Tags Posts tagged with "Intelligence Economique"

Intelligence Economique

par -
0
Mohamed Jouneidi Abderrazak

Mohamed Jouneidi Abderrazak, expert certifié en Stratégie et Intelligence Economique, met en valeur le rôle crucial de la maîtrise de l’information à valeur ajoutée et de sa protection dans la démarche de l’entreprise pour atteindre ses objectifs .

Cette démarche est , à ses yeux , stratégique dans un environnement économique difficile qui place l’entreprise tunisienne devant l’obligation de rehausser sa vigilance pour maintenir ses atouts compétitifs et mettre en place de nouveaux projets basés sur un meilleur décryptage des leviers de croissance potentielle. Interview

Qu’est ce que l’Intelligence Economique et quelles solutions est-elle censée apporter à l’entreprise tunisienne ?

L’Intelligence Economique ou la « Competitive Intelligence », qui à mon sens est un terme révélateur de la philosophie de cette discipline, n’est autre que la recherche et l’accès à des informations publiques, éthiques et légales, permettant de mieux comprendre les stratégies des concurrents et l’environnement des marchés. Son objectif est de transformer, à travers des outils d’analyses appropriés, ces informations en « intelligence ».

Elle a de ce fait, des frontières différentes de la Knowledge Management, la veille ou l’analyse stratégique, tout en faisant appel aux outils de ces disciplines et d’autres comme le Creative Thinking, la Business Intelligence, L’analyse des marchés ou l’Environment Scanning.

Les entreprises tunisiennes, du fait de leur intégration et leur ouverture à l’économie mondiale, sont aujourd’hui exposées à une concurrence accrue.

Dans le climat des affaires et de transition actuel, ces entreprises font face à des défis supplémentaires liés au maintien de leurs avantages concurrentiels, la préservation des atouts liés à leur capital immatériel, aux risques de perte d’informations stratégiques ainsi qu’aux risques de crises sociales altérant l’image et la réputation de ces entreprises.

Dans la pratique, se doter d’une structure d’Intelligence Economique, permet aux entreprises tunisiennes de mettre en place des dispositifs d’aide à la décision stratégique capables de renforcer les capacités concurrentielles de l’entreprise et son pouvoir de négociation.

Elle permet également d’élaborer de solides plans d’action pour le suivi et le renforcement de l’image de l’entreprise, en collaboration avec les autres services concernés.

Enfin, cette structure pilotera la mise en place d’un système d’anticipation des risques et d’aide à la gestion de crises.

L’Intelligence Economique profite-t-elle aux PME ou est plutôt une affaire de grandes entreprises?

L’expérience des autres pays, et notamment la France, démontre que l’Intelligence Economique est utilisée même par de petites entreprises.

Certes les enjeux et les complexités des marchés des PME n’est pas celle des grandes entreprises qui sont plus exposées à la concurrence. Il est donc tout à fait compréhensible que ces grandes boites soient les premières à s’intéresser aux apports de l’Intelligence Economique et à y consacrer un budget et un intérêt spécifiques.

Toutefois, les PME, d’abord par la prise de conscience de l’intérêt de suivre une démarche d’Intelligence Economique, ensuite en recourant à des outils, certes plus simples mais tout de même efficaces, peuvent rehausser leur pouvoir compétitif. N’oublions pas que les PME subissent la concurrence de plein fouet car souvent actives dans des secteurs à faibles barrières à l’entrée avec en sus un pouvoir de négociation restreint.

L’Intelligence Economique peut donc constituer un levier de taille pour les PME tunisiennes catalysant leur croissance et leur accès à de nouveaux marchés notamment via la veille et la mise en place de stratégies adéquates à leurs marchés.

Qui s’engage le plus , le public ou le privé , à la promotion de l’Intelligence Economique en Tunisie?

La scène économique tunisienne accuse un grand retard en matière d’intégration des fondamentaux et des outils de l’Intelligence Economique dans ses structures.

A ce jour, très peu de formations supérieures intègrent des cours d’Intelligence Economique en Tunisie. Ces cours restent également très théoriques.

Au niveau institutionnel, quelques séminaires et débats ont été réalisés, ici et là, par des organismes comme l’IACE, la CJD, le CEPEX, la CCI de Tunis, … dont le rôle reste plutôt un rôle de vulgarisation.

Au niveau des cabinets d’études et de consulting, ces dernières années ont enregistré l’apparition de prestations liées à : la veille stratégique et concurrentielle, le community management et l’e-réputation. Toutefois, très peu de consultants certifiés et qualifiés sont sur le marché aujourd’hui.

Aussi, une grande confusion entre l’intelligence économique et le business intelligence (domaine plutôt proche des compétences informatiques) existe aujourd’hui.

Enfin, quelques initiatives méritent d’être suivies de près, notamment celles du Centre Tunisien de Veille et d’Intelligence Economique de l’IACE, le Réseau Tunisien d’Intelligence et de Veille Economique, projet initié en 2009 dans le cadre de la promotion des exportations tunisiennes avec l’assistance technique de la CCI de Tunis et les travaux de quelques jeunes associations telles que l’ATIE et l’ATIS.

W.T

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Quatre militaires camerounais, dont un général, ont trouvé la mort dimanche dans un crash d'hélicoptère. Ils survolaient le parc de Waza, à l'extrême nord...

SPORT

0
Marcelo, le latéral gauche brésilien du Real Madrid, souffre d'une lésion du biceps fémoral gauche, tandis que le milieu de terrain croate Luka Modric est...