Tags Posts tagged with "import, export, Tunisie"

import, export, Tunisie

par -
La Tunisie importe moins depuis la Révolution. Ce n’est pas forcément une bonne chose. Son appareil de production étant basé sur l’industrie de transformation

La Tunisie importe moins depuis la Révolution. Ce n’est pas forcément une bonne chose. Son appareil de production étant basé sur l’industrie de transformation, importer moins, cela voudra irrémédiablement dire que la production diminuera dans l’avenir, et l’exportation aussi. Or, les importations tunisiennes accusent, depuis le mois de juin, la même baisse que celle enregistrée en février dernier. «L’évolution du volume des importations tunisiennes se fait depuis le début de l’année en cours et plus spécialement depuis le mois de mars dernier, en dents de scie, pour s’établir, au terme des sept premiers mois, à -14.4%, soit une réalisation avoisinant celle  du premier trimestre », confirme ainsi l’Observatoire du commerce extérieur (OCE) au ministère tunisien du Commerce.

Lotfi Khedher, responsable de cet observatoire, précise encore qu’en termes de valeur des importations et sous l’effet de la hausse des prix internationaux, les achats de l’étranger ont progressé, au terme des sept mois de l’année en cours, de 3.2%,  résultat dû aux réalisations sous le régime off shore où une décélération  a été enregistrée au mois de juillet de l’année en cours pour atteindre 17.5%, et ce contrairement aux importations sous le régime général où une baisse constante a été observée pour atteindre, au terme des sept mois  de l’année en cours, -3.1%.

Moins d’énergie, de biens d’équipements  et de matières premières !

Trois composantes essentielles des importations tunisiennes sont à scruter qui impactent aussi bien la production industrielle tunisienne et déterminent les exportations aussi. L’Observatoire remarque ainsi que, «pour le septième mois consécutif, les importations des biens d’équipement en termes de valeur continuent d’enregistrer une régression pour atteindre,  au terme des sept mois de l’année en cours, un taux de 10.7% ». L’OCE explique cela par les réalisations du régime général (CTN, TIFERT, Tunisair Technics, STEG).

Chez l’Observatoire, on remarque aussi l’alourdissement continu de la facture de l’énergie. «Malgré la régression du volume des importations de 13.5% due essentiellement à l’arrêt des importations du Pétrole Brut, les importations en termes de valeur ont enregistré une progression d’environ 16.1% sous l’effet de la hausse des prix de 34.3%», nous explique Lotfi Khedher. Régression aussi, de 3.4% en termes de valeur, des importations des  matières premières au cours du mois de juillet de l’année en cours, malgré une hausse de 7,5 % au terme des sept premiers mois de la même année. La hausse s’explique cependant par l’effet prix. Côté quantité, l’OCE évoque une «aggravation de la baisse du volume des importations pour atteindre -23.2%. Cette réduction est due aux réalisations en termes de volume au mois de Juillet (-31.6%)».

Il est tout aussi important de remarquer que la Tunisie importe moins de matières premières et de biens d’équipement, mais continue d’importer toujours plus de biens de consommation et des produits alimentaires surtout. L’OCE remarque ainsi, au terme des 7 premiers mois de l’année, une hausse de 40 % des importations de produits alimentaires. En parallèle et presqu’à la même vitesse, fondent, mois après mois, les réserves en devises. Et Viva la Revoluçion !

K. Boumiza

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...