Tags Posts tagged with "L’huile olive , tunisienne"

L’huile olive , tunisienne

par -
L’huile d’olive tunisienne est très appréciée non seulement au niveau local mais également au niveau international par sa qualité, son goût et son prix. La Tunisie est le principal pays producteur d’huile d’olive en dehors de l’Union Européenne et occupe le 4ème  rang à l’échelle mondiale après l’Espagne, l’Italie et la Grèce. 
La Tunisie dispose actuellement d’une capacité de stockage d’huile d’olive de l’ordre de 350 milles tonnes dont 45% sont détenus par l’Office National de l’Huile (centres régionaux de Tunis, Sfax, Sousse, Sidi Bouzid, Kairouan et Zarzis).
Selon les derniers chiffres publiés par le  ministère de l’Industrie et de la Technologie  sur le secteur de l’huile d’olive en Tunisie, près de 1.430 huileries  opèrent dans le pays avec un total de trituration s’élevant à 23 mille tonnes par jour. Les huiles tunisiennes conditionnées s’exportent sur 34 marchés, essentiellement vers la Russie, les USA, la France, les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite.
Toujours selon la même source, les exportations d’huile d’olive ont enregistré une hausse  considérable, depuis le début de la campagne oléicole 2010/2011et jusqu’à fin juillet 2011.
Les quantités exportées ont évolué de 113% pour atteindre environ 9.535 tonnes contre 4.480 tonnes durant la même période de la campagne précédente. Les quantités d’huile d’olive conditionnée représentent 11% des exportations globales, soit 87.000 tonnes.
L’objectif, selon les dernières prévisions, serait d’atteindre cette année les 10% d’exportation d’huile d’olive conditionnée. Le marché américain représente près du tiers des destinations d’exportation, suivi par deux autres  marchés, espagnol et canadien, avec 12% chacun. Pour ce qui est des entrées en devises, la valeur des exportations de l’huile d’olive conditionnée a été estimée à 51 millions de dinars ce qui représente 14,7% des exportations globales d’huile d’olive. Le prix moyen d’exportation de l’huile d’olive conditionnée s’élève à 5,557 DT contre 4,000 DT pour l’huile d’olive en vrac, soit une majoration d’environ 39%.
Sur un autre volet, Lamia Chekir Thabet, directeur général du Centre technique de l’emballage et du conditionnement (Packtec) affirme que  «il faut s’engager pour relever tous les défis en poursuivant la concrétisation du programme de promotion de l’huile d’olive conditionnée et à terminer l’année en beauté en dépassant les prévisions fixées pour l’année 2011».
Elle  précise que les entreprises tunisiennes d’huile d’olive s’apprêtent à participer à une mission de prospection sur le marché russe. Une mission envisagée à l’occasion du salon «World Food Moscow», du 11 au 15 septembre 2011. 
Notons à ce propos que des séances de dégustation seront organisées avec l’appui de l’ambassade de Tunisie à Moscou et des experts du bureau Salvéo, spécialisés dans la promotion des exportations. Objectif de l’opération :  faire connaître l’huile d’olive tunisienne et nouer des relations de partenariat avec les acheteurs potentiels russes.
 Elle a, par ailleurs, rappelé que la consommation d’huile d’olive en Russie est en train d’évoluer très rapidement et représente un fort potentiel d’exportation pour les industriels d’huile d’olive. Elle a doublé durant les cinq dernières années pour passer de 5.000 tonnes en 2005 à 14.000 tonnes en 2008.
Toujours selon elle, l’Arabie Saoudite, est une nouvelle destination pour ce produit local qui sera conquise suite à la participation de plusieurs entreprises du secteur au salon «Saudi Agro-Food» qui aura lieu du 19 au 22 septembre à Riadh. Il s’agit d’une nouvelle chance pour les producteurs tunisiens afin de mieux faire connaître leurs produits. 
Mme Thabet souligne que pour «assurer la réussite de cette participation, un emplacement privilégié a été réservé au pavillon tunisien. Elle ajoute également que plusieurs événements sont prévus durant ces quatre journées. Il s’agit précisément  des séances de dégustation et des animations culinaires conduites par un chef cuisinier tunisien. «Une manière  de valoriser les spécificités et la qualité de l’huile d’olive tunisienne. Ces participations prometteuses en perspective représentent une étape importante et une continuation pour renforcer davantage la présence de l’huile d’olive tunisienne sur des marchés en pleine croissance »
La Tunisie se tourne depuis quelque temps vers de nouveaux marchés autres que le marché européen. Elle a ainsi participé dans des foires internationales en Asie où un grand nombre de consommateurs ont apprécié ce produit, ce qui ouvre la voie à de nouveaux contrats de vente pour des pays qui comptent des millions de consommateurs prêts à payer le prix fort.
Nadia Ben Tamansourt

par -
L’huile d’olive tunisienne est très appréciée non seulement au niveau local mais également au niveau international par sa qualité, son goût et son prix. La Tunisie est le principal pays producteur d’huile d’olive en dehors de l’Union Européenne et occupe le 4ème  rang à l’échelle mondiale après l’Espagne, l’Italie et la Grèce. 
La Tunisie dispose actuellement d’une capacité de stockage d’huile d’olive de l’ordre de 350 milles tonnes dont 45% sont détenus par l’Office National de l’Huile (centres régionaux de Tunis, Sfax, Sousse, Sidi Bouzid, Kairouan et Zarzis).
Selon les derniers chiffres publiés par le  ministère de l’Industrie et de la Technologie  sur le secteur de l’huile d’olive en Tunisie, près de 1.430 huileries  opèrent dans le pays avec un total de trituration s’élevant à 23 mille tonnes par jour. Les huiles tunisiennes conditionnées s’exportent sur 34 marchés, essentiellement vers la Russie, les USA, la France, les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite.
Toujours selon la même source, les exportations d’huile d’olive ont enregistré une hausse  considérable, depuis le début de la campagne oléicole 2010/2011et jusqu’à fin juillet 2011.
Les quantités exportées ont évolué de 113% pour atteindre environ 9.535 tonnes contre 4.480 tonnes durant la même période de la campagne précédente. Les quantités d’huile d’olive conditionnée représentent 11% des exportations globales, soit 87.000 tonnes.
L’objectif, selon les dernières prévisions, serait d’atteindre cette année les 10% d’exportation d’huile d’olive conditionnée. Le marché américain représente près du tiers des destinations d’exportation, suivi par deux autres  marchés, espagnol et canadien, avec 12% chacun. Pour ce qui est des entrées en devises, la valeur des exportations de l’huile d’olive conditionnée a été estimée à 51 millions de dinars ce qui représente 14,7% des exportations globales d’huile d’olive. Le prix moyen d’exportation de l’huile d’olive conditionnée s’élève à 5,557 DT contre 4,000 DT pour l’huile d’olive en vrac, soit une majoration d’environ 39%.
Sur un autre volet, Lamia Chekir Thabet, directeur général du Centre technique de l’emballage et du conditionnement (Packtec) affirme que  «il faut s’engager pour relever tous les défis en poursuivant la concrétisation du programme de promotion de l’huile d’olive conditionnée et à terminer l’année en beauté en dépassant les prévisions fixées pour l’année 2011».
Elle  précise que les entreprises tunisiennes d’huile d’olive s’apprêtent à participer à une mission de prospection sur le marché russe. Une mission envisagée à l’occasion du salon «World Food Moscow», du 11 au 15 septembre 2011. 
Notons à ce propos que des séances de dégustation seront organisées avec l’appui de l’ambassade de Tunisie à Moscou et des experts du bureau Salvéo, spécialisés dans la promotion des exportations. Objectif de l’opération :  faire connaître l’huile d’olive tunisienne et nouer des relations de partenariat avec les acheteurs potentiels russes.
 Elle a, par ailleurs, rappelé que la consommation d’huile d’olive en Russie est en train d’évoluer très rapidement et représente un fort potentiel d’exportation pour les industriels d’huile d’olive. Elle a doublé durant les cinq dernières années pour passer de 5.000 tonnes en 2005 à 14.000 tonnes en 2008.
Toujours selon elle, l’Arabie Saoudite, est une nouvelle destination pour ce produit local qui sera conquise suite à la participation de plusieurs entreprises du secteur au salon «Saudi Agro-Food» qui aura lieu du 19 au 22 septembre à Riadh. Il s’agit d’une nouvelle chance pour les producteurs tunisiens afin de mieux faire connaître leurs produits. 
Mme Thabet souligne que pour «assurer la réussite de cette participation, un emplacement privilégié a été réservé au pavillon tunisien. Elle ajoute également que plusieurs événements sont prévus durant ces quatre journées. Il s’agit précisément  des séances de dégustation et des animations culinaires conduites par un chef cuisinier tunisien. «Une manière  de valoriser les spécificités et la qualité de l’huile d’olive tunisienne. Ces participations prometteuses en perspective représentent une étape importante et une continuation pour renforcer davantage la présence de l’huile d’olive tunisienne sur des marchés en pleine croissance »
La Tunisie se tourne depuis quelque temps vers de nouveaux marchés autres que le marché européen. Elle a ainsi participé dans des foires internationales en Asie où un grand nombre de consommateurs ont apprécié ce produit, ce qui ouvre la voie à de nouveaux contrats de vente pour des pays qui comptent des millions de consommateurs prêts à payer le prix fort.
Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Sophia Genetics, leader mondial de la médecine basée sur les données, a dévoilé aujourd’hui depuis la Réunion Annuelle du Collège Américain de Génétique et...