Tags Posts tagged with "limitation"

limitation

par -
0

Dans ce continent où les chefs d’Etat rivalisent d’ardeur pour battre des records mondiaux de longévité, sur leurs fauteuils, l’exemple, une fois de plus, viendra du Bénin. Très loin des tristement célèbres Robert Mugabe (président du Zimbabwe), Eduardo Dos Santos (Angola), Idris Deby Itno (Tchad), Teodoro Obiang Nguema Mbasogo (Guinée Equatoriale), etc., le président béninois, Patrice Talon, richissime homme d’affaires, s’est engagé à rendre son tablier après un seul mandat de 5 ans. Qui dit mieux ? Pas grand monde, pour ne pas dire personne, dans une Afrique où l’appétit pour le pouvoir est, hélas, une maladie incurable….

Il y a même des bruits sur le probable successeur de Talon à la tête du pays. Olivier Boko, qui a aussi fait fortune dans les affaires et fait partie depuis belle lurette de la garde rapprochée de l’actuel président, a confié à plusieurs de ses proches qu’il est sur les starting-blocks pour participer au prochain scrutin, rapporte Jeune Afrique. Certes Boko n’a aucune fonction officielle dans le cabinet de Talon, mais il pilote certains gros dossiers et est souvent aux côtés du chef de l’Etat dans ses déplacements à l’étranger. Cela lui donne une connaissance très fine des affaires du pays et le place dans une position idéale pour succéder à Talon, si toutefois le bilan de ce dernier est jugé satisfaisant par des citoyens rodés à l’exercice démocratique…

Si Talon va au bout de son projet de mandat unique, il administrerait une belle leçon au reste du continent, ce qui ne serait pas une première. En effet depuis la présidentielle du 24 mars 1991, où le Premier ministre Nicéphore Soglo a battu à la régulière l’indéboulonnable Mathieu Kérékou (il avait pris le pouvoir, par les armes, en 1972), le Bénin séduit l’Afrique et le monde par ses alternances politiques sans grabuge. Patrice Talon appartient donc à une longue lignée de présidents exemplaires à bien des égards, même s’il n’est pas du tout certain que son idée de mandat unique fasse tache d’huile…

par -
0
Participant à la conférence « Investir en Tunisie- Start-up Democracy »

Le salaire des patrons est une des questions qui agitent en ce moment les milieux politiques et médiatiques en France. Le Premier ministre, Manuel Valls, a dit son mot ce matin du jeudi 19 mai sur la radio RTL : Le gouvernement va « légiférer » pour limiter et encadrer les rémunérations des chefs d’entreprise.

« Nous avons fait le choix dans un premier temps de mettre les entreprises face à leurs responsabilités, en l’occurrence le patronat. Force est de constater que cela n’a pas été respecté. », a déclaré Valls.
A souligner que le Premier ministre est monté au créneau suite au texte signé dans le quotidien Libération par quarante personnalités, dirigeants politiques et syndicaux ou intellectuels, exigeant qu’un patron d’entreprise « ne puisse pas être rémunéré plus de 100 smics, soit 1,75 million d’euros par an ».

Hollande et les pétitionnaires dans le même camp

La polémique sur la rémunération des patrons est montée en intensité à la suite des révélations sur les sommes astronomiques que touchent des dirigeants tels que ceux de Renault et PSA, Carlos Ghosn et Carlos Tavares. Même le président de la République, François Hollande, avait, semble-t-il, été secoué par les avantages des patrons, alors que lui est à la tête d’un pays en proie à des difficultés économiques et qu’il peine à relancer. Hollande a été le premier à dégainer la menace d’une loi pour lester les salaires des patrons.

Cette sortie du chef de l’Etat a conforté l’élan des signataires de l’appel et d’une pétition en ligne sur la plateforme Change.org. Parmi les auteurs de ce texte il y a des personnalités politiques de premier plan, comme le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), mais également des responsables syndicaux, l’économiste très réputé Thomas Piketty, les sociologues de renom Dominique Méda et Michel Wieviorka, ou encore l’éminent historien Pierre Rosanvallon.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Au milieu des collines verdoyantes de Mubuga, à 100 km de la capitale burundaise de Bujumbura, 2 500 personnes se sont réunies hier pour célébrer de manière festive...

SPORT