Tags Posts tagged with "John Kerry, Nouri al Maliki"

John Kerry, Nouri al Maliki

par -
0
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry, à Bagdad pour une visite impromptue, a pressé lundi le Premier ministre irakien, le chiite Nouri al Maliki, de former un gouvernement élargi face à l’offensive des djihadistes sunnites.

Deux semaines après la prise de Mossoul, la deuxième ville irakienne, dans le nord, les combattants de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont au cours du week-end renforcé leurs positions dans l’ouest de l’Irak, à la frontière syrienne.

Le chef de la diplomatie américaine a eu un entretien d’une heure quarante avec le Premier ministre irakien et d’autres dirigeants, pour discuter, selon le département d’Etat, « des actions américaines en cours pour aider l’Irak face à cette menace et exhorter les dirigeants irakiens à progresser aussi vite que possible dans le processus de formation d’un gouvernement qui représente les intérêts des Irakiens ».

John Kerry a été raccompagné ensuite à sa voiture par le chef de la diplomatie irakienne, Hochiyar Zebari. Le secrétaire d’Etat s’est montré fort peu disert, se bornant à dire alors qu’il montait à bord de l’auto: « C’était bien. »

Dimanche, John Kerry soulignait, à la suite de Barack Obama, qu’il n’appartient pas aux Etats-Unis de choisir les dirigeants au pouvoir à Bagdad mais ajoutait cependant que la pratique du pouvoir de Maliki avait provoqué le mécontentement parmi les Kurdes, les sunnites et une partie des chiites, majoritaires en Irak.

Washington, a-t-il ajouté, souhaite que les Irakiens « trouvent une direction prête à être inclusive et à partager le pouvoir ».

L’Irak doit toujours se doter d’un nouveau gouvernement, dans la foulée des élections législatives d’avril. C’est la liste dirigée par Nouri al Maliki qui a obtenu le plus de sièges au parlement mais il lui faudra néanmoins des alliés pour s’assurer une majorité.

Le président américain Barack Obama a annoncé la semaine dernière que les Etats-Unis étaient prêts à une « action militaire ciblée et précise » en Irak et qu’ils allaient envoyer jusqu’à 300 conseillers militaires pour aider les autorités de Bagdad.

Mais il a aussi appelé les dirigeants irakiens à mener une politique incluant toutes les composantes de la population irakienne, chiites, sunnites et Kurdes, seule à même, a-t-il dit, de sortir le pays de la crise.

Dans l’entourage de Kerry, on note que l’avancée des djihadistes de l’EIIL et de leurs alliés sunnites vers Bagdad s’est nettement ralentie. « Par conséquent, la menace sur Bagdad n’a plus le caractère immédiat qu’elle avait encore il y a quelques jours », a ajouté ce responsable du département d’Etat.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Au milieu des collines verdoyantes de Mubuga, à 100 km de la capitale burundaise de Bujumbura, 2 500 personnes se sont réunies hier pour célébrer de manière festive...

SPORT