Tags Posts tagged with "Internet, Tunisie"

Internet, Tunisie

par -
La Tunisie enregistre des perturbations de la connexion Internet pendant une semaine

La Tunisie enregistre des perturbations de la connexion Internet pendant une semaine, dus à un incident sur le câble Hannibal qui relie notre pays à l’Italie. Les Internautes tunisiens navigant sur les sites étrangers connaissent depuis quelques jours des ralentissements, notamment le soir.

Des bateaux de pèches sur la côte italienne, près du point de chute de ce câble dans la ville de Mazzarra, ont sectionné le câble vendredi dernier. Tunisie Telecom, puisque le câble Hannibal a été intégralement commandé et financé par l’opérateur historique en 2009, aurait localisé exactement le lieu de la coupure et les travaux seraient en cours pour rétablir la liaison.

Les opérations de maintenances devraient se poursuivre jusqu’à début de la semaine prochaine, sauf incidents inopinés en cours de route. Rappelons que la Tunisie dispose et gère 3 câbles sous-marins qui relient la Tunisie à l’Europe. Il s’agit de Hannibal, Keltra (cofinancé par Telecom Italia et Tunisie Telecom) et enfin le câble international Sea-Me-We-4.

par -

Une journée sur les domaines Internet de premier niveau a été organisée, mardi, à Tunis, par la Fédération méditerranéenne des associations de l’Internet avec le concours de l’Instance nationale des télécommunications. Tijani Ben Jemaa, membre de l’ALAC, ICANN, a rappelé que l’échange d’informations est un volet important du développement international. Cet échange devient encore plus important au fur et à mesure que le monde progresse vers une économie fondée sur l’information dont l’accès permet aux organisations de prendre connaissance de nouvelles idées, L’Internet est un nouvel outil efficace permettant de communiquer avec les autres et d’extraire et de diffuser des informations, un des nombreux instruments que les organisations des secteurs public et privé utilisent actuellement dans leur travail quotidien.

Selon Sébastien Bachollet, membre du conseil d’administration de l’ICANNA, le programme « ICANN » ou, Internet Corporation for Assigned Names and Numbers est de permettre aux organisations de planification au niveau mondial de demander le droit d’exploiter un registre des nouveaux gTLD de leur choix et de le présenter à pour une utilisation sur le world wide web. Ils attendent entre 300 et 1000 nouveaux gTLD applications.

Il ya déjà 100 groupes qui ont exprimé leur intention d‘en faire la demande, et il ya probablement des centaines d’autres avec des plans à appliquer, mais restent en mode furtif.

En effet, le gTLD n’est pas un nom de domaine. Il s’agit d’un espace de noms. Comme. Com. Net, Org et. DE, un gTLD est une pièce essentielle de l’infrastructure internet. Il n’est pas destiné à des personnes ou des utilisateurs occasionnels. Un registre gTLD devrait être une entreprise fonctionnant selon des techniques d’exploitation d’une manière qui prend en charge la sécurité et la stabilité du World Wide Web.

L’ICANN prévoit des candidatures aux nouveaux gTLD au nombre de 300 à 1000. Cette augmentation spectaculaire du nombre de gTLD aura de lourdes conséquences. Chaque utilisateur d’Internet sera touché, des petites entreprises aux grandes, a-t-il précisé.

Intervenant à son tour, Abdelatif Hamam , directeur général de CEPEX , a précisé que l’internet est devenu un élément incontournable de la vie des entreprises. Les technologies de l’information et de la communication représentent un enjeu économique majeur.

Les technologies de l’information et de la communication peuvent permettre aux entreprises de mieux satisfaire leurs clients, de travailler plus vite et efficacement et de conquérir de nouveaux marchés,a-t-il affirmé.

Il est à signaler que cette journée a été organisée à l’effet de permettre d’apprécier l’avantage de la mise en œuvre de la réforme réglementaire et opérationnelle de l’espace de nommage ».tn », l’objectif de cette réforme est d’augmenter le nombre d’enregistrements considéré comme un levier pour le développement de contenus tunisiens.

Il s’agit de favoriser une meilleure offre de services, à travers une concurrence accrue entre les bureaux d’enregistrement, tout en garantissant plus de facilité d’accès à l’enregistrement des noms de domaines sous le domaine de pays » Tunisie » de premier niveau.

Nadia Ben Tamansourt

par -

Une journée sur les domaines Internet de premier niveau a été organisée, mardi, à Tunis, par la Fédération méditerranéenne des associations de l’Internet avec le concours de l’Instance nationale des télécommunications. Tijani Ben Jemaa, membre de l’ALAC, ICANN, a rappelé que l’échange d’informations est un volet important du développement international. Cet échange devient encore plus important au fur et à mesure que le monde progresse vers une économie fondée sur l’information dont l’accès permet aux organisations de prendre connaissance de nouvelles idées, L’Internet est un nouvel outil efficace permettant de communiquer avec les autres et d’extraire et de diffuser des informations, un des nombreux instruments que les organisations des secteurs public et privé utilisent actuellement dans leur travail quotidien.

Selon Sébastien Bachollet, membre du conseil d’administration de l’ICANNA, le programme « ICANN » ou, Internet Corporation for Assigned Names and Numbers est de permettre aux organisations de planification au niveau mondial de demander le droit d’exploiter un registre des nouveaux gTLD de leur choix et de le présenter à pour une utilisation sur le world wide web. Ils attendent entre 300 et 1000 nouveaux gTLD applications.

Il ya déjà 100 groupes qui ont exprimé leur intention d‘en faire la demande, et il ya probablement des centaines d’autres avec des plans à appliquer, mais restent en mode furtif.

En effet, le gTLD n’est pas un nom de domaine. Il s’agit d’un espace de noms. Comme. Com. Net, Org et. DE, un gTLD est une pièce essentielle de l’infrastructure internet. Il n’est pas destiné à des personnes ou des utilisateurs occasionnels. Un registre gTLD devrait être une entreprise fonctionnant selon des techniques d’exploitation d’une manière qui prend en charge la sécurité et la stabilité du World Wide Web.

L’ICANN prévoit des candidatures aux nouveaux gTLD au nombre de 300 à 1000. Cette augmentation spectaculaire du nombre de gTLD aura de lourdes conséquences. Chaque utilisateur d’Internet sera touché, des petites entreprises aux grandes, a-t-il précisé.

Intervenant à son tour, Abdelatif Hamam , directeur général de CEPEX , a précisé que l’internet est devenu un élément incontournable de la vie des entreprises. Les technologies de l’information et de la communication représentent un enjeu économique majeur.

Les technologies de l’information et de la communication peuvent permettre aux entreprises de mieux satisfaire leurs clients, de travailler plus vite et efficacement et de conquérir de nouveaux marchés,a-t-il affirmé.

Il est à signaler que cette journée a été organisée à l’effet de permettre d’apprécier l’avantage de la mise en œuvre de la réforme réglementaire et opérationnelle de l’espace de nommage ».tn », l’objectif de cette réforme est d’augmenter le nombre d’enregistrements considéré comme un levier pour le développement de contenus tunisiens.

Il s’agit de favoriser une meilleure offre de services, à travers une concurrence accrue entre les bureaux d’enregistrement, tout en garantissant plus de facilité d’accès à l’enregistrement des noms de domaines sous le domaine de pays » Tunisie » de premier niveau.

Nadia Ben Tamansourt

par -

La Fédération Méditerranéenne des Associations de l’Internet (FMAI) organise, le 6 Décembre 2011, en partenariat avec l’Instance Nationale des Télécommunications (INT) et le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX), et avec la participation de l’Agence Tunisienne de l’Internet (ATI), une journée sur les Domaines Internet de premier niveau.

Cette journée sera l’occasion pour un membre du conseil d’administration de l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), venu spécialement pour cet évènement, de détailler le programme des nouveaux gTLD (Domaines Génériques de premier niveau), avec son historique, ses avantages pour les investisseurs, les différentes étapes d’une candidature à un gTLD, et le soutien que peuvent avoir les candidats qui ont besoin d’assistance, et particulièrement ceux des économies en développement.

par -

Le nombre d’abonnements Internet (via mobile et via fixe)était de 739 mille 589, en juillet dernier, selon des chiffres officiels dont nous avons pu disposer. Sur lignes fixes, le nombre d’abonnements Internet était de 578 mille 392 pour un nombre de lignes ADSL de 515 mille 454, ce qui donne  un taux de pénétration de 5,41 % de l’Internet via lignes fixes. Les mêmes chiffres, officiels, dont nous disposons indiquent que le nombre total des abonnés Internet était de 736 mille 589, en juillet dernier, représentant  4 millions d’utilisateurs internautes.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT