Tags Posts tagged with "habib"

habib

par -
1

Officiellement, de multiples fois dit par les plus hautes autorités du pays, terrorisme et contrebande sont synonymes et d’un important soutien l’un pour l’autre. Cela est évidence que personne ne saurait désormais contredire dans une Tunisie qui a connu la dangerosité de ces liens.

Une organisation syndicale qui soutient officiellement une grève générale de contrebandiers est  cependant une première dans la Tunisie des nouveaux rapports de force. Farhat Hached s’en retournerait certainement dans sa tombe.

Théoriquement défenseur des faibles, des plus démunis, de l’Etat du droit et de l’application des lois comme le proclamerait l’inoubliable Farhat Hached, la principale organisation syndicale tunisienne qui a reçu le prix Nobel s’est récemment laissée entraîner  dans l’appui inconditionnel à une grève d’une ville du Sud tunisien. La cause, dite sans vergogne, de cette grève générale, était le mécontentement des contrebandiers du Sud de voir les autorités, policières et douanières, arrêter les transporteurs clandestins de carburants, tout aussi clandestinement importés de Libye et vendus sur tout le territoire tunisien au grand dam des circuits de distribution officiels.

Ne pouvant ignorer tout cela, le secrétaire général adjoint de l’Union Générale Tunisienne du Travail, Samir Cheffi a déclaré sur les ondes de Mosaïque FM le mercredi 11 mai 2016, que «l’Etat doit aider les petits contrebandiers opérant dans les régions frontalières». Justifiant ensuite que  «l’Etat connaît qui travaille dans le commerce parallèle des carburants, certaines marchandises etc. à l’ombre de la fermeture du passage frontalier », il profère l’impensable et l’inattendu de la part du membre d’une organisation qui se dit protectrice de l’économie. L’Etat «doit donc réglementer cela [ndlr : la contrebande] et leur ouvrir les perspectives [ndlr : d’une activité illégale et qui devrait mener directement à la case prison] dans ce qui pourrait être une sorte de marché libre qui comprend un certain degré de contraintes, pour qu’il ne devienne pas un contrebandier d’autres marchandises». Et Samir Cheffi, le SG Adjoint de la grande UGTT protectrice du citoyen, de préciser qu’on [ndlr : L’Etat] doit être capable de savoir qui fait commerce d’un peu de tabac, d’huile et de vêtement et qu’il ferme l’œil sur eux, jusqu’à ce qu’on arrive à contrôler tout cela au sein d’une zone franche». Selon lui, «l’Etat doit intégrer les contrebandiers dans le  marché libre,  ce qui leur permet d’exercer en toute légalité ».

Dans une logique pure, on pourrait être tenté de tirer la conclusion  que celui qui soutient la contrebande, soutiendrait le terrorisme, mais on ne le dira pas ainsi, par respect aux pères fondateurs d’un syndicalisme tunisien qui était loin des dérapages des années de la révolution et qui n’avait jamais accepté de soutenir une grève où les intérêts des bandits, des voleurs et des contrebandiers, bafouent l’intérêt supérieur de la Nation. Un proverbe arabe bien connu dispose que «la femme libre meurt de faim et ne mange pas de ses seins». Mais pourquoi pas si le syndicat lui apporte son soutien à gorge déployée !

Plus étrange encore, c’est un gouvernement qui soit à l’écoute d’un tel appel, celui de fermer l’œil devant les «petits larcins» des petits contrebandiers qui deviendront grands. Suite à cette grève, en effet, le gouvernement Habib Essid rouvre les sentiers de la contrebande de son côté, et va même discuter avec la partie libyenne pour fermer aussi l’œil de son côté sur les larcins des petits contrebandiers tunisiens qui volent les ressources naturelles du frère libyen. Le gouvernement Essid pousse même le bouchon jusqu’à entamer des négociations, contrebandiers & Douane, pour faciliter la contrebande aux contrebandiers.

Pourquoi alors essayer d’encourager les jeunes chômeurs et tous les sans-emplois. Aidons les banques à leur donner des crédits à des taux de faveur, pour acheter les camions pour le transport de leurs cargaisons illicites !

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
La Fédération Wallonie-Bruxelles a inauguré le 18 janvier un nouvel établissement scolaire belge à Dar Bouazza, et posé la première pierre de la future...