Tags Posts tagged with "Gestion Budgétaire par Objectifs, UE, Tunisie"

Gestion Budgétaire par Objectifs, UE, Tunisie

par -
0

Un séminaire de lancement du Jumelage « appui à la Gestion Budgétaire par Objectifs » a été organisé, vendredi, à Tunis. Cet événement a été une opportunité pour diffuser les nouveaux concepts de budgétisation par objectifs, une approche axée sur les résultats au sein de l’administration publique tunisienne. L’’objectif général assigné au programme est de favoriser la réussite et la mise en œuvre du partenariat engagé entre l’Union européenne et la Tunisie en soutenant les efforts de l’administration tunisienne pour assurer la mise en œuvre de l’accord d’association et du plan d’action voisinage.

Adrianus Koetsenruter, ambassadeur de l’Union Européenne, estime que « cette coopération est importante notamment au cours de cette phase transitoire en Tunisie. Cette année, nous allons conclure une vingtaine de programme de jumelage, pour créer un profond partenariat entre l’UE et la Tunisie. Je tiens à confirmer que l’Union européenne se tient prête à continuer à appuyer le gouvernement tunisien dans ces processus de réforme et de modernisation ».
Le programme de jumelage s’articule autour de  trois composantes, à savoir l’adaptation des finances publiques à la gestion en mode GBO, la mise en place d’un système d’audit des programmes et la proposition d’une approche de pilotage par performance. Des experts européens assisteront les cadres tunisiens dans la réalisation de ces différentes missions.

La GBO vise essentiellement à réformer en profondeur le budget et la gestion de l’Etat. Elle instaure une gestion optimisée des finances de l’Etat par l’introduction d’objectifs et d’indicateurs de performances. «La gestion par objectifs fait partie de l’Etat de droit. Sa spécificité est qu’elle s’intéresse à ce qu’on doit atteindre plutôt que ce qu’on doit dépenser. C’est le résultat qui importe. Elle est fondée sur la transparence des opérations budgétaires et de politiques de gestion publique», explique l’ambassadeur européen.

Pour sa part, Frank Mordaco, chef de projet français, a fait savoir que les activités du programme portent essentiellement sur l’amélioration de l’efficacité et le renforcement des capacités aux niveaux organisationnel, humain et matériel, des structures administratives responsables de la mise en œuvre l’accord d’association et du plan d’action voisinage.

Par le biais de la GBO, l’Etat pourrait mettre en place des lois des finances conformes aux normes internationales, plus lisibles qui détaillent les moyens des différentes politiques publiques en les présentant en programmes, sous-programmes et actions.

Cette lisibilité permet aux citoyens de mieux comprendre les politiques publiques, de rendre l’administration plus efficace et inclut la responsabilité de rendre des comptes. «Le budget n’est pas seulement un acte technique, mais aussi un acte politique qui intéresse les citoyens et devrait être accessible pour eux» .Le mode GBO permet aussi des libertés dans la gestion. Ceci concerne essentiellement les autorisations budgétaires qui seraient plus globales par le Parlement, puisque le budget est détaillé. Il s’agit aussi d’une liberté de déploiement des crédits qui  permet de mesurer la performance, s’agissant du bon usage du budget, affirme-t-il.

Quant à  Amel Medini, chef de projet tunisien, elle a indiqué  que ce programme englobera également des formations des formateurs et la mise en place de groupes de travail et de missions d’expertise. Des experts français et italiens assisteront le ministère tunisien des Finances dans cette démarche.
A titre de rappel, le programme GBO, a été débuté  en Tunisie depuis l’année 2008, et il a concerné dans une première phase cinq ministères pilotes , à savoir les ministères de la Santé publique, de l’Agriculture, de l’Enseignement Supérieur, de l’Education et de l’Emploi.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Bruits de bottes hier mercredi 18 janvier 2017 à la frontière gambienne, où des troupes militaires sénégalaises ont pris position, rapporte l'agence Reuters, aux...

SPORT