Tags Posts tagged with "Innovation, Tunisie,"

Innovation, Tunisie,

par -
En dépit de l’instabilité de sa situation économique

En dépit de l’instabilité de sa situation économique, l’innovation se porte bien en Tunisie. L’indice mondial 2013 de l’innovation publié, récemment, par l’institut européen d’administration des affaires et du commerce international (INSEAD) et l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), la Tunisie est classée 70 ème sur les 142 pays figurant dans l’étude en question, prenant place parmi les nations les plus innovantes, en devançant ses pays voisins. Le Maroc a perdu, en effet, 4 places. Il est classé 92e mondial avec une note de 30,89/100, figurant dans la catégorie des pays à bas revenus. L’Algérie, aussi, perd 14 places en se classant au 138e rang. La Suisse figure à la première place alors que le Yémen vient à la 142ème position.

En effet, même avec la perte de 11 places, la Tunisie se classe dans la catégorie des pays à revenu moyen-supérieur, avec une note de 35,82/100. Le Technopark El Ghazala est cité comme référence en matière de « dynamique de l’innovation dans le monde arabe ». « Avec un écosystème diversifié », El Ghazala « peut créer un environnement dynamique où l’innovation peut prospérer ».

Selon le document de l’OMPI, le Technopark El Ghazala comprend une pépinière d’entreprises, un centre de recherche dédié à l’industrie TIC (Centre Etude Recherche Télécommunications ou CERT) et différentes écoles de télécommunication, y compris deux écoles doctorales, et plusieurs divisions de recherche en relation avec des disciplines liées aux TIC. Le plus important, selon l’organisation, c’est que le technopôle El Ghazala permet un transfert de technologie entre des multinationales et des entreprises locales des TIC.

Et d’ajouter que l’environnement offert par El Ghazala, à travers des mécanismes de transferts de technologie des multinationales vers des PME nationales, le partage des ressources, la collaboration universités-entreprises, et la participation à des foires et autres événements thématiques, a contribué à favoriser la synergie avec différents acteurs du technopôle. D’ailleurs, 23% des partenariats interentreprises ont été mis en place pour travailler sur divers projets, et 23% sont en voie de mise en forme, selon le document, soulignant que le nombre d’employés travaillant au Technopark El Ghazala est passé de 500 en 2005 à 2000 actuellement.

A noter que l’Indice mondial 2013 de l’innovation établit le classement de 142 pays du monde entier, grâce à 84 indicateurs portant notamment sur la qualité des principales universités, les possibilités de micro financement ou encore les affaires de capital-risque, pour une évaluation des capacités d’innovation et des résultats quantifiables. Publié chaque année, depuis 2007, cet indice est devenu un précieux outil de comparaison pour les chefs d’entreprise, les décideurs et les autres parties intéressées qui tentent de se faire une idée de la situation de l’innovation dans le monde.

Les dépenses en recherche-développement dépassent les niveaux de 2008 dans la plupart des pays, et des pôles d’innovation prospèrent au niveau local. Un groupe de pays dynamiques à faibles et moyens revenus, comprenant notamment la Chine, le Costa Rica, l’Inde et le Sénégal, prennent de la vitesse mais ne sont pas parvenus en tête du classement de 2013.

Le rapport établi cette année met en lumière la dynamique de l’innovation au niveau local, un point qui reste globalement sous-évalué. Il révèle l’émergence d’écosystèmes originaux dans le domaine de l’innovation et témoigne de la nécessité d’un tournant par rapport à la tendance habituelle, qui était de tenter de reproduire des initiatives ayant déjà fait leurs preuves.

Parmi les signes encourageants recensés par l’Indice mondial 2013 de l’innovation, il convient de mentionner que 18 pays émergents devancent les autres pays de leurs groupes de revenus respectifs : la Moldova, la Chine, l’Inde, l’Ouganda, l’Arménie, le Vietnam, la Malaisie, la Jordanie, la Mongolie, le Mali, le Kenya, le Sénégal, la Hongrie, la Géorgie, le Monténégro, le Costa Rica, le Tadjikistan et la Lettonie.

Kh.T

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE