Tags Posts tagged with "Isabel dos Santos"

Isabel dos Santos

par -

Le président angolais, Jose Eduardo dos Santos, 74 ans, au pouvoir depuis 1979, a beau donner des gages sur son intention de ne pas briguer un autre mandat en 2017, une partie de l’opinion publique n’a toujours pas digéré la désignation de sa richissime fille à la direction de la compagnie pétrolière publique Sonangol. D’ailleurs à peine trois jours après cette nomination très controversée, le 05 juin 2016, un groupe de juristes angolais a fait des pieds et des mains pour casser la décision du président. Le 22 décembre 2016, ils sont introduit un premier recours contre cette nomination, il a été rejeté. Ils viennent de remettre ça en faisant appel devant la Cour constitutionnelle.

Celle que les citoyens surnomment la « princesse », femme d’affaires, et accessoirement la plus riche du continent africain, veut donc s’offrir une autre casquette, à la tête de cette grosse entreprise publique, mais c’était sans compter sur la résistance. La Cour suprême a beau estimer que «la nomination d’Isabel dos Santos par son père ne viole pas la loi sur la probité publique ni la Constitution angolaise », la pilule ne passe toujours pas.

Le porte-parole des 12 juristes plaignants, David Mendes, a indiqué, cité par l’agence Reuters : « Nous avons déposé un appel extraordinaire devant la Cour suprême, par laquelle transite la procédure devant la Cour constitutionnelle »
Mais les plaignants ont très peu de chances d’avoir gain de cause. « Les auteurs du recours doivent prouver de manière claire l’inconstitutionnalité de la nomination, ce qui serait surprenant et très improbable », a confié à Reuters Jose Carlos, un avocat.

En attendant la toute première femme milliardaire africaine, en dollars, d’après le magazine Forbes, a entrepris le vaste chantier de la réforme de Sonagal, plombée par des années de mauvaise gestion. Mais il se murmure qu’Isabel dos Santos serait surtout en service commandé, par son papa de président, pour redorer le blason du pays. En effet l’Angola a détrôné le Nigeria en 2016 et est devenu le premier producteur de pétrole du continent, mais cela ne l’a pas empêché de tendre la main au FMI pour renflouer ses caisses, car l’or noir ça ne paye plus. Le gouvernement s’est finalement ravisé, pour s’éviter cette humiliation et veut compter sur les propres ressources du pays. «Je veux faire de la Sonangol une compagnie très rentable », a déclaré récemment Isabel dos Santos au Financial Times. Il y a du boulot car les bénéfices de la société sont passés de 3,2 milliards en 2013 à 400 millions de dollars en 2015. Il est vrai que la chute des cours du pétrole n’arrange pas les choses…

par -

Le président angolais, José Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 1979, a placé sa fille, Isabel dos Santos, à la tête de la compagnie nationale des hydrocarbures, Sonangol, a fait savoir la radio publique Rádio Nacional, reprise par l’Agence Reuters. C’est le couronnement d’un brillant parcours dans le monde des affaires, où la dame a ramassé des milliards de dollars, grâce bien entendu à la main de fer de son papa qui a dégagé un boulevard pour elle.

Isabel dos Santos va donc piloter le conseil d’administration de la Sonangol, qui n’est rien d’autre que la deuxième plus grande entreprise du continent africain, avec un chiffre d’affaires de 40 milliards de dollars en 2013. Mais la chute des cours du pétrole est passée par là et un gros boulot attend la milliardaire.

Elle devra batailler pour remettre la Sonangol à flot

Certes c’est un prestigieux poste que le chef de l’Etat offre là à sa fille, mais elle va devoir batailler pour remettre à flot la compagnie nationale. En février dernier, Sonangol avait annoncé que ses dettes vis-à-vis des compagnies pétrolières étrangères avaient atteint un niveau record, alors que ses revenus pétroliers avaient fondu comme neige au soleil.

Le gouvernement a décrété une restructuration profonde de la Sonangol en avril dernier pour plus d’efficacité et de rentabilité. C’est pas gagné en ces temps de plongée des cours du pétrole, même si le prix du baril est revenu à des niveaux plus acceptables, aux alentours de 50 dollars.

L’axe de réforme qui a été envisagé par le ministre du pétrole, Jose Maria Botelho de Vasconcelos, c’est de focaliser les efforts de Sonangol sur l’exploration et la production d’hydrocarbures, épaulés en cela par deux nouveaux organismes : l’Agence et le Conseil supérieur. Le premier devrait s’occuper surtout de la négociation des contrats entre le gouvernement et les producteurs d’hydrocarbures qui opèrent en Angola (Exxon, Chevron, Total, BP et Eni, notamment). Le second, contrôlé directement par le président dos Santos, administrera les parts de l’État dans la Sonangol.

La femme la plus fortunée d’Afrique

A à peine 43 ans, Isabel dos Santos est assise sur un magot évalué par le magazine américain Forbes à plus de 3 milliards de dollars. C’est tout simplement l’un des investisseurs les plus costauds de la Bourse de Lisbonne et la femme la plus fortunée d’Afrique.

Dans son pays, Isabel dos Santos a un gros paquet d’actions dans la compagnie de téléphonie mobile Unitel, dans des entreprises du secteur bancaire, dans la cimenterie et dans la distribution.

Son frère, José Filomeno dos Santos, ne se plaint pas non plus puisqu’il est l’heuereux président du Fonds souverain de l’Angola (FDSEA). Autant dire qu’il jongle avec les milliards du pays !

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

La compagnie aérienne Air France met le paquet sur le Maroc. Dimanche 26 mars 2017, une nouvelle ligne entre les aéroports Paris-Charles-de-Gaulle et Marrakech...

SPORT