Tags Posts tagged with "Habib Ben Saad"

Habib Ben Saad

par -
0

Habib Ben Saâd, PDG de la Banque de Tunisie (BT), a annoncé dans une déclaration à Africanmanager en marge de la tenue ce jeudi 26 mai 2016 à Tunis de son Assemblée générale ordinaire (AGO) que la BT projette le développement de son réseau avec l’ouverture de 10 nouvelles agences bancaires.

Il a à ce propos assuré que ces agences sont pourvues d’espaces modernes et conviviaux afin de mieux accueillir la clientèle.

S’agissant de l’emploi, Ben Saâd a indiqué que la banque table aussi sur le recrutement de nouveaux profils afin de couvrir le besoin de l’expansion de son réseau d’agences.

par -
0

Habib Ben Saâd, PDG de la Banque de Tunisie (BT), a affirmé lors de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) de la banque tenue ce jeudi 26 mai 2016 à Tunis que l’exercice 2015 a été extrêmement difficile. Depuis l’an dernier, la banque n’a plus de recettes provenant du secteur touristique à cause du problème de l’endettement des professionnels, frappés de plein fouet par une crise de confiance suite aux attaques terroristes perpétrées en Tunisie en 2015, à savoir l’attentat du Bardo, de Sousse ou encore de Tunis.

C’est ainsi que Ben Saâd a annoncé la constitution de provisions au titre de cette année, comme c’était le cas en 2015, estimant toutefois qu’il s’agit de provisions « provisoires et confortables » en attendant que le secteur du tourisme redémarre. Il est à préciser par ailleurs que le volume global des créances (bilan et hors bilan) classées conformément à la circulaire de la BCT est de 390.067 mille dinars au 31 décembre 2015 contre 311.027 mille dinars au 31 décembre 2014. Par conséquent, le rapport de ces créances sur l’ensemble des engagements de la banque est passé de 7,9% en 2014 à 9,1% en 2015, enregistrant ainsi une hausse de 15,3% et avec une augmentation moyenne sur les cinq dernières années de 15,8%.

Interrogé par Africanmanager sur les impayés du secteur touristique, le PDG de la banque a précisé que l’année 2016 va être aussi une année difficile pour le secteur et que la banque ne s’attend pas à une reprise dans ce sens, d’où la constitution de provisions au titre de cette année.

Il a par ailleurs indiqué que la BT est la banque la plus solide en Tunisie et qu’elle table sur une croissance à deux chiffres.

Ben Saâd a dans le même cadre indiqué que la BT a cherché des ressources stables sur le marché international et qu’elle avait noué des liens avec plusieurs bailleurs de fonds internationaux, à l’instar de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ou de la Banque européenne de l’Investissement (BEI), sans même la garantie de l’Etat et avec des échéances sur plusieurs années.

Dans une déclaration à Africanmanager en marge de cette AGO, Ben Saâd a indiqué que la banque avait obtenu l’année dernière de la part de la BERD une ligne de crédit de 30 millions d’euros, soit l’équivalent de 70 millions de dinars. Un crédit remboursable sur 8 ans et sans la garantie de l’Etat, selon ses dires.

Le PDG de la BT a également annoncé l’obtention par la banque de l’approbation (BEI) concernant une ligne de crédit de 100 millions de dinars dont la moitié devrait être débloquée en septembre prochain. Il s’agit d’une ligne de crédit obtenue sans la garantie de l’Etat et qui est remboursable sur plus de 10 ans.

La BEI avait également obtenu durant l’année dernière une ligne de crédit de 22 millions d’euros de la BEI sans la garantie de l’Etat. « C’est très important d’avoir un crédit de la part d’une institution financière internationale sans la garantie de l’Etat », a-t-il dit

S’agissant des perspectives, il est à préciser que la banque prévoit durant l’année 2016 une progression du PNB de 10,65%. En poursuivant sa politique de maitrise des frais généraux, la BT devrait pouvoir dégager un résultat brut d’exploitation en augmentation de 13%.
Par ailleurs, selon les prévisions établies, les dépôts de la clientèle de la banque vont évoluer à un rythme soutenu de plus de 12% au courant de l’année 2016 pour atteindre 3,189 millions de dinars à la fin de l’exercice.

Les crédits nets à la clientèle évolueront à un rythme de 10,47% pour atteindre 3,770 MD à la fin de l’exercice 2016.

Pour l’exercice 2016, la Banque de Tunisie compte également poursuivre son programme d’organisation interne pour mettre en place les assises fondamentales d’un système de contrôle interne adéquat et efficace.

Ben Saâd a annoncé qu’il a été décidé de porter le capital de 150 MD à 180 MD, par incorporation des réserves ordinaires d’un montant de 30 MD et l’émission de 30 millions d’actions gratuites à raison d’une action nouvelle pour cinq actions anciennes. Les nouvelles actions porteront jouissance à partir du 1er janvier 2016.

Par ailleurs au 31 décembre 2015, les fonds de la banque, après distribution des bénéfices de 2015, s’élèvent à 628 MD. Ce niveau des fonds propres est jugé confortable et permet aisément de supporter l’activité de la banque.

Il a, dans le même contexte, indiqué que la BT projette de développer son réseau avec l’ouverture de 10 nouvelles agences bancaires, faisant remarquer que ces agences sont pourvues d’espaces modernes et conviviaux afin de mieux accueillir la clientèle.

S’agissant de l’emploi, Ben Saâd a indiqué que la banque table sur le recrutement de nouveaux profils afin de couvrir le besoin de l’expansion de son réseau d’agences.

Par ailleurs et en application de la nouvelle réglementation bancaire en matière de gouvernance, le conseil d’administration de la Banque de Tunisie a décidé de dissocier les fonctions de président du conseil et de directeur général, tel que le stipule le code des sociétés commerciales.

Lors de l’AGO de la banque, il a été également décidé de distribuer aux actionnaires des dividendes au titre des bénéfices antérieurs à 2014 pour un montant de 45 millions de dinars, soit 300 millimes par action. Le montant de ces dividendes sera prélevé sur les réserves ordinaires constituées avant 2014 et figurant au bilan arrêté au 31 décembre 2013. Le paiement sera effectué à partir du 3 juin 2016.

 

par -
0

« Au 23/02/2011, les engagements sur le clan « BT » s’élèvent à 228 MD et représentent 7,3% des engagements de la Banque de Tunisie suite à un amortissement par certains avoirs en notre possession » a annoncé Habib Ben Saad, Président Directeur Général de la Banque de Tunisie lors de la communication financière tenue dernièrement, à la maison de l’entreprise.
Il a saisi cette occasion pour noter que la banque fait état  d’un volume d’engagements  de l’ordre de 259 MDT et  a ainsi financé 23 entreprises appartenant à des membres des familles Ben Ali & Trabelsi. Ces engagements ne représenteraient cependant que 8.5 % du total des engagements de la BT qui a déjà pris l’initiative d’en classer 27 510 MDT.

Ces engagements se repartissent, selon l’administrateur judiciaire, en deux catégories.Des engagements courants (sans risque majeur) sur 5 affaires de l’ordre de 195 millions de dinars. 95 millions de dinars pour Carthage Cement, 41 millions de dinars pour Groupe ALPHA-FORD, 37 millions pour Orange Tunisie, 17 millions pour Tunisie Sucre et5 millions de dinars pour MAS/PLASTEC.

Des créances classées sur 3 affaires totalisant 26,6 MD dont 13,3 millions de dinars pour STTG/Hmila, 4,3 millions de dinars pour Bricorama et 9 millions de dinars pour la CERAMIC de Slim Zarrouk.

Dans ce contexte, le responsable a précisé que les actions de Belhassen Trabelsi et de la holding, estimées à plus de 140 MD, sont gelées.

Côté chiffres,   les crédits à la clientèle ont progressé de 24,9% en 2010. Par ailleurs, la part de marché de la BT en termes de crédits s’est améliorée passant de 7,40% en 2009 à 7,73% en 2010. Le PNB de la banque qui était de 132 904 MD fin 2009 s’est élevé à 147 713 MD au 31 décembre 2010 soit 11.1%. Les charges générales d’exploitation ont maintenu un rythme de progression pour atteindre 70304 MD, soit 12.1%, même cas pour le RBE qui a affiché une croissance de 12.2% soit 105 075 MD. Toutefois, le coefficient d’exploitation a affiché une régression en passant de 29,5 % à 28,9 %.

Pour les perspectives de développement de la banque,  Habib Ben Saad a affirmé que 2011 sera une année difficile puisqu’il n’y a pas de visibilité. En dépit de cette conjoncture, la conjugaison d’efforts est importante pour maintenir le rythme de l’activité et poursuivre le développement du réseau grâce à la diversification du portefeuille à travers l’encouragement des nouveaux projets notamment ceux à caractère écologique et de développement régional.

W.T

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
La Fédération Wallonie-Bruxelles a inauguré le 18 janvier un nouvel établissement scolaire belge à Dar Bouazza, et posé la première pierre de la future...