Tags Posts tagged with "Hollande,"

Hollande,

par -
Adel  Fekih

Dans un entretien téléphonique avec le Roi  Mohammed VI qui se trouve en séjour privé en France, le président français François Hollande a indiqué qu’il se rendrait à Marrakech le 15 novembre à l’invitation du souverain, dans le cadre du lancement de la COP 22, rapporte jeudi un  communiqué de l’Elysée.

Lors de cet entretien, le président Français a salué le « message très fort » du roi Mohammed VI « contre le djihadisme et l’obscurantisme dans son discours historique à la nation marocaine le 20 août dernier, et son appel à un front commun pour contrecarrer le fanatisme », précise le  communiqué de l’Elysée.

François Hollande « a assuré le Roi de la détermination de la France à mener ce combat, dans le respect de ses valeurs et du principe de laïcité qui garantit le libre exercice des cultes et exclut toute stigmatisation liée à l’appartenance religieuse », a souligné la présidence française.

« Le Président de la République et le Roi se sont félicités de l’intensité de la coopération bilatérale, et de l’excellente coordination dans la perspective de la présidence marocaine de la COP 22 », selon la même source.

 

par -
Alors que François Hollande refuse toujours de parler de sa vie privée

François Hollande a assuré lundi que les révélations sur le scandale d’évasion fiscale des “Panama papers” donneraient lieu en France à des “enquêtes” fiscales et des “procédures judiciaires”. “Toutes les informations qui seront livrées donneront lieu à des enquêtes des services fiscaux et à des procédures judiciaires”, a-t-il  déclaré.

Il a par ailleurs remercié les “lanceurs d’alerte et la presse” pour ces révélations qui vont, selon lui, permettre de nouvelles “rentrées fiscales”. “Ce que je peux vous assurer, c’est qu’à mesure que les informations seront connues, toutes les enquêtes seront diligentées, toutes les procédures seront instruites et les procès éventuellement auront lieu”, a assuré François Hollande. “Si je peux dire c’est une bonne nouvelle que nous ayons connaissance de ces révélations parce que ça va nous faire encore des rentrées fiscales de la part de ceux qui ont fraudé”, a affirmé le président, soulignant que “rien que pour l’année 2015, 20 milliards d’euros ont été notifiés à ceux qui avaient fraudé” et que sur ces 20 milliards, l’Etat avait “déjà repris 12 milliards d’euros”.

par -
Les Pays-Bas viennent de mettre en place un nouveau programme visant à faciliter et à développer le partenariat et l’investissement

Le ministre hollandais des Affaires étrangères, Bert Koenders, actuellement en visite officielle en Tunisie, a déclaré hier mercredi 02 mars que son pays s’engage à injecter plus d’argent dans le programme de réforme économique de la Tunisie. Il  a tenu ces propos lors d’une réunion avec le chef du gouvernement tunisien, Habib Essid,

M. Koenders a rappelé que 90 entreprises hollandaises opèrent actuellement en Tunisie et que cette dernière  « est un partenaire des Pays-Bas et de l’Union Européenne». A noter que les Pays-Bas occupent présentement la présidence du conseil de l’Union européenne.

Le ministre a souligné que les secteurs où les deux pays nouent des partenariats sont l’économie, le tourisme, la migration et la lutte contre l’extrémisme. Le climat sécuritaire en Libye et les liens entre la Tunisie et l’Union européenne ont également été abordés lors de la rencontre.

De son côté Habib Essid a fait savoir que son équipe planche actuellement sur le plan de développement 2016-2020 et que d’ici un mois il sera présenté aux élus à l’Assemblée des représentants du peuple. Il a ajouté : «Nous demandons vivement aux Pays-Bas de participer à la future conférence internationale qui aura lieu en Tunisie sur le financement des projets de ce plan de développement».

Par ailleurs il a rappelé que les plus grands travaux entrepris par la Tunisie depuis son indépendance –  l’aménagement du lac de Tunis – ont été confiés à des entreprises hollandaises. Le chef du gouvernement tunisien n’a pas manqué de souligner l’importance de renforcer la coopération tuniso-hollandaise en matière de culture et de tourisme.

Il a déclaré que l’aspect sécuritaire, « qui devient une priorité », était un des points évoqués lors de la rencontre avec le ministre hollandais. S’agissant de la situation libyenne, qui impacte directement la Tunisie, Essid a affirmé que « Cela requiert le soutien de la communauté internationale et l’appui des Pays-Bas en tant que membre de l’UE ».

Enfin sachez que le ministre des Affaires locales, Youssef Chahed, la ministre de la Culture, Sonia M’barek et la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi Rekik, ont assisté à la réunion.

par -

Le président français François Hollande a poursuivi dimanche à Tanger son offensive de charme pour renouer des relations sereines avec le Maroc et son roi Mohammed VI, affectées par une brouille de près d’un an.

Les difficultés entre les deux pays « sont non seulement effacées, surmontées mais surtout dépassées », a déclaré M. Hollande au second jour de sa visite dans le royaume.

S’adressant à la communauté française au consulat, le président français a affirmé avoir « ouvert » avec Mohammed VI « une nouvelle étape » du partenariat franco-marocain.

L’objectif de ce déplacement à Tanger, le grand port du nord du Maroc, était de démontrer que la brouille diplomatique de près d’un an provoquée par des dépôts de plaintes en France pour « torture » visant le patron du contre-espionnage marocain, Abdellatif Hammouchi, était bel est bien terminée. Et que le temps était venu de renouer les liens traditionnellement forts de la France avec son ancien protectorat, allié de poids au Maghreb sur le plan aussi bien sécuritaire, politique qu’économique.

« Nous avons une coopération qui n’a jamais cessé » et « rien ne pourra l’altérer », a affirmé  Hollande, en évoquant la politique sécuritaire. Car, a-t-il précisé, les deux pays sont « confrontés aux mêmes défis » dans la lutte contre le terrorisme, notamment du groupe jihadiste Etat islamique.

par -
François Hollande a demandé

François Hollande a demandé, ce lundi, 25 août 2014, à Manuel Valls de «composer un nouveau gouvernement», qui sera présenté mardi, rapporte lefigaro.fr, citant un communiqué de l’Élysée.

Manuel Valls, reçu pendant une heure lundi matin par le chef de l’Etat, est désormais chargé de constituer, d’ici mardi, une « équipe en cohérence avec les orientations « que François Hollande »a lui-même définies pour notre pays », a déclaré l’Elysée dans le même communiqué.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...