Tags Posts tagged with "greve journalistes "

greve journalistes 

par -
Une marche pacifique a été organisée ce lundi 16 septembre à l’appel des structures professionnelles et syndicales dans le secteur de la presse pour dénoncer la première opération de son genre

Une marche pacifique a été organisée ce lundi 16 septembre à l’appel des structures professionnelles et syndicales dans le secteur de la presse pour dénoncer la première opération de son genre, celle relative à l’arrestation du journaliste militant Zied Hani, vendredi dernier, pour diffamation, propagation des fausses informations et outrage à un fonctionnaire de l’Etat.

Ce journaliste a été incarcéré de force sans avoir même été auditionné par le juge d’instruction. Et bien ! cela n’arrive qu’en Tunisie de l’après 14 janvier qui aspire à une transition démocratique.

C’est un véritable scandale aussi bien pour le quatrième pouvoir que pour la justice en cette période cruciale de l’histoire de la Tunisie. En ce vendredi 13, l’appel de détresse a été lancé par le syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) pour mettre fin aux agressions quotidiennes, aux menaces de mort, aux interrogatoires et aux arrestations à l’encontre des journalistes.

Presse libre…Justice indépendante…

Il était 10H30, lorsque les journalistes, militants ainsi qu’un nombre important d’acteurs de la société civile ont commencé de se rassembler devant le palais de la justice en solidarité avec Zied El Héni.

Des centaines des personnes ont pris part à ce rassemblement de protestation organisé en coordination avec les avocats ainsi que le comité de défense du journaliste détenu et la centrale ouvrière. Ce rassemblement a démarré à partir du tribunal de première instance de Tunis en direction de la place du gouvernement.

Les participants, conduits par la présidente du SNJT, Néjiba Hamrouni et plusieurs députés retirés de l’ANC comme Khemais Kssila, Iyed Dahmani, ont brandi des pancartes dénonçant les pratiques menées contre les journalistes et scandé des slogans en faveur d’une presse libre et d’une justice indépendante appelant également à la chute du gouvernement en place, à la dissolution de l’ANC et même à la libération notamment de Walid Zarrouk et Nasreddine Shili. Parmi les slogans : « Une presse libre, une justice indépendante », « tous unis contre la presse de la propagande et le financement corrompu », « les femmes tunisiennes soutiennent la liberté de presse ».

Loading the player …

jwplayer(« container »).setup({ flashplayer: « /jwplayer/player.swf », file: « /images/videos/journa.flv », height: 270, width: 580 });

Une presse libre est le fondement de la démocratie

A cette occasion, Néjiba Hamrouni nous a indiqué que cette marche est importante dans les annales de la presse tunisienne surtout avec la mobilisation de la société tunisienne qui a exprimé son attachement à la liberté des médias. « Notre défi est la liberté d’expression et l’indépendance de la justice », a-t-elle insisté précisant qu’ils sont les fondements réels de la démocratie.

Un avis partagé par le porte-parole de l’UGTT, Sami Tahri qui a affirmé qu’ « on ne pourrait jamais réaliser une transition démocratique sans instaurer les bases d’une presse libre ». D’après lui, « la liberté d’expression demeure l’un des dossiers préoccupants de la centrale ouvrière qui œuvre à réaliser les objectifs de la révolution y compris la liberté d’expression ».

Les affrontements avec la police toujours au rendez-vous

Place de la Kasbah, et en présence d’un nombre important des journalistes et des citoyens, des affrontements ont eu lieu avec les forces de l’ordre qui ont essayé de provoquer les protestataires. Pis, ils ont agressé l’un des journalistes et ils nous ont empêchés de filmer…

Loading the player …

jwplayer(« container »).setup({ flashplayer: « /jwplayer/player.swf », file: « /images/videos/journa2.flv », height: 270, width: 580 });

Grève générale le 17 septembre

En dépit de ces actes « quotidiens », cette marche venant à la veille d’une grève générale décrétée par le SNJT pour le mardi 17 septembre, reflète la volonté d’un peuple et non seulement des journalistes ou des avocats pour une Tunisie Libre et Démocrate, basée sur une presse libre et une justice indépendante.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Il est impératif que les gouvernements africains adoptent des stratégies cohérentes et des plans de développement nationaux qui répondent aux défis de la croissance,...

SPORT

L’équipe nationale des Comores a décroché son billet pour la phase de groupes des qualifications pour la CAN-2019 de football après son match nul...