Tags Posts tagged with "investissement, industriel,"

investissement, industriel,

par -
Selon les données communiquées par l’agence de promotion l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation

Selon les données communiquées par l’agence de promotion l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation, durant l’année 2013, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint le montant de 3472.0 MD, contre 3631.6 MD lors de l’année 2012, enregistrant ainsi une baisse de 4.4%. Le nombre de projets déclarés a atteint 3923, au cours de l’année 2013, contre 4122, lors de l’année 2012, soit une baisse de 4.8%. Ces projets permettront la création de 76471 postes d’emplois, contre 79443 postes d’emplois durant l’année 2012, soit un recul de 3.7%.

Toujours d’après la même source, le secteur des industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre a enregistré une augmentation de 89.3%, durant l’année 2013, avec des investissements déclarés de 813.7 MD contre 429.8 MD, lors de l’année 2012, suite à la déclaration de la création d’une cimenterie pour un montant de 400.0 MD avec un capital mixte.

C’est aussi le cas du secteur des industries chimiques qui a affiché un taux d’accroissement positif de 36.4% avec des investissements déclarés de 290.7 MD, durant l’année 2013, contre 213.2 MD, lors de l’année2012, essentiellement suite à la déclaration de la création d’une unité de production d’ammoniac pour un montant de 40.0 MD, à la déclaration de la création d’une unité de traitement de sable siliceux pour 28.0 MD et à la déclaration de la création d’une unités de fabrication de produits à usage pharmaceutique pour un montant total de 21.8 MD.

De même, le secteur des industries mécaniques et électriques a progressé de 35.8% avec des investissements déclarés de 748.0 MD contre 550.7 MD, lors de l’année 2012, suite à la déclaration de la création d’une unité totalement exportatrice de fabrication d’automobiles, de cycles, de motocycles et de moteurs pour un montant de 150.0 MD avec un capital mixte. Ce secteur a enregistré également la déclaration de la création d’une unité totalement exportatrice de fabrication de galleys et d’autres meubles pour avions pour un montant de 26.2 MD avec un capital 100% étranger et la déclaration de l’extension d’une unité totalement exportatrice de fabrication de ressorts à lames pour un montant de 23.0 MD avec un capital mixte.

En revanche, le reste des secteurs ont enregistré des résultats négatifs durant l’année 2013, à savoir :

– Le secteur des industries diverses dont les investissements ont régressé de 18.2% avec un montant de 569.0 MD contre 695.4 MD, essentiellement suite à la déclaration, durant l’année 2012, de la création d’une unité totalement exportatrice de recyclage de pneus usagés pour un montant de 196.2 MD avec un capital 100% étranger.

-Le secteur des industries du textile et de l’habillement dont les investissements ont diminué de 25.0% (179.6 MD contre 239.5 MD), essentiellement suite à la déclaration, lors de l’année 2012, de la création d’une unité totalement exportatrice de fabrication de fibres de tissu non tissé pour un montant de 45.3 MD avec un capital 100% étranger et à la déclaration d’une unité de confection pour un montant de 10.5 MD.

-Le secteur des industries agroalimentaires dont les investissements ont diminué de 41.1% avec un montant de 852.7 MD contre 1447.8 MD, durant l’année 2012, suite à la déclaration en août 2012 de la création d’une raffinerie de sucre totalement exportatrice pour un montant de 504.0 MD avec un capital mixte.

-Le secteur des industries du cuir et de la chaussure dont les investissements ont baissé de 66.9% passant de 55.3 MD à 18.3 MD, suite à la déclaration, durant l’année 2012, de l’extension d’une unité totalement exportatrice de fabrication de chaussures pour un montant de 28.9 MD avec un capital 100% étranger.

Baisse des investissements à participation étrangère

Les investissements industriels à 100% étrangers et en partenariat sont passés de 1687.8 MD, lors de l’année 2012, à 1512.3 MD , durant l’année 2013, enregistrant ainsi une baisse de 10.4%. Cette baisse est due aussi bien aux projets 100% étrangers dont l’investissement a atteint 519.9 MD contre 595.0 MD, durant l’année 2012, soit une diminution de 12.6%, qu’aux projets de partenariat dont les investissements ont baissé de 9.2% en passant de 1092.8 MD à 992.4 MD, durant l’année 2013.

Toujours selon l’APIi, la baisse enregistrée au niveau des investissements à 100% étrangers et en partenariat est imputable essentiellement au secteur des industries agroalimentaires (147.2 MD contre 768.5 MD) suite à la déclaration, lors de l’année 2012, de la création d’une raffinerie de sucre pour un montant de 504.0 MD. Il en est de même pour le secteur des industries du textile et de l’habillement avec des investissements étrangers et en partenariat de 88.4 MD contre 122.5 MD suite à la déclaration, lors de l’année 2012, de la création d’une unité de fabrication de fibres de tissu non tissé pour un montant de 45.3 MD.

Idem pour le secteur des industries diverses dont les investissements étrangers et en partenariat ont atteint 303.5 MD contre 333.1 MD, suite à la déclaration, durant l’année 2012, de la création d’une unité totalement exportatrice de recyclage de pneus usagés pour un montant de 196.2 MD. C’est aussi le cas du secteur des industries du cuir et de la chaussure dont les investissements étrangers et en partenariat sont passés de 35.3 MD à 10.6 MD, essentiellement suite à la déclaration, durant l’année 2012, de l’extension d’une unité de fabrication de chaussures pour un montant de 28.9 MD.

NBT

par -
selon les données du bulletin de conjoncture communiquées par l’agence de promotion de l’Industrie et de l’Innovation

selon les données du bulletin de conjoncture communiquées par l’agence de promotion de l’Industrie et de l’Innovation, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint, durant les cinq premiers mois 2013, le montant de 1759.9 MD, contre 1503.6 MD, lors des cinq premiers mois 2012, enregistrant ainsi une augmentation de 17.0%. Le nombre de projets déclarés a atteint 1644 au cours des cinq premiers mois 2013 contre 1886 lors de la période correspondante de 2012, soit une diminution de 12.8%.Ces projets permettront la création de 29724 postes d’emplois, contre 33000 postes d’emplois durant les cinq premiers mois 2012, soit un recul de 9.9%.

Les investissements déclarés par secteur

Toujours selon le document , le secteur des industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre a enregistré une augmentation de 212.0%, durant les cinq premiers mois 2013, avec des investissements déclarés de 574.1 MD contre 184.0 MD, au cours de la même période de 2012, suite à la déclaration de la création d’une cimenterie pour un montant de 400.0 MD avec un capital mixte.

C’est aussi le cas du secteur des industries chimiques qui a affiché un taux d’accroissement positif de 92.4% avec des investissements déclarés de 167.8 MD durant les cinq premiers mois 2013 contre 87.2 MD, un an plus tôt, essentiellement suite à la déclaration de la création d’une unité de production d’ammoniac pour un montant de 40.0 MD, à la déclaration de la création de deux unités de fabrication de produits à usage pharmaceutique pour un montant total de 21.8 MD et à la déclaration de la création d’une unité de fabrication de médicaments pour un montant de 10.0 MD avec un capital mixte.

De même, le secteur des industries mécaniques et électriques a progressé de 56.2% avec des investissements déclarés de 421.3 MD contre 269.8 MD, lors des cinq premiers mois 2012, suite à la déclaration de la création d’une unité totalement exportatrice de fabrication d’automobiles, de cycles, de motocycles et de moteurs pour un montant de 150.0 MD avec un capital mixte.

Ce secteur a enregistré également les déclarations des extensions de deux unités totalement exportatrices de fabrication d’emballage métallique et de câbles électriques pour un montant total de 22.7 MD.

En revanche, le reste des secteurs ont enregistré des résultats négatifs durant les cinq premiers mois 2013. Ainsi, celui des industries du cuir et de la chaussure dont les investissements ont baissé de 83.6% passant de 39.1 MD à 6.4 MD, suite à la déclaration durant les cinq premiers mois 2012 de l’extension d’une unité totalement exportatrice de fabrication de chaussures pour un montant de 28.9 MD avec un capital 100% étranger. Le secteur des industries diverses dont les investissements ont régressé de 62.3% avec un montant de 157.9 MD contre 418.8 MD, essentiellement, suite à la déclaration, durant les cinq premiers mois 2012, de la création d’une unité totalement exportatrice de recyclage de pneus usagés pour un montant de 196.2 MD avec un capital 100% étranger.

Le secteur des industries du textile et de l’habillement dont les investissements ont diminué de 22.4% (57.0 MD contre 73.5 MD), essentiellement suite à la déclaration lors des cinq premiers mois 2012 de la création d’une unité totalement exportatrice de confection pour un montant de 10.5 MD et à la déclaration de l’extension d’une unité de fabrication de fils, de cordes et de filets de pêche pour un montant de 7.0 MD. C’est le cas également du secteur des industries agroalimentaires dont les investissements ont baissé de 12.9% avec 375.4 MD contre 431.2 MD suite à la déclaration durant les cinq premiers mois 2012 de la création d’une unité totalement exportatrice de transformation de tomates pour un montant de 18.0 MD, à la déclaration de l’extension d’une unité de fabrication d’aliments pour bétail pour un montant de 16.3 MD et à la déclaration de l’extension d’une couscousserie pour un montant de 14.0 MD.

Les investissements déclarés par objet

Les investissements déclarés dans le cadre des projets de création sont passés de 986.3 MD, lors des cinq premiers mois 2012 à 1297.6 MD durant les cinq premiers mois 2013, enregistrant ainsi une hausse de 31.6%.

Le nombre de ce type de projets a diminué de 10.1% en passant de 1340, durant les cinq premiers mois 2012 à 1204, lors des cinq premiers mois 2013, et les emplois à créer ont reculé de 9.6% en passant de 25005 à 22616 durant la même période, relève la même source.

Nadia Ben Tamansourt

par -
Les intentions d'investissement dans l'industrie ont augmenté de 17%

Les intentions d’investissement dans l’industrie ont augmenté de 17%, à 1759,9 MD, entre 2012 et 2013 (cinq premiers mois), selon l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).

1644 projets ont été déclarés, de janvier à mai 2013, dont 64 présentant un investissement de plus de 5 millions de dinars (MD).

L’ensemble de ces projets pourrait créer, une fois en activité, près de 30 mille postes d’emploi.

Selon le Bulletin de conjoncture publié par l’APII (Mai 2013), ces intentions d’investissement concernent surtout les créations d’entreprises et les projets à participation étrangère.

Ces projets seront orientés principalement, vers les industries des matériaux de construction (574 MD), mécaniques et électriques (421 MD) et agroalimentaires (375 MD).

D’après ce même document, les exportations industrielles ont crû, entre 2012 et 2013 (cinq mois), 9,3%, à 9763 MD.

Près de la moitié de ces exportations (4347 MD) proviennent des industries mécaniques et électroniques, alors que le 1/5 des exportations (2235 MD), est assuré par les industries du textile et de l’habillement.

En revanche, les investissements déclarés dans les services ont régressé de -25%, à 642 MD, en mai 2013.

par -
Les investissements industriels déclarés dans les zones de développement régional ont connu une baisse de 16

Les investissements industriels déclarés dans les zones de développement régional ont connu une baisse de 16,3%, passant de 1135,8 MD, durant les 9 premiers mois de l’année 2012, contre 1356,9 MD durant la même période de l’année dernière, a indiqué la récente lettre de l’API.

La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 56,6% à 41.2% durant les neuf premiers mois 2012.

La baisse ainsi enregistrée est imputable essentiellement au gouvernorat de Sfax dont les investissements déclarés dans les zones de développement régional ont atteint 34,7 MD contre 163,9 MD, au cours de la même période de l’année 2011.

Cette baisse est imputable également à la baisse des investissements déclarés dans les gouvernorats de Jendouba (49,9 MD) ainsi qu’à Sidi Bouzid (44,6 MD) et à Siliana (39,5MD).

par -
Des investissements dans des  projets dont le coût est supérieur ou égal à 5 MD

Des investissements dans des projets dont le coût est supérieur ou égal à 5 MD, ont enregistré un accroissement de 29,6% passant de 1240,1 MD, durant des 9 premiers mois de 2011, à 1607,2 MD, au cours de la même période 2012.

Le nombre de ces projets a atteint 88, au cours des neuf premiers mois 2012, contre 92 projets du même type, durant la même période de l’année précédente. Ces projets permettront la création de 9197 contre 13707 emplois en 2011, soit une baisse de 32,9%.

Il est à signaler que les projets de 5 MD et plus qui ne représentent que 2,9% du nombre des projets déclarés et 17,3% du nombre des emplois, totalisent 58,4% de l’ensemble des investissements déclarés.

par -
Le secteur de l’industrie  a enregistré au cours des 9 premiers mois de 2012

Le secteur de l’industrie a enregistré au cours des 9 premiers mois de 2012, des résultats positifs qui confirment la dynamique enregistré, au cours des derniers mois, se traduisant notamment par une amélioration des principaux indicateurs économiques.

C’est dans ce contexte que les chiffres communiqués par l’agence de promotion de l’industrie et de l’innovation relèvent qu’un accroissement de 14.8% a été affiché dans l’industrie et une augmentation de 46,1% dans le secteur des services.

Le total des investissements déclarés dans l’industrie est passé de 2.398,1 à 2.754,2millions de dinars (MD). Les investissements dans le secteur des industries de cuir et chaussures ont enregistré une hausse de +335,9%, suivies par les industries agro-alimentaires (+81,1%) et des industries du textile et habillement (+4,2%).

S’agissant des autres secteurs, une baisse a été enregistrée pour les secteurs des industries des matériaux de construction, céramique et verre (-11,6%), pour celui des industries mécaniques et métallurgiques (-36,2%) et des industries chimiques (-38,5%).

 

Sur un autre volet, les investissements à parts étrangères mixtes ou à 100% étrangers ont augmenté de 52,9%, passant de 852,9 à 1.304,2 MD.

Les investissements mixtes sont passés de (627,8 MD) à (858,9 MD), soit une hausse de 36,8%.

Les investissements 100% étrangers ont évolué de (225,1 MD) à (445,3 MD), soit une progression de 97,8%.

Au plan régional, les investissements déclarés dans les régions de l’Est ont augmenté de 38,5% passant de (1.575MD) à (2.180,6MD). Dans les régions de l’Ouest une baisse a été enregistrée aux environs de 30,3%, passant de (823,1MD) à (573,6 MD). En ce qui concerne les zones de développement régional, l’investissement a baissé de 16,3%, évoluant de (1.356,9MD) à (1.135,8 MD).

 

Les investissements déclarés dans le secteur des services ont enregistré une hausse de 46,1%, passant de (811,5 MD), en septembre 2011, à (1.185,6 MD) en septembre 2012. Les investissements à parts étrangères ont augmenté dans ce secteur de 11,4%.

Les investissements dans les régions de l’Est ont augmenté de 61,1% passant de ‘635,7MD) à (1.023,9 MD). Dans les régions de l’Ouest, une baisse a été observée de 8%, passant de (175,8MD) à (161,7 MD).

Accélération du rythme des investissements

Le programme de mise à niveau a enregistré 350 nouvelles adhésions, à fin août 2012, nécessitant des investissements de l’ordre de 388MD avec 56MD de primes approuvées. Pour ce qui est des investissements technologiques à caractère prioritaire, 516 dossiers ont été approuvés (+4.2%) représentant des investissements de l’ordre de 25MD.

Il est à remarquer que les 9 premiers mois de l’année 2012 ont été marqués par l’accélération du rythme des investissements de recherche et développement avec 10 dossiers approuvés totalisant 0.288MD.

S’agissant des projets innovants, on a aussi enregistré l’approbation 23 dossiers pour investissement de 202MD.

Nadia Ben Tamansourt

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Selon un nouveau rapport présenté aujourd'hui lors d'une conférence, le commerce transfrontalier informel en Afrique pourrait contribuer à l'amélioration des moyens d'existence et à...

SPORT

Reseaux Sociaux