Tags Posts tagged with "gouvernement, UGTT,"

gouvernement, UGTT,

par -
Réagissant à la réunion de la commission mixte 7x7 entre le gouvernement

Réagissant à la réunion de la commission mixte 7×7 entre le gouvernement et l’UGTT qui a réitéré l’engagement à respecter l’article 2 de la loi N°4 /2012 qui a été promulguée le 22 juin 2012 , portant dispositions dérogatoires pour le recrutement dans le secteur public, Abdessater Mabkhout, économiste a indiqué qu’un agenda politique est derrière ce genre de décision.

Dans une déclaration à Africanmanager, il a noté qu’ « il y a des enjeux politiques au détriment des exigences économiques ». Pour lui, le climat actuel qui secoue la Tunisie nécessite la mise en place d’un bilan des ressources humaines du secteur public pour mieux connaitre les besoins réels du marché. « Avant de s’attaquer au recrutement, il fallait bien faire le bilan de besoins par rapport à une activité donnée », nous a expliqué Mabhkhout avant de poser plusieurs questions : Quel rôle devrait jouer l’État actuellement ? Quelle prestation administrative attendue par l’État ?

Pour Mabkhout , le recours au recrutement dans pareille situation ne pourrait qu’ « affecter notre économie et on va certainement ajouter des coûts aux coûts déjà consentis ». Il a par ailleurs, reconnu qu’il y a un besoin en matière de compétences dans des secteurs clés à savoir l’administration fiscale, le contrôle fiscal et le contrôle de manière générale.

Pour rappel, la commission mixte 7×7 regroupant des représentants du gouvernement et de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), réunie mercredi 26 mars, a passé en revue la situation économique et sociale du pays, réitérant l’engagement à respecter les accords conclus, a indiqué la présidence du gouvernement dans un communiqué rendu public mercredi.

La rencontre était l’occasion pour mettre l’accent sur l’attachement à respecter ce qui a été convenu entre le gouvernement et l’UGTT au sujet des dispositions dérogatoires pour le recrutement dans le secteur public, en vertu de l’article 2 de ladite loi . De même, la réunion a permis de passer en revue les principaux mécanismes pour lutter contre la précarité de l’emploi et l’état d’avancement des projets convenus favorisant la promotion de ces mécanismes et la réalisation d’un diagnostic à cet effet.

par -
Bouali M'barki

Bouali M’barki, secrétaire général adjoint de la centrale syndicale ouvrière, a annoncé lors d’un débat télévisé que l’UGTT a donné un ultimatum d’une semaine au gouvernement pour qu’il réponde à la demande de la commission administrative de la centrale syndicale.

Il a ajouté que les réunions de ladite commission vont se poursuivre, et cas du refus de dissoudre le gouvernement et de fixer un agenda clair, l’UGTT sera obligée de prendre d’autres décisions.

par -
« Le peuple veut la dissolution de ce gouvernement »

« Le peuple veut la dissolution de ce gouvernement », « Aujourd’hui, c’est la chute du parti islamiste » sont parmi les slogans scandés par des centaines de gens rassemblés ce vendredi devant le siège de l’UGTT, à la place Mohamed Ali.

par -
Une rencontre aura lieu

Une rencontre aura lieu, cette semaine, entre le gouvernement et l’UGTT, et ce en application de l’accord instituant une rencontre périodique mensuelle entre les deux parties pour faire le point sur les problèmes en suspens.

Il s’agira, cette fois-ci d’examiner les dossiers à l’origine de problèmes sociaux et du climat social tendu, ainsi que la situation dans maintes entreprises publiques.

par -
Un projet d’accord a été convenu

Un projet d’accord a été convenu, lors de la réunion, mardi, entre le gouvernement et une délégation de l’UGTT, selon des sources dignes de foi citées par Al Jarida. Voici les points de l’accord :

– Engagement du gouvernement à présenter des excuses officielles à l’UGTT

– Condamnation par le gouvernement des violences exercées par les ligues de protection de la Révolution

– L’UGTT déposera une plainte judicaire contre les ligues de protection de la Révolution

– Constitution d’une commission conjointe UGTT-Gouvernement pour enquêter sur les événements du 4 décembre et engagement du Gouvernement à accélérer la publication des résultats de l’enquête

Le bureau exécutif de l’UGTT se réunira, mardi à 7 heures du matin, pour définir sa position, ensuite de quoi la commission administrative tiendra une réunion, plus précisément à 8 heures.

par -
Un réunion doit grouper

Un réunion doit grouper, ce vendredi, au siège du ministère des Affaires sociales, les différentes parties concernées, y compris le Premier ministère, par le dossier des intérimaires de la sous-traitance .

Des sources citées par le journal Achourouk précisent qu’il s’agit de trouver des solutions permettant l’application de l’accord conclu entre le Gouvernement et l’UGTT, portant abandon de la sous-traitance et intégration de tous les ouvriers et agents dans les entreprises et établissements où ils travaillent.

Rappelons à ce propos qu’une grève des 35 000 ouvriers et agents de la sous-traitance est prévue pour le 25 janvier.

INTERVIEW

Le PDG de la BIAT, Mohamed Agrebi, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs questions dont principalement la stratégie...

AFRIQUE

Des avions de guerre ont bombardé lundi la ville de Derna, ville côtière de l'Est libyen, a annoncé un témoin à Reuters, dans la...

Reseaux Sociaux