Tags Posts tagged with "gaz lacrymogène"

gaz lacrymogène

par -

La ville de Tataouine a connu dans la soirée du lundi 22 mai 2017, des actes de vandalisme et des tentatives de vol des commerces après les affrontements qui ont eu lieu entre les jeunes de la région et les forces de la Garde Nationale à El Kamour .

Les unités sécuritaires ont utilisé du gaz Lacrymogène pour disperser les manifestants, rapporte Mosaïque fm.

par -

Le staff médical de l’hôpital de Tataouine a lancé ce lundi 22 mai 2017 un appel à tous les établissements proches pour envoyer des ambulances et des bouteilles d’oxygène à cause de la rupture de stock dans la zone. Selon Mosaïque fm, l’hôpital vient d’accueillir un grand nombre de personnes asphyxiées par le gaz lacrymogène.

Pour rappel, les unités sécuritaires ont utilisé le gaz lacrymogène pour disperser les manifestants près de la station de pompage du pétrole dans le désert. Des manifestants ont tenté de pénétrer dans cette station dans le but de fermer les vannes. D’autres manifestations ont été réprimées par les forces de l’ordre devant le siège du gouvernorat.

par -
Certains habitants de la région de Ouchteta du gouvernorat de Jendouba

Les unités de la Garde nationale ont dû faire usage de gaz lacrymogène aux alentours de la station de pompage d’El Kamour pour empêcher les manifestants de faire irruption dans la station.

Selon les données rapportées par Jawhara fm, des cas d’asphyxie ont été enregistrés. Par ailleurs, et dans le même contexte, le gouverneur de la région a appelé à la maîtrise de soi, assurant que le traitement sécuritaire et militaire de la situation sera pacifique dans la mesure où les manifestations le demeurent.

par -

La cité Ennour dans le gouvernorat de Kasserine a retrouvé, mardi, son clame après les affrontements durant le début de la soirée, rapporte Mosaïque fm.

Les unités sécuritaires et militaires sont toujours sur place en prévision d’un retour des violences. Des patrouilles communes ratissent rues de la région, a précisé la même source.

Pour rappel des jeunes avaient bloqué la route en brulant des pneus. Les forces de l’ordre ont riposté en utilisant le gaz lacrymogène pour disperser la foule. Des adolescents ont jeté des pierres sur les agents de police.

par -

Le chargé de la communication au ministère de l’Intérieur, Yasser Mosbah a annoncé dans une déclaration ce vendredi 15 avril 2016 à Africanmanager que la situation est actuellement stable à l’île de Kerkennah, après une nuit d’agitation.

Rappelons que 6 agents de sécurité ont été blessés et deux citoyens ont été asphyxiés par le gaz lacrymogène lors des affrontements survenus dans la nuit du jeudi 14 avril 2016 à l’île de Kerkennah.

par -

Le chargé de la communication au ministère de l’Intérieur, Yasser Mosbah a annoncé dans une déclaration ce vendredi 15 avril 2016 à Africanmanager que 6 agents de sécurité ont été blessés et deux citoyens ont été asphyxiés par le gaz lors des affrontements survenus dans la nuit du jeudi 14 avril 2016 à l’île de Kerkennah.

Yasser Mosbah a par ailleurs indiqué que les violences ont commencé lorsqu’une trentaine de personnes en état d’ivresse ont bloqué l’accès à de 6 camions appartenant à la société Petrofac.

Il a ajouté que les forces de sécurité ont fait usage de gaz lacrymogène conformément à la loi et ce pour disperser les manifestants dont leur nombre a augmenté pour atteindre près de 300 personnes, appelant ainsi toutes les parties concernées au dialogue pour trouver une solution.

INTERVIEW

Le PDG de la BIAT, Mohamed Agrebi, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs questions dont principalement la stratégie...

AFRIQUE

Des avions de guerre ont bombardé lundi la ville de Derna, ville côtière de l'Est libyen, a annoncé un témoin à Reuters, dans la...

Reseaux Sociaux