Tags Posts tagged with "investisseurs étrangers, Tunisie"

investisseurs étrangers, Tunisie

par -
0
Malgré un climat politique instable et un contexte économique mondial difficile

Malgré un climat politique instable et un contexte économique mondial difficile, la Tunisie continue reprend son statut de site d’accueil attractif pour l’investissement étranger. Bombardier, leader mondial du secteur des technologies ferroviaires vient de conforter ce retour, certes encore timide, de la confiance que les étrangers témoignent à l’investissement en Tunisie. Lors d’une cérémonie organisée, ce mercredi, 21 novembre 2012, au ministère de l’Industrie, un accord de partenariat a été signé entre Bombardier Transport et Sicor, une filiale tunisienne du groupe français Sirail, spécialisée dans la fabrication de cordons, faisceaux et de sous-ensembles électriques et électroniques.

Aux termes de cet accord, Bombardier investit environ 70 millions de dinars en Tunisie tout en s’appuyant sur la société Sicor qui s’engage, de son côté, à créer 100 nouveaux emplois au sein de la société. Sicor se chargera de produire des faisceaux de câblage de puissance et de contrôle commande de trains régionaux et de banlieue en Europe. Le nombre des trains pour l’année 2012 est fixé à 129 trains européens. Dans une déclaration à Africanmanager, Pier Prina Mello, directeur des ventes pour le Moyen Orient et l’Afrique du Nord (MENA) de Bombardier, a indiqué que ce chiffre devrait atteindre environ 890 trains à l’horizon 2020, ce qui nécessitera des investissements de l’ordre de 500 millions de dinars. Cette opération de production sera aussi confiée à la société Sicor.

En effet, le choix de la Tunisie comme terre d’accueil des investissements de Bombardier n’est pas le fruit du hasard mais a été fait eu égard aux nombreux atouts et avantages stratégiques d’investissement dont se prévaut la Tunisie. Nombreux sont déjà les experts qui ont estimé que l’’économie tunisienne, une fois débarrassée légalement de l’emprise tentaculaire du clan Ben Ali, a tous les atouts pour prospérer.

Lors de cette cérémonie de signature, Prina Mello a confirmé déjà que le choix de la Tunisie n’est pas arbitraire mais est imputable à ses réussites : « Nous sommes exigeants sur la qualité des prestations et des produits que nous achetons à nos fournisseurs, car nos gros clients européens sont eux aussi très exigeants », a indiqué Prina Mello en soulignant que, depuis l’année 2006, Sicor a fait preuve d’un grand professionnalisme grâce à l’expertise et la performance de sa main d’œuvre tunisienne. « Le succès de notre relation est un début et nous envisageons de développer notre base de fournisseurs en Tunisie », a-t-il ajouté.

Se confiant toujours à Africanmanager, le directeur des ventes pour le Moyen Orient et l’Afrique du Nord (MENA) de Bombardier a expliqué que les sociétés tunisiennes travaillent déjà avec des standards européens.

Au sujet du climat des affaires en Tunisie, il a fait savoir qu’au Maghreb, Bombardier a toujours investi. « Nous croyons fermement à la Tunisie et à toutes les sociétés tunisiennes de sous-traitance et personne ne peut jamais avoir des doutes concernant la validité de ce pays », a indiqué Prina Mello en soulignant que la Tunisie était toujours un partenaire commercial de premier choix pour Bombardier et pour l’Europe en général. « Toutes les grandes sociétés mondiales se sont installées d’une façon ou d’une autre en Tunisie », a-t-il affirmé.

Sur le contexte de la Révolution, il a précisé qu’il est évident que cela peut causer des retards et quelques problèmes. Il est évident aussi, selon lui, que sur certains projets ont été ralentis mais, assurément, la Tunisie va reprendre de la vitesse et va mener à terme tous ces projets. Ce ne sont pas des projets politiques mais plutôt des projets qui ressortissent à une réelle nécessité », a-t-il dit.

En termes d’emploi, Oliveir Piganer, responsable à Sicor, a fait savoir, dans une déclaration à Africanmanager, que ce projet va offrir plus de 2 millions d’heures de travail en Tunisie. Il a aussi indiqué que Sicor doit investir immédiatement 2,8 millions en Tunisie pour accueillir ce nouveau projet. « Si les investissements arrivent plus vite, on va faire des investissements supplémentaires. Il s’agit de notre troisième contrat avec Sicor, mais c’est le plus important », a-t-il expliqué. A préciser également que Sicor prévoit des investissements pour construire et équiper un nouveau bâtiment d’environ 2000 m2 afin d’augmenter la capacité de production de son site à M’ghira.

Khadija Taboubi

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

SPORT

0
Déclarations après le match Tunisie-Angola (43-34), disputé jeudi après-midi à Metz, pour le compte de la 5e et dernière journée du Mondial-2017 de handball...