Tags Posts tagged with "gaspillage_alimentaires"

gaspillage_alimentaires

par -

Le projet de «réduction des pertes et gaspillage alimentaires et de développement des chaînes de valeurs pour la sécurité alimentaire», a été lancé mercredi, à Tunis, par le ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, en collaboration avec la FAO. Selon la directrice des Etudes et Planification, au ministère de l’agriculture, Nadoua Kmayer, le coût global de ce projet, devant être réalisé sur trois ans, s’élève à 2,3 millions de dollars.
Elle a indiqué à l’agence TAP, que ce projet vise à maîtriser tous les maillons de la chaîne de production, afin de réduire les importations de produits alimentaires », soulignant que la Tunisie importe 50% de ses besoins en blé dont 20% de blé dur et 80% de blé tendre. « Le projet qui se réalise à la fois en Tunisie et en Egypte vise à asseoir la méthodologie de la FAO dans le diagnostic quantitatif des produits alimentaires gaspillés ».
Ce système, a-t-elle précisé, permettra d’identifier les maillons défaillants, de la chaîne de production à l’origine du gaspillage au niveau des filières céréalière et laitière en Tunisie et des tomates et des vignes en
Egypte ».
Et d’ajouter, « notre ambition est de réduire le gaspillage des produits alimentaires pour améliorer les revenus des agriculteurs et de tous acteurs de deux filières précitées, à savoir, les fournisseurs, les transporteurs, les collecteurs et les distributeurs… ». Ce projet contribuera à l’échange des expériences et expertises entre la Tunisie et l’Egypte, dans l’attente degénéraliser cette expérience à d’autres filières agricoles.
Les dernières données statistiques , a-t-elle relevé, montrent le gaspillage de 1,3 milliard de tonnes par an d’alimentation dans le monde dont entre 630 et 670 millions de tonnes dans les pays industrialisés et développés.
Les quantités alimentaires gaspillées en Afrique du Nord s’élèvent à près de 250 kg par an et par individu, ce qui est évalué à 50 milliards de dollars par an. De son côté, le président du bureau régional de la FAO en Afrique du nord et Moyen Orient, Lamourdia Thiombiano, a précisé que l’organisation du travail au niveau des
chaînes de production constitue l’outil le plus approprié pour assurer la sécurité alimentaire.
Les estimations qui concernent les pays de l’Afrique du nord révèlent un taux de gaspillage de 14 à 19% pour les céréales, 16% pour les légumes, 45%, les fruits, 13%, les viandes, 28%, les poissons et 18%, le lait. Le responsable de la FAO a mis l’accent sur l’importance de « la mise en place de la stratégie pour limiter ces pertes et créer un réseau national de contrôle de ce phénomène ».
Il importe également, de renforcer les coopérations entre les institutions gouvernementales et le reste des intervenants parmi les organisations, les experts, et les différents acteurs dans les filières agricoles, a-t-il ajouté.

TAP

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Il est impératif que les gouvernements africains adoptent des stratégies cohérentes et des plans de développement nationaux qui répondent aux défis de la croissance,...

SPORT

L’équipe nationale des Comores a décroché son billet pour la phase de groupes des qualifications pour la CAN-2019 de football après son match nul...