Tags Posts tagged with "Le, Ministère, de, l’Intérieur"

Le, Ministère, de, l’Intérieur

par -

La Tunisie, durant plusieurs années, a fait beaucoup d’efforts pour les droits des enfants, en particulier dans le domaine de l’éducation. Cependant, de nombreuses violations persistent encore, comme par exemple les violences sexuelles. Les enfants tunisiens sont victimes d’abus sexuel. Ce phénomène de société, qui ne cesse d’augmenter, se propage dans toutes les principales villes du pays.

Les chiffres dévoilés récemment par le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, révèlent que le nombre d’enfants victimes d’abus sexuels a triplé de 2013 à 2016. Il est passé de 261 à 601.

Des cas ont été signalés auprès des délégations de l’Enfance, présentes dans toutes les régions. 33% sont victimes d’abus sexuels directement et 51% ont fait l’objet de harcèlement sexuel, a ajouté la même source.

MI : Plus de 800 enfants déclarés disparus en 2015

Selon des statistiques officielles fournies par le ministère de l’Intérieur, quelque 804 mineurs sont déclarés disparus en 2015, dont l’écrasante majorité sont des fugueurs. 99,62% d’entre eux ont été retrouvés sains et saufs.

Parmi les enfants disparus, 541 d’entre eux sont de sexe féminin. Selon le département de l’Intérieur, ce phénomène qui n’est pas exclusivement tunisien s’explique par la pression psychologique exercée sur certaines filles et la tension qui s’installe parfois dans les relations parents-enfants. Pour les enfants de sexe masculin, leur disparition s’explique par l’abandon scolaire précoce, les conditions matérielles et le chômage…

On rappelle que le Conseil de l’Europe, en collaboration avec le ministère de la Femme et de l’Enfance, avaient présenté  en 2015, la Convention du CE sur la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels. Cette convention s’articule autour de plusieurs axes très importants dont notamment  le lancement des campagnes de sensibilisation, la prévention dans les milieux scolaires, surtout dans les zones intérieures de la Tunisie.

par -
Le Ministère de l’Intérieur interdit désormais aux  marchands ambulants de squatter  les rues de la capitale et d’y étaler leur marchandise. Cette interdiction entre en vigueur à partir de  vendredi 2 septembre 2011. Le Ministère a mis en garde par ailleurs ceux qui essaieront de transgresser cette décision,  des sanctions et des poursuites judiciaires seront prises à leur encontre. On attendra cependant de voir si le ministère de l’intérieur qui n’a pas réussi à imposer le respect de la loi dans d’autres domaines, remportera cette fois le jeu du chat et de la sourie dans les rues de la capitale.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Le sort des banques publiques, les difficultés auxquelles elles font face et le dernier rapport de Fitch Rating ont été les principales questions soulevés...

AFRIQUE

Selon les données dévoilées par le ministère du Commerce algérien et reprises par APS, les produits alimentaires de large consommation ont vu leur prix...

SPORT