Tags Posts tagged with "import, Tunisie"

import, Tunisie

par -

Une certaine fébrilité, parfois des bousculades et en tout cas une frénésie de consommation et de stockage de certains produits alimentaires, s’est emparée de quelques villes et notamment Tunis. Certains auraient des appréhensions, non justifiée à notre sens, vis-à-vis de la période pré-électorale et de ce qui pourrait se passer après le 23 octobre. Il en serait né une perturbation de l’approvisionnement en lait. Cela, d’autant plus que nous serions actuellement en période de basse lactation, avec une production journalière de lait de 1,1 millions de litre / jour. Chose prévue, un stock régulateur pour couvrir la période de basse lactation était déjà en place avec 40 millions de litres.

Dès samedi, le ministère du Commerce a commencé à injecter 1,6 millions de litre / jour alors que la pointe de consommation ne dépasse pas pendant le mois de Ramadan 1,4 millions de litres / jour. Les foyers se sont certes approvisionnés, mais aussi quand même stocké des quantités de lait, ce qui explique la persistance des perturbations d’approvisionnement. «Notre stock est aujourd’hui de 14 millions de litre, ce qui est suffisant pour couvrir nos besoins », nous assure-t-on au ministère du Commerce qui précise encore que «le contrôle a été renforcé par des équipes dédiées (vente conditionnée de lait / les œufs / poulet ciment), et dès dimanche, plusieurs infractions ont été relevées, dont la vente directe par des distributeurs aux consommateurs et la vente conditionnée du lait aux épiciers, par quelques distributeurs ».

Face à cette psychose de pénurie malgré l’intervention dans les médias et l’injection de grandes quantités tout de suite enlevées, une opération d’importation devenait nécessaire. Le gouvernement a recommandé l’importation de 10 millions de litres (à rappeler que le samedi 30 juillet 2011, la veille du mois de Ramadan, il a été communiqué l’importation de 20 millions de litres de lait). Une première opération d’importation de 3 millions de litre est en cours par une société privée et une des centrales laitières de la place va mettre près de 400 milles litres de lait régénéré sur le marché pour les zones frontalières.

A noter, pour ceux qui démentiraient tout, que des quantités de lait sont arrivées au port de Radès en transit vers la Libye (près de 500 milles litres) en plus d’un bateau en rade contenant près de 2,3 millions de litres toujours en transit vers la Libye. Les Libyens, faut-il le souligner, consomment le lait entier contrairement aux Tunisiens qui consomment le lait demi-écrémé.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Les Etats-Unis sont déçus du manque d’avancées dans la mise en œuvre de l’Accord politique de la Saint Sylvestre en République démocratique du Congo....

SPORT