Tags Posts tagged with "loi électorale"

loi électorale

par -

L’enjeu en ce moment c’est certes le fauteuil du palais de l’Elysée, qui va se jouer ce dimanche 07 mai, mais le répit sera de courte durée pour le vainqueur puisque tout de suite après il faudra aller à la pêche pour les élections législatives. En effet c’est ce scrutin qui permettra au prochain président de la République, ou à la prochaine présidente, de disposer d’une majorité au Parlement pour dérouler son programme. Le souci c’est que quel que soit le vainqueur de dimanche, il aura beaucoup de mal à fédérer autour de lui pour avoir une majorité claire. On le sait, l’ex-ministre des Finances de François Hollande, Emmanuel Macron, n’a pas un grand parti derrière lui, et ce ne sont pas ses alliances avec le Modem de François Bayrou ou éventuellement d’autres formations du centre qui vont résorber cette béance. Idem pour la présidente du Front national, Marine Le Pen, qui devra se passer de la formation phare à droite, Les Républicains. D’après le Canard enchaîné, Le Pen a déjà une solution toute trouvée, enfin si on peut dire : Elle envisage de “changer la loi électorale par un référendum” puis tout bonnement dissoudre l’Assemblée nationale si elle remporte le scrutin de dimanche.

Si la nouvelle Assemblée nous est hostile, nous changerons la loi électorale par un référendum organisé dès l’été prochain, puis la Présidente dissoudra l’Assemblée”, a dit Gilles Lebreton, député européen du FN et membre du conseil stratégique de la candidate de l’extrême droite, cité par le journal dans son édition de ce mercredi 3 mai 2017. Cette voie serait radicale, mais ce serait la seule issue pour Le Pen si elle veut s’offrir une chance de gouverner le pays en cas de triomphe dimanche. Dans cette hypothèse, la patronne du FN devrait se farcir une cohabitation avec l’actuelle majorité de gauche, mais son cauchemar serait de courte durée, le temps de fignoler un référendum qui lui ouvrirait une voie royale vers le changement de la loi électorale et déboucher sur la “proportionnelle intégrale”, un vieux rêve du FN, lequel d’ailleurs est en très bonne place parmi les “144 engagements présidentiels” de la candidate et ce, dans tous les scrutins.  Cette disposition donnerait “une prime majoritaire de 30 % des sièges pour la liste arrivée en tête et un seuil de 5% des suffrages pour obtenir des élus”, d’après le programme du parti d’extrême droite. Bref, Le Pen nous prépare un bouleversement total de la vie politique et des institutions françaises !

par -

Le ministre des Affaires locales et de l’Environnement, Riadh Mouakher, a annoncé que toutes les délégations spéciales ont été dissoutes comme le prévoit la loi électorale.

« Comme prévu, les délégations spéciales ont été dissoutes huit mois avant la tenue des élections municipales, des cadres administratifs (premiers délégués, délégués, et cadres régionaux) ont été désignés à la tête de nouveaux comités provisoires afin de gérer le quotidien », a précisé le ministre lors de son passage ce mercredi 19 avril 2017 sur les ondes d’Express Fm.

par -
Plusieurs sources d'informations prévoient que le représentant des universitaires au sein de la nouvelle ISIE

Le président de l’Instance supérieure indépendante des Élections (ISIE), Chafik Sarsar a déclaré que les élections municipales et locales prévues pour le 26 mars 2017 ont été annulées suite au retard enregistré dans l’élaboration de la loi électorale.

Intervenu ce lundi 8 août 2016 sur Express Fm, Chafik Sarsar a accusé certains partis politiques de veiller à ne pas tenir les municipales dans les délais indiqués :  » Certains partis ne sont pas prêts pour la tenue des élections municipales durant l’année 2017″, a-t-il dit.

par -

La commission des compromis à la chambre des représentants du peuple n’a pas pu surmonter, lors de sa réunion mardi avec le ministre des affaires locales Youssef Chahed, les points en désaccord sur le projet d’amendement de la loi de 2014 portant sur les élections et les référendums, aboutissant à son transfert à l’assemblée générale pour les trancher au vote.
« La commission a examiné la moitié des propositions d’amendement au total de 73 », a déclaré au terme de la réunion Kalthoum Badreddine, présidente de la commission de réglement intérieur, de l’immunité et des lois parlementaires et électorales, a l’agence TAP.
« Le débat a abouti au retrait de certaines propositions alors qu’un consensus s’est dégagé sur d’autres propositions », a-t-elle précisé.
« Les points de désaccord qui avaient émergé lors du débat au sein de la commission de reglements intérieurs ont été soulevés de nouveau au sein de la commission des compromis et il semble que le seul moyen de trancher le blocage est de les soumettre au vote lors de l’assembée générale », a-t-elle ajouté.
Ces points de désaccord portent sur la parité entre hommes et femmes, la représentativité des jeunes porteurs d’handicaps, les dispositions sur le financement de la campagne électorale, le mode de scrutin et la présidence du conseil municipal et régional.
« Cetains députés ont tenu à faire passer leurs propositions malgré le refus unanime des blocs parlementaires », a noté Kalthoum Badreddine, soulignant que « la commission est soucieuse de se présenter à l’assemblée générale avec le plus large consensus possible pour faciliter l’adoption du projet de loi ».
Le projet de loi soumis à l’assemblée générale portent sur des amendements de 30 articles environ par rapport à la loi de mai 2014. Ils concernent le mode d’enregistrement des électeurs pour empêcher les manipulations du corps électoral, la détermination des conditions de candidature vers une composition diversifiée et équilibrée des conseils municipaux et régionaux renforcant la représentativité des femmes et des jeunes ainsi que la rationalisation du financement public de la campagne électorale et l’incorporation de nouvelles dispositions portant sur les litiges électoraux.

par -

La commission du règlement intérieur, de l’immunité, des lois parlementaires et des lois électorales à l’Assemblée des représentants du peuple a approuvé mardi le rapport du projet de loi amendant et complétant les dispositions de la loi relatives aux élections et au référendum. Ce rapport a été approuvé avec six voix contre une seule abstention à la lumière de l’absence du reste des membres de la commission (22).
Dans une déclaration à la TAP, la présidente de la commission Kalthoum Badreddine, a souligné que ce projet de loi sera discuté en plénière fin mai courant.

TAP

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Pendant une opération de sauvetage en mer Méditerranée survenue le 23 mai, la garde côtière libyenne s'est approchée des embarcations en détresse, a intimidé...

SPORT

Reseaux Sociaux