Tags Posts tagged with "Jedliane"

Jedliane

par -
Chakib Darwich

Les études de faisabilité économique, technique, sociale et environnementale du projet de Phosphate de Jedliane (gouvernorat de Kasserine) s’achèveront au plus tard vers la fin des mois de juin ou juillet prochain, a affirmé Taoufik Mansouri, président du Conseil d’administration de la société de développement et de services miniers « Chaketma » qui gère le projet.
« Une fois ces études sont terminées, il sera procédé à l’obtention de la licence d’exploitation de la mine de phosphate vers le mois de septembre 2017 », a-t-il ajouté à la correspondante de la TAP.
Une délégation de la société « Chaketma » se déplacera, le 17 mai courant, aux Etats-Unis où elle devra visiter une unité industrielle spécialisée dans l’extraction et la transformation du phosphate pour échanger des expertises et s’enrichir de nouvelles expériences, a-t-il indiqué.
Aménagée sur 10 km2, la mine de phosphate de Jedliane aura une capacité de production de 1,5 million de tonnes par an et d’emploi direct de 500 personnes. Le projet mobilisera des investissements de l’ordre de 400 millions de dinars. La durée de vie de la mine de Jedliane est estimée à une cinquantaine d’années au minimum.
Le projet a démarré en 2011 dans sa phase de prospection qui a nécessité des forages de plus de 20 mètres de profondeur. Les recherches ont démontré que la mine renferme des ressources estimées à 130 millions de tonnes de phosphate. Les analyses effectuées dans les laboratoires du Sers (gouvernorat du Kef) ont attesté que le phosphate de Jedliane est d’une rare qualité.

par -
Il semble que la situation de la compagnie de phosphate de Gafsa (CPG)

Les études d’impact environnemental et social du projet de phosphate de Jedliane (gouvernorat de Kasserine) viennent de démarrer, annonce, lundi, le président du conseil d’administration de la société Chaketma de prospection de phosphate, Taoufik Mansouri. Ces études devront être finalisées, en juin 2017, date à partir de laquelle la mine de phosphate entrera en exploitation avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes de phosphate par an et d’emploi direct de 500 personnes, selon la même source.
Le projet mobilisera des investissements de l’ordre de 500 millions de dinars. La durée de vie de la mine de Jedliane est estimée à une cinquantaine d’années au minimum.
Elle nécessite des moyens techniques coûteux et des investissements plus importants que ceux du bassin minier de Gafsa. Le lancement du projet a été rendu possible grâce à l’évolution des technologies et à la découverte, à l’échelle nationale, d’un procédé économique et efficace pour le traitement de ce type de phosphate, explique Mansouri.
Le projet a démarré, en 2011, dans sa phase de prospection qui a nécessité des forages de plus de 20 mètres de profondeur. Ces recherches ont démontré que la mine renferme des ressources estimées à 130 millions de tonnes. Les analyses effectuées dans les laboratoires du Sers (gouvernorat du Kef) ont attesté que le phosphate de Jedliane est doté d’une qualité rare, toujours selon la même source.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Le groupe libyen Ansar Asharia, classé comme organisation terroriste par l’ONU et les Etats-Unis, a annoncé samedi soir sa «dissolution», dans un communiqué publié...

SPORT

Reseaux Sociaux