Tags Posts tagged with "FT"

FT

par -
0

La Tunisie a averti que sa jeunesse mécontente sera plus susceptible de rejoindre Daech  si le pays ne reçoit pas un soutien financier de l’Europe et des États-Unis.

Vitale pour le pays, l’industrie du tourisme pâtit encore des attentats terroristes qui ont fait des dizaines de tués parmi les touristes étrangers en 2015. La Tunisie dont on pense qu’elle a  fourni le plus gros contingent de combattants étrangers au groupe terroriste Daech en Syrie et en Irak, a repoussé  une attaque perpétrée par les djihadistes contre la ville frontalière de Ben Guerdane.

Avec un taux de chômage de 15,6 pour cent  touchant deux fois plus de  diplômés universitaires et de jeunes de moins de  25 ans,  la Tunisie avait besoin d’aide pour conjurer la menace terroriste, a affirmé, le ministre tunisien du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Mohamed Fadhel Abdelkefi, dans une interview au Financial Times, lors d’une visite à Londres.

« Nous avons 650.000 chômeurs. La moitié d’entre eux sont hautement qualifiés. Comment pouvons-nous leur expliquer  que nous sommes passés par ce processus de démocratisation alors même qu’ils  sont au chômage depuis trois ou quatre ans, et en tant que gouvernement, nous n’avons pas de solution pour eux?

« Donc, ces gars-là vont écouter plus des gens comme Daesh . Lorsque le désespoir augmente, ils peuvent se tourner vers Daesh, donc nous devons trouver une solution. Nous devons leur donner espoir « .

Sans aide,  dans 20 ans, « nous pourrions devenir  une autre dictature, et ce pourrait être la tourmente », a-t-il dit ajoutant que l’Occident met en danger l’un des rares modèles positifs du monde musulman.

 » En tant qu’unique pays arabe et musulman à mettre en place une démocratie, nous pouvons dire que l’islam et la démocratie ne sont pas irréconciliables. Si vous réglez la situation économique de la Tunisie, vous aurez  demain un exemple à offrir  au monde musulman », a-t-il dit.

« A ma droite [à la table du Conseil des ministres] J’ai un islamiste, à gauche un ministre de l’Union et en face  quelqu’un qui appartient à l’aile libérale du pays.

« On investit de  l’argent en Afghanistan, en Irak. Il est moins coûteux d’investir en Tunisie que de transformer l’Afghanistan. Nous avons un pays pacifique de 11 millions d’habitants. La population est habitée par  une grande frustration », a ajouté Abdelkefi.

«Nous avons besoin d’investissements, pas de dons », a-t-il souligné. Depuis la révolution, 500 entreprises étrangères ont quitté le pays, ramenant la  croissance économique à environ 2 pour cent et creusant le déficit budgétaire.

«Nous avons accès aux marchés en franchise de droits en Europe, la main-d’œuvre la plus instruite en Afrique, les exportateurs ne paient pas d’impôts et nous serons la plate-forme de la reconstruction de la Libye. »

À plus long terme, le ministre espère que la Tunisie pourrait être admise à l’UE.

«Nous sommes exactement dans la même  situation que celle de l’Europe de l’Est [après la chute du communisme] sans être chrétiens et sans être en Europe. Nous voulons être traités comme l’Europe de l’Est. Nous pouvons demander à être membre de l’UE « , a-t-il conclu.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Projet novateur en faveur des entreprises africaines et de leur croissance, l’Initiative AfroChampions vient d’être officiellement lancée à Bamako, au Mali, lors d’un diner...