier sa frontière terrestre avec la Libye pour des raisons sécuritaires, a décidé de rouvrir un point de passage.

« En raison du nombre croissant de nos ressortissants qui veulent rentrer au pays, et pour des raisons humanitaires, nous avons décidé d’ouvrir un couloir pour leur permettre de traverser la frontière », a indiqué à l’AFP le ministre, Ahmat Bachir.

« Ce point de passage est ouvert à Wour », a-t-il précisé, ajoutant que le gouvernement avait pris toutes les « dispositions sécuritaires » pour continuer de sécuriser ses 1 400 km de frontière avec la Libye.

par -

Des centaines de migrants ont forcé ce vendredi 17 février au petit matin la haute barrière entourant l’enclave espagnole de Ceuta, au Maroc, et certains d’entre eux ont été blessés, a-t-on appris auprès de l’agence internationale AFP.

La garde civile de Ceuta a annoncé que plus de  500 personnes ont peut-être réussi à entrer dans la ville espagnole .

A noter que la dernière tentative d’entrée massive remonte à la nuit du Nouvel an, quand un millier de migrants avaient essayé de franchir la barrière grillagée de six mètres entourant l’enclave, une entreprise périlleuse où certains se blessent souvent, a ajouté la même source.

L’Algérie est en train de construire un grand mur en acier au niveau de sa frontalière terrestre avec le Maroc, rapporte  le site d’information marocain « Le 360 ».

Ce mur  est formé de plaques de 7,5 mètres de hauteur et de 2 mètres de largeur et  a pour objectif de lutter contre les contrebandiers ainsi que les trafiquants de drogue, a ajouté la même source.

par -

Il est attendu que pas moins de 1,5 million d’Algériens se rendent en Tunisie durant l’année en cours, rapporte le journal algérien, jeune-independant.

Le marché algérien a connu une croissance de 5 à 7% par rapport à l’année dernière durant laquelle la Tunisie a drainé 1,480 million d’Algériens, dont 30% ont résidé dans les hôtels alors que le reste a choisi la location de maisons pour leur séjour a indiqué mardi dernier le président de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH), Radhouane Ben Salah à l’agence tunisienne TAP. Selon lui, le marché algérien est d’un « grand apport » pour la promotion de la destination tunisienne.

Par ailleurs, du 1er janvier au 10 juin 2016, le nombre d’entrées de touristes algériens en Tunisie a atteint 451 000, soit (+2,8%) que l’année dernière. Près de 6 000 Algériens franchissent chaque jour le poste frontalier de Oum Teboul situé au nord de la frontière tuniso-algérienne.

par -
Le lieutenant-colonel Belhassen Oueslati

Un échange de tirs a été enregistré, aujourd’hui, lundi 04 juillet 2016, entre l’armée tunisienne et un groupe cagoulé et armé, dans la zone de Mkissem, à la frontière avec la Libye, selon le correspondant de Nessma dans la région.

D’après les données préliminaires, le groupe a tenté de franchir les frontières tunisiennes afin de se rapprocher du centre ville. L’échange de tirs aurait fait des victimes et des blessés.

par -

Une source sécuritaire a indiqué que les autorités libyennes ont refusé l’ouverture du poste frontière de Ras Jédir du côté libyen, alors qu’un communiqué du ministère de l’intérieur rendu public, mardi matin, avait annoncé la réouverture du poste frontière à la circulation de 7h00 à 19h00. La même source a déclaré à la correspondante de TAP dans la région que les autorités Libyennes ont refusé l’ouverture du poste frontière vu qu’ils n’ont pas reçu de décision écrite de la part des autorités Tunisiennes les informant officiellement de la rouverture du poste frontière du coté tunisien.
« Des commerçants tunisiens ont été empêchés de traverser le poste frontière du coté libyen, après avoir accompli les formalités de sortie par les autorités tunisiennes et ont de ce fait, regagné le territoire tunisien », ont constaté quelques commerçants. La correspondante de la TAP a souligné qu’un important dispositif sécuritaire a été déployé du coté tunisien, alors que les travaux se poursuivent pour l’installation de caméras de surveillance.

TAP

par -

Des sources sécuritaires au Kef ont affirmé que des renforts militaires et sécuritaires algériens équipés de matériels lourds sont déployés tout au long de la frontière avec la Tunisie, en prévention d’éventuelles infiltrations de terroristes retranchés dans les zones montagneuses et forestières.
Des ressortissants algériens arrivés en Tunisie ont déclaré à l’agence TAP que l’aviation militaire algérienne effectue, continuellement, des patrouilles tout au long de la frontière, côté algérien. Ils ont ajouté que des radars sont installés sur la bande frontalière pour détecter les mouvements suspects et que les comités locaux d’autodéfense sont en alerte pour signaler les déplacements suspects de terroristes ou de leurs complices. Pour leur part, les autorités tunisiennes ont renforcé la sécurité sur les points de passage, intensifié le contrôle des véhicules à l’entrée des villes et multiplié les patrouilles sécuritaires et militaires sur la frontière en coordination avec les autorités algériennes.
Cependant, la circulation de part et d’autre de la frontière est restée normale au niveau des passages frontaliers de Kalaat Senan et Sakiet Sidi Youssef. Le nombre des entrées à partir de l’Algérie est resté constant, soit en moyenne mille voyageurs et 200 véhicules par jour, selon des sources sécuritaires sur place.

TAP

par -

Le ministre de la Défense nationale Farhat Horchani a annoncé, samedi, le parachèvement de la mise en place du dispositif défensif sur la frontière avec la Libye.

Les travaux, réalisés sur 250 Km (de Ras Jedir à Dhehiba) ont duré 4 mois seulement au lieu d’une année, a-t-il noté.

Lors d’une visite de terrain dans la zone tampon du Sud tunisien, Horchani a expliqué que ce ispositif de défense sera doté, dans les mois qui viennent, d’un système électronique de pointe, en collaboration avec les Etats-Unis d’Amérique et l’Allemagne.

Des militaires et techniciens américains et allemands se rendront en Tunisie pour la mise en place de ces équipements et la formation des membres de l’Armée tunisienne, ce qui demande, a-t-il relevé, la signature d’un accord entre la Tunisie et ces deux pays pour organiser la présence des militaires étrangers dans le pays.

La coopération tuniso-américaine en matière de renseignement s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le terrorisme intercontinental, a-t-il encore précisé.

Des sessions de formation dans le domaine de la planification, la programmation et la maîtrise des équipements sont prévues, a-t-il encore ajouté.

Le ministre de la Défense a, par ailleurs, souligné que cette coopération exige l’élaboration d’un cadre juridique, ce qui nécessite de soumettre ce programme de coopération à la Commission parlementaire de sécurité et de défense pour examen, a-t-il fait savoir.

Horchani a insisté sur la détermination de la Tunisie à préserver les constantes de la défense nationale et de la souveraineté nationale, mettant en évidence l’autonomie de la décision nationale.

Une opération blanche a été menée, lors de cette visite de terrain, par les unités de l’Armée dans un point avancé de la frontière avec la Libye

par -

Interrompu depuis deux jours, le trafic au point de passage Dhehiba-Wazen près de la frontière tuniso-libyenne a repris, jeudi 7 janvier 2016 son cours normal, rapporte l’agence TAP.

L’interruption du trafic dans ce poste-frontière intervient, à la suite des mouvements de protestation observés dans la région, sur fond de l’interdiction aux commerçants d’hydrocarbures de contrebande de s’adonner à leur activité. Selon la même source, des personnes influents et des représentants de la société civile avaient contribuer à apaiser la tension.

par -
Dans une déclaration accordée à Africanmanager

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, l‏’expert en sécurité stratégique, Ali Zeramdini a mis l’accent sur l’utilité de fermer les frontières avec la Libye.

Pour lui, cette décision revêt une grande importance face aux risques prévus en raison l’escalade de la violence en Libye.

L’appel de l’expert vient au moment où le ministère des Affaires étrangères envisage l’éventualité de fermer ces frontières au cas où la situation sécuritaire en Libye viendrait à s’aggraver davantage,

par -
Les autorités algériennes auraient renoncé au déploiement de 8000 de ses

Les autorités algériennes auraient renoncé au déploiement de 8000 de ses soldats sur les frontières avec la Tunisie dans le cadre d’une force commune convenue par les deux pays en juillet dernier, rapporte le quotidien Achourouk.

A l’origine de ce revirement, la succession des événements en Libye, mais surtout la forte conviction des autorités algériennes que le ratissage des zones frontalières montagneuses est devenu inutile en raison de fait que ces régions n’hébergent plus un nombre important de terroristes, les groupes terroristes se regroupant dans les agglomérations situées autour de ces hauteurs, comme Jendouba, le Kef et Kasserine, comme l’attestent les dernières attaques terroristes menées par des groupes venus des cités et non des montagnes frontalières.

Le journal rappelle que l’Algérie a conclu un contrat d’achat d’armement avec l’Allemagne pour 10 milliards de dollars, portant particulièrement sur l’acquisition d’équipements sophistiqués pour l’observation et la télédétection des mouvements sur les frontières.

par -
Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Mokhtar Chaouachi

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Mokhtar Chaouachi, a assuré mercredi à Shems Fm, que la Présidence de la république a refusé la fermeture des frontières avec la Libye.

Pour rappel, Mongi Hamdi, le ministre des Affaires étrangères a évoqué la possibilité de fermer les frontières tuniso-libyennes suite à la dégradation de la situation sécuritaire en Libye, principalement à Tripoli.

par -
La Tunisie et l'Algérie ont décidé de mener une série d'opérations

La Tunisie et l’Algérie ont décidé de mener une série d’opérations militaires de grande envergure dans cinq régions clés en Tunisie et au niveau de la frontière algérienne .Faisant appel à une force militaire de 14 mille soldats , dont 6 milles sont des soldats tunisiens , ces opérations ont pour but d’éliminer les groupes terroristes au niveau des frontières, rapporte le journal alégrien « Al Khabar » .

Les opérations seront effectuées, notamment, à Kasserine et dans les zones frontalières reliant le sud-ouest de la Libye au sud tunisien et dans les régions de la vallée de Tebessa et Biskra.

Une source sécuritaire algérienne a indiqué que des plans de sécurité, indiquant les cibles spécifiques et l’étendue des zones d’action, ont été mis en œuvre en préparation de ces opérations .

Il est à rappeler que l’accord de sécurité élaboré par les deux commandements militairesen juin dernier , et comportant 7 points, a été approuvé par le président algérien Abdelaziz Boutaflika.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Selon un nouveau rapport présenté aujourd'hui lors d'une conférence, le commerce transfrontalier informel en Afrique pourrait contribuer à l'amélioration des moyens d'existence et à...

SPORT

Reseaux Sociaux