Tags Posts tagged with "Gouvernement, Ali Larayedh Naoufel Jammali Salem Labyedh Othman Jerandi Khalil Zaouia Noureddine B’hiri Noureddine Kaabi Mehdi Jomaâ"

Gouvernement, Ali Larayedh Naoufel Jammali Salem Labyedh Othman Jerandi Khalil Zaouia Noureddine B’hiri Noureddine Kaabi Mehdi Jomaâ

par -
Ali Larayedh: Le chef du gouvernement

Ali Larayedh: Le chef du gouvernement

Le chef du gouvernement désigné Ali Larayedh qui est né le 15 août 1955, à Médenine, est

Ingénieur principal de l’Ecole de la Marine Marchande.

Il a assuré des postes de leadership au sein du mouvement Ennahdha, depuis le début des années 80, dont celui de président du bureau constitutif ( président du Conseil de la Choura du mouvement de 1982 à 1986 et président du bureau politique depuis le congrès de 1988 jusqu’à son arrestation en décembre 1990) .

En 1992, il a été condamné par le tribunal militaire à 15 ans de prison .

Il a publié plusieurs articles dans le cadre de sa contribution au « Comité du 18 octobre pour les droits et les libertés », et donné des conférences dans des colloques politiques et de défense des droits de l’homme .

Ali Larayedh a occupé le poste de ministre de l’intérieur dans le gouvernement de Hamadi Jebali de décembre 2011à février 2013).

Il est marié et père de trois enfants.

Naoufel Jammali : ministre de la Formation professionnelle et de l’emploi

Naoufel Jammali qui vient d’être nommé ministre de la Formation professionnelle et de l’emploi dans le gouvernement de Ali Larayedh est né en 1976 à Tunis.

Depuis mars 2012, il était directeur de la coopération internationale et des relations extérieures au ministère de la formation professionnelle et de l’emploi .

Il est enseignant universitaire depuis 2004 à la Faculté de droit à Sfax .

Il obtient le diplôme des études juridiques à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis en juin 1997 et une maîtrise en sciences juridiques en juin 1999 .

En juin 2001, il obtient le diplôme des études approfondies en droit européen et relations euro-maghrébines à la même faculté .

Il est membre du laboratoire de recherche en droit européen et relations euro-maghrébines depuis 2005 et membre fondateur du bureau syndical de la Faculté de droits à sfax .

Salem Labyedh: ministre de l’Education

Salem Labyedh qui vient d’être nommé ministre de l’Education est né en 1964 à Zarzis (gouvernorat de Médenine).

Il occupe de le poste de maître de conférence en sociologie à l’Institut supérieur des sciences humaines (Université Tunis-El Manar).

Salem Labyedh est détenteur d’un doctorat en sociologie (1999) de la Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis et intitulé  » la société nomade et l’impact des mutations économiques et sociales sur l’extrême sud tunisien : la presque île de Zarzis comme exemple ».

En juin 2008, il a obtenu l’habilitation universitaire pour superviser des recherches en Mastère et en doctorat .

Il est, également, membre du comité directeur de l’Association tunisienne de sociologie .

Il est marié et père de deux enfants.

Othman Jerandi: ministre des Affaires étrangères

Othman Jerandi qui vient d’être nommé ministre des Affaires étrangères à une carrière diplomatique de plus de 30 ans.

Othman Jerandi a occupé des postes diplomatiques de haut niveau dans plusieurs capitales arabes, africaines et asiatiques et au sein de l’ONU .

En 2011, il a occupé les fonctions de Représentant Permanent de la Tunisie auprès des Nations Unies à New York.

De 1990 à 1994, il fut Conseiller à la Mission permanente de la Tunisie auprès de l’ONU, à New York .

Avant sa nomination au poste de Représentant Permanent de la Tunisie auprès de l’ONU, Othman Jerandi était, en 2010, ambassadeur de la Tunisie en Jordanie .

Auparavant, entre 2008 et 2010 il a été chargé de mission au cabinet du ministère des Affaires étrangères de la Tunisie .

De 2002 à 2005, il fut ambassadeur de la Tunisie en République de Corée .

De 1998 à 2000, Othman Jerandi fut Directeur des affaires politiques, économiques et de la coopération avec l’Afrique à l’Union africaine (UA).

Khalil Zaouia: ministre des Affaires sociales

Khalil Zaouia qui vient d’être reconduit en qualité de ministre des affaires sociales au gouvernement désigné de Ali Larayedh, est né le 20 juillet 1961, à Tunis.

Chirurgien orthopédiste, il exerçait comme professeur à la Faculté de médecine de Tunis, et chef de service à l’Hôpital Mongi Slim, à la Marsa .

Co-fondateur du parti Ettakatol (Forum démocratique pour le travail et les libertés) , il y milite depuis sa création , en 1994 . Il est, actuellement, membre du bureau exécutif d’Ettakatol, et membre élu à l’Assemblée nationale constituante .

Militant des droits de l’Homme, il a été membre du bureau directeur de la LTDH (Ligue tunisienne des droits de l’Homme) pour la période : 2000/2011 .

Dr Zaouia assurait, en outre, le poste de secrétaire général du syndicat des médecins, pharmaciens et dentistes hospitalo-universitaires relevant de l’UGTT (Union générale tunisienne du travail).

Désigné au de ministre des Affaires sociales au gouvernement de Hamadi Jebali, à partir du 24 décembre 2011, il est reconduit dans le Gouvernement Laarayedh.

Il est marié et père de deux enfants .

Noureddine B’hiri: ministre auprès du chef du gouvernement

Le ministre auprès du chef du gouvernement Noureddine B’hiri est né le 10 juillet 1958 à Jebeniana (Gouvernorat de Sfax).

Il est titulaire d’une maîtrise en droit de la Faculté de Droit et des sciences politiques et économiques de Tunis (Spécialité droit privé).

Avocat à la Cour de Cassation, Noureddine B’hiri a rejoint le mouvement « Ennahdha » en 1977 où il a occupé plusieurs postes de responsabilité, dont la direction du mouvement à l’Université .

Il est membre du bureau politique du mouvement et de son bureau exécutif et au conseil de la Choura depuis 1981, avant d’être responsable de sa section politique .

Emprisonné de février à septembre 1987, M.Bhiri a adhéré à l’action associative où il était membre du bureau exécutif du centre de Tunis pour l’indépendance de la justice, membre de la coordination nationale pour le soutien de la révolution syrienne. Il était, aussi, coordinateur du comité des avocats devant le tribunal militaire en 1992 .

B’hiri est également membre fondateur de l’organisation nationale de lutte contre la normalisation avec l’Etat sioniste et du comité national de soutien de l’Irak .

Il est militant dans plusieurs associations de droits de l’homme .

Noureddine B’hiri a occupé le poste de ministre de la justice dans le gouvernement de Hamadi Jebali, jusqu’à sa nouvelle nomination .

Noureddine Kaabi: secrétaire d’Etat chargé du développement régional

Noureddine Kaabi ,49 ans, est titulaire d’un diplôme d’études supérieures et d’un mastère en eaux agricoles obtenus en Italie. Il est cadre du ministère du Plan et de la Coopération internationale spécialisé dans la planification et le suivi des projets.

Noureddine Kaabi était jusqu’à cette nouvelle nomination Conseiller auprès du Chef du Gouvernement, chargé des affaires économiques. Il retrouve , ainsi , son ministère d’origine où il avait été Directeur général de l’ infrastructure et ingénieur principal.

Mehdi Jomaâ: ministre de l’Industrie

Mehdi Jomaâ, 49 ans, qui vient d’être nommé ministre de l’Industrie, était jusque-là directeur de Division Hutchinson à Aerospace, filiale du groupe Total (France) et partenaire des grands constructeurs. Ingénieur diplômé de l’ENIT (1988), et titulaire d’un DEA en mécanique, calcul et modélisation.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

En République démocratique du Congo, un communiqué officiel confirme le massacre de policiers dans la province du Kasaï, rapporte le site rfi.fr. Un document signé...