Tags Posts tagged with "investissements, régions,"

investissements, régions,

par -
Bien qu’il soit l’une des principales revendications de la Révolution

Bien qu’il soit l’une des principales revendications de la Révolution, le développement régional peine à décoller. Trop peu d’investissements, de projets et d’emplois créés dans les régions internes de la Tunisie, comme en témoignent les derniers chiffres rendus publics récemment par l’agence de promotion de l’investissement (API). Des chiffres qui clignotent au rouge et reflètent l’état es régions tunisiennes.

Les cinq premiers mois de l’année 2014 ont été caractérisés par une baisse au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional de 51,7% avec 574,8 MD contre 1190,8 MD, durant la même période de l’année 2013. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 67,7% à 46%, durant les cinq premiers mois 2014.

La baisse ainsi enregistrée au niveau des investissements déclarés dans les zones de développement régional concerne essentiellement le gouvernorat de Sidi Bouzid dont les investissements ont atteint 43,8 MD, contre 567,4 MD. De même, les investissements déclarés dans le gouvernorat de Béja sont passés de 74,5 MD à 17,8 MD et ceux déclarés dans le gouvernorat de Kasserine ont diminué de 44,5 MD à 19,3 MD.

Ont également baissé les investissements déclarés dans le gouvernorat de Siliana qui n’ont pas dépassé les quelques 8,7 MD contre 43,5 MD en 2013.

Il est à signaler, en revanche, que contrairement à ces régions, d’autres gouvernorats ont enregistré une évolution des investissements déclarés au cours des cinq premiers mois 2014 comme les zones de développement régional du gouvernorat de Gabès dont les investissements déclarés sont passés de 5,3 MD à 63,9 MD. Le gouvernorat de Tozeur avec un volume d’investissement déclaré de 31,6 MD contre 12,9 MD. Le gouvernorat de Gafsa avec un des investissements de 36 MD contre 17.3 MD.

De même, les investissements déclarés dans les zones de développement régional du gouvernorat de Bizerte ont atteint 29,2 MD contre 4,4MD.

Cette baisse a également touché le nombre de projets bénéficiaires de la prime d’investissement au titre du développement régional qui est passé de 120 (pour un investissement total de 428,1 MD) à 105 projets (pour un investissement total de 1141,5 MD), durant les cinq premiers mois 2014. Ces projets vont permettre la création de 3479 postes d’emplois, contre 3974 postes d’emplois durant les cinq premiers mois 2013.

La prime d’investissement accordée a atteint 17,9 MD contre 30,2 MD, lors des cinq premiers mois 2013, soit une baisse de 40,7%.

Le nombre de projets bénéficiaires de la participation de l’Etat et des primes d’investissement au titre des nouveaux promoteurs et des PME est passé de 58 (pour un investissement de 75,4 MD) à seulement 21 projets (pour un investissement total de 26.5 MD), durant les cinq premiers mois 2014. Ces projets vont permettre la création de 1091 postes d’emplois, contre 1694 postes d’emplois, durant les cinq premiers mois 2013. La participation de l’Etat et les primes d’investissement accordées ont atteint 5,6 MD contre 13,4 MD lors des cinq premiers mois 2013, soit une baisse de 57,9%.

Au total, l’investissement déclaré durant les cinq premiers mois de 2014, dans le secteur industriel a atteint le montant de 1249,1 MD, contre 1759,6 MD, durant la même période de l’année 2013, enregistrant ainsi une baisse de 29%.

Le nombre de projets déclarés a atteint 1740, au cours des cinq premiers mois 2014, contre 1640, lors des cinq premiers mois 2013, soit une augmentation de 6,1%.

Ces projets permettront la création de 24308 postes d’emplois, contre 29704 postes d’emplois durant les cinq premiers mois 2013, soit un recul de 18,2%.

Kh.T

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE