Tags Posts tagged with "Hatem Ben Salem"

Hatem Ben Salem

par -

Lors de la première rencontre méditerranéenne pour la gestion des ressources humaines, Hatem Ben Salem, directeur de l’Institut tunisien des études stratégiques, a affirmé qu’il y a des études qui annoncent la disparition de 50% des professions actuelles à cause du développement technologique, nous apprend ce vendredi 4 novembre 2016 Express fm.

par -

Les pourparlers se poursuivent pour trouver la personnalité qui prendrait la place du chef de gouvernement actuel, Habib Essid.
Une source bien informée au sein du parti islamiste nous a confié que plusieurs noms circulent actuellement. Bref, les mêmes noms reviennent et alimentent les discussions. On cite, encore et toujours, Neji Jalloul, Slim Cheker, Youssef Chehed… et la liste ne cesse de s’allonger. Hatem Ben Salem, directeur de l’Institut tunisien des études stratégiques, ambassadeur et ministre de l’Education sous Ben Ali, pourrait aussi être le successeur de Habib Essid, en bénéficiant du soutien de BCE, a ajouté notre source.

Pour Mahdi Jomaa, notre source a écarté cette hypothèse étant donné qu’il ne bénéficie pas du soutien du parti au pouvoir.

par -

L’Economiste Maghrébin a tenu ce vendredi 29 avril 2016, son 18ème Forum international sur le thème : « Transition numérique, une chance pour la Tunisie et le Maghreb : Comment se positionner dans la Nouvelle économie ».

Lors de son allocation, Noômane Fehri, le ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique a annoncé que toutes les familles tunisiennes auront accès à internet d’ici 2020. Et de préciser dans le même contexte que le ministère travaille afin de sauver l’économie nationale. Il a ajouté que plusieurs réformes touchant le système d’éducation et l’administration tunisienne seront prochainement lancées.

Le ministre  a indiqué dans une déclaration à Africanmanager que « l’école numérique est le meilleur moyen pour assurer l’égalité des chances ». Il a dans ce cadre précisé que l’école numérique est un vrai projet de transformation de l’institution éducative. « La transition numérique ne signifie pas la connectivité ou l’octroi des tablettes, mais plutôt l’amélioration des contenus et la formation d’environ 150 mille instituteurs », a-t-il dit.

D’après le ministre, il s’agit d’une démarche stratégique dans la mesure où le monde est en train de changer à une grande vitesse, impulsée par la transition numérique. « Il faut se focaliser davantage sur ce créneau porteur, considéré comme un tsunami adéquat pour nos jeunes », a-t-il estimé.

Pour sa part, Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, a appelé à la création d’un conseil spécialisé en technologie. Ce conseil serait dirigé par le gouvernement.

La présidente de l’UTICA a à ce propos  mis l’accent sur le rôle stratégique de ce conseil, lequel viendrait consolider le travail de la stratégie digitale. Elle a également rappelé que ladite stratégie a été élaborée par le gouvernement en collaboration avec les parties prenantes dont l’UTICA.

Hatem Ben Salem, directeur général de l’ITES (Institut tunisien des études stratégiques) a, de son côté, insisté sur l’adoption d’une nouvelle approche visant le développement de l’économie, de la technologie et  la mise en place d’un accord social solidaire et solide « Nous avons besoin de mettre en place une nouvelle vision en Tunisie. Cette vision s’articule autour de six axes majeurs : mettre en valeur le rôle de l’État et de ses institutions, lutter contre le terrorisme et établir la sécurité, développer l’économie car sans croissance on ne peut jamais parler d’emploi, réformer l’éducation et la culture, mettre en place un accord social solidaire et solide, travailler sur la diplomatie et le repositionnement de la Tunisie », a-t-il affirmé.

Le directeur de la Fondation prospective et innovation Serge Degallaix,  a, pour sa part, affirmé que l’économie numérique joue un rôle très important dans le développement du pays et de la création d’emploi.  Il a également  appelé à la mise en place d’une batterie de mesures d’urgence  dans le secteur  technologique et de développer  davantage l’infrastructure numérique.

A noter que le 18e forum de l’économiste maghrébin a été marqué par la présence de nombreux experts économiques tunisiens et étrangers, des banquiers, des ministres et même des grands chefs d’entreprise.

par -

« Nous avons besoin de mettre en place une nouvelle vision en Tunisie. Cette vision s’articule autour de six axes majeurs : mettre en valeur le rôle de l’État et de ses institutions, lutter contre le terrorisme et établir la sécurité, développer l’économie car sans croissance on ne peut jamais parler d’emploi, réformer l’éducation et la culture, mettre en place un accord social solidaire et solide. Travailler sur la diplomatie et le repositionnement de la Tunisie », a  déclaré Hatem Ben Salem, directeur général de l’ITES (Institut tunisien des études stratégiques), ce vendredi 29 avril 2016 lors de la tenue du 18e forum de l’économiste maghrébin.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

L'incursion d'acteurs militaires et politiques dans le domaine humanitaire met en péril la fourniture de l'aide humanitaire au Mali. Ceci est la principale conclusion...