Tags Posts tagged with "jihad"

jihad

par -
Selon des informations rapportées par le site Libération .fr

Selon des informations rapportées par le site Libération .fr, deux adolescentes de 15 et 17 ans sont en garde à vue depuis mardi à Tarbes et à Lyon dans une affaire liée aux départs vers des zones de djihad en Syrie, le site confirme ainsi une information de RTL.

Ces deux gardes à vue, qui ont été prolongées mercredi matin, peuvent durer jusqu’à 48 heures, s’agissant de mineures. Elles se déroulent dans le cadre d’une enquête préliminaire pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, ouverte par le parquet de Paris, a précisé à l’AFP une source judiciaire.

L’enquête, confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), est liée au départ probable en juin, vers la Syrie, d’une autre adolescente âgée de 14 ans et vivant à Argenteuil (Val-d’Oise), a précisé une source proche de l’enquête.

Les autorités françaises s’inquiètent de ce phénomène des départs vers la Syrie et des risques d’attentats à leur retour en Europe des plus radicalisés des candidats au djihad. Selon une source proche des dossiers, plus de 900 personnes seraient concernées, un chiffre englobant ceux qui sont déjà partis sur le théâtre des opérations, ceux en transit et ceux dont les services de renseignement ont la conviction qu’ils projettent d’y aller.

par -
Dans une interview accordée

Dans une interview accordée, ce mercredi, 25 juin 2014, au journal Al Joumhouria, Férid Béji, président de l’association Dar Al Hadith a déclaré que les salafistes djihadistes sont les enfants de l’Otan et des services de renseignement. Ils sont , à ses yeux , financés et armés pour occuper la région avec « la législation du diable », laquelle est considérée par eux comme « la législation de l’Islam » .

« C’est la vérité que le peuple tunisien doit connaitre», a-t-il dit, soulignant que bien que cette réalité soit très claire, certains politiciens et prédicateurs la défendent, ce qui représente, selon lui, une menace sur la sécurité nationale.

Il a appelé, à ce propos, toutes les institutions de l’Etat et la société civile à unir les efforts pour faire face à ce « courant takfiri », selon ses dires.

par -
Les combattants jihadistes avançaient jeudi vers la capitale Bagdad

Les combattants jihadistes avançaient jeudi vers la capitale Bagdad après s’être emparés de larges territoires du nord-ouest de l’Irak face à une armée en déroute, les Etats-Unis n’excluant pas de frappes aériennes pour enrayer l’offensive.

Craignant un assaut contre Kirkouk, les forces kurdes ont pris le contrôle total de cette ville pétrolière multiethnique située à 240 km au nord de Bagdad et de ses alentours après le retrait de l’armée irakienne.

Alors que le pays est plongé dans la tourmente depuis la prise mardi de la deuxième ville d’Irak, Mossoul, de sa province, Ninive, et de régions des provinces voisines de Kirkouk et Salaheddine, le Parlement devait se réunir jeudi, à l’appel du gouvernement du chiite Nouri al-Maliki, pour décréter l’état d’urgence. Mais, faute de quorum, cette session a été annulée.

Face à l’offensive d’envergure de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), et l’impuissance de l’armée à la contenir, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit de son côté à huis clos à partir de 15H30 GMT.

Dans un enregistrement sonore mercredi, l’un des dirigeants de l’EIIL, Abou Mohammed al-Adnani, a appelé les insurgés à «marcher sur Bagdad» et les villes saintes chiites de Kerbala et Najaf (centre).

Jeudi, les jihadistes étaient à 90 km au nord de la capitale irakienne, après s’être emparés de Dhoulouiya, selon un policier et des habitants.

Face à la débandade de l’armée, M. Maliki, honni par les jihadistes, a appelé «toutes les tribus à former des unités de volontaires» pour combattre avec ses forces les insurgés.

Outre des territoires du nord, les combattants aguerris de l’EIIL, considéré comme l’un des groupes «les plus dangereux au monde» par les Etats-Unis, contrôlent déjà des régions de la province occidentale d’Al-Anbar depuis janvier.

En vue d’enrayer l’offensive, les Etats-Unis qui ont retiré fin 2011 leurs troupes d’Irak après huit ans d’engagement, envisagent plusieurs options pour aider Bagdad, dont des frappes menées par des drones, selon un responsable américain.

Mais Washington et Londres ont exclu de renvoyer des troupes au sol dans ce pays.

Pour la Russie, ces derniers développements illustrent «l’échec total» de l’intervention américaine et britannique en Irak.

L’Otan a pour sa part écarté toute intervention de l’alliance.

par -
L'arrestation de  Bassem Achour

L’arrestation de Bassem Achour ,le recruteur à Enfidha,de jeunes pour les envoyer combattre en Syrie , dénoncé dans la vidéo mettant en scène l’exécution de jihadistes de Daech par le Front Al Nosra , a permis de mettre la main sur une autre personne impliquée dans cette affaire .

Il s’agit de l’imam d’une mosquée de la localité d’Ouled Abdallah à Enfidha à Sousse qui vient d’être arrêté,jeudi 08 mai, rapporte Jawhara FM.

par -
Une descente dans un domicile à Menzel Tmim (gouvernorat de Nabeul) a permis de découvrir une photocopieuse et des dizaines de livres appelant au djihad

Une descente dans un domicile à Menzel Tmim (gouvernorat de Nabeul) a permis de découvrir une photocopieuse et des dizaines de livres appelant au djihad, à la guérilla urbaine et au meurtre des agents de sécurité.

Un jeune extrémiste a été incarcéré et transféré, par la suite, devant le ministère public de Nabeul.

par -
Plus de 8000 militaires et éléments de la sécurité sont engagés dans une vaste opération contre les groupes armés djihadistes en Tunisie

Plus de 8000 militaires et éléments de la sécurité sont engagés dans une vaste opération contre les groupes armés djihadistes en Tunisie, en Algérie, au Nord Mali et au Niger, rapporte le journal algérien Al Khabar.

L’offensive qui n’a pas été annoncée officiellement, a été lancée, mercredi dernier, et est la plus vaste depuis l’opération française au Nord Mali.

Selon une source informée citée par le journal, les opérations militaires et sécuritaires ont commencé en Tunisie et au Nord Mali pour s’étendre rapidement à d’autres régions au Sud-est algérien et au Nord-ouest du Niger.

par -
Selon des sources informées citées par le quotidien Assarih

Selon des sources informées citées par le quotidien Assarih, il n’a été recensé qu’un seul cas de fille enceinte parmi celles de retour en Tunisie après avoir été enrôlées dans le jihad nikah en Syrie, contrairement à ce qui a été rapporté par les médias et les réseaux sociaux.

Ce nombre est infime en comparaison avec celui des filles d’autres nationalités, notamment européennes, arabes, tchétchènes et afghanes.

D’autre part, 4 filles du jihad nikah, de retour de Syrie, sont actuellement détenues dans le cadre d’enquêtes instruites à leur encontre. Leur âge varie entre 18 et 23 ans et sont originaires de plusieurs régions de Tunisie.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

En République démocratique du Congo, un communiqué officiel confirme le massacre de policiers dans la province du Kasaï, rapporte le site rfi.fr. Un document signé...