Tags Posts tagged with "Lotfi M’Raihi"

Lotfi M’Raihi

par -

Le secrétaire général de l’Union populaire républicaine (UPR), Lotfi Mraihi a affirmé que son parti participera aux prochaines élections municipales. Il présentera, à l’occasion un programme axé sur la réforme de l’économie et le renforcement de la culture au plan local, régional et national.
Dans une déclaration, dimanche, à l’Agence TAP, à l’occasion de la réunion du Comité central du parti, dans la capitale, Mraihi considère que l’UPR est le seul parti sur la scène politique qui combat le système des lobbies et qui préconise le protectionnisme économique.
Il a rappelé le rôle du parti dans le dévoilement de plusieurs affaires de corruption à l’instar des stents et de l’anesthésiant périmés.
Selon le secrétaire général du parti, l’économie tunisienne continue à être entre les mains des mêmes lobbies de l’ancien régime.
Mraihi estime par ailleurs que le paysage politique n’a pas changé après 2011, affirmant que son parti qui continue à être marginalisé par les « médias publics infiltrés » se propose comme alternative.
Sur un autre plan, Lotfi Mraihi estime que le ministère de la Culture doit confier désormais l’organisation des festivals à la société civile de manière à mettre en exergue les spécificités culturelles de chaque région.
Créée en avril 201, l’UPR avait intenté 4 procès contre le ministère de la santé publique au sujet des stents et de l’anesthésiant périmés.

par -

Dans un communiqué, signé par son président Lotfi M’Raihi, le parti d’opposition UPR s’attaque à la Pharmacie centrale qu’il accuse de corruption. On lit ainsi dans ce communiqué dont Africanmanager a reçu copie, que «après avoir soulevé les multiples infractions qui ont caractérisé le dossier du médicament, L’UPR n’a cessé de recevoir des dossiers sur lesquels planent fortement des suspicions de corruption. Une part non négligeable de ces dossiers se rapporte à la santé publique et en premier lieu à la Pharmacie Centrale de Tunisie (PCT). Celle-ci semble être devenue une chasse gardée au service d’une poignée de sociétés qui en tirent des avantages substantiels. La PCT, par un traitement de faveur non justifié et des dérogations itératives a cédé de fait le monopole que lui impose la loi. Elle a permis de ce fait aux bénéficiaires d’engranger des profits conséquents en enfreignant les règles élémentaires de la concurrence. L’UPR absout a priori le ministre de toute prise d’intérêt dans cette nébuleuse frauduleuse. Néanmoins, elle constate que tout laisse à penser qu’il n’a pas été en mesure de gérer les différents départements placés sous sa tutelle ».

Le SG de l’UR constate ensuite que «il est d’ailleurs inquiétant de voir que le ministre autorise la mise sur le marché du générique d’un médicament de l’Hépatite C dont le brevet est encore protégé comme le stipulent les conventions internationales. Cette permissivité fait de la Tunisie un Etat voyou », en se demandant si cela «est-ce bien l’image que nous voulons donner de notre pays face au monde et aux investisseurs que nous nous employons à attirer? »

Toujours selon la même  source, «L’UPR considère qu’il est de la responsabilité du chef du gouvernement de tirer les conclusions du déballage que nous avons fait, relatif à un secteur aussi sensible que la santé publique et qui échappe manifestement au détenteur du poste ministériel ».

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Les Etats-Unis sont déçus du manque d’avancées dans la mise en œuvre de l’Accord politique de la Saint Sylvestre en République démocratique du Congo....

SPORT